©DR/Visuel expo contraires
Expositions
Contraires à la Cité des sciences et de l'industrie
Cité des sciences et de l'industrie
La Cité des sciences et de l’industrie propose une exposition inédite à son très jeune public, qui sollicitera la vue, mais aussi l’ouïe et le toucher. Dans le cadre des "Petits curieux", Contraires invite les visiteurs de 2 à 7 ans à expérimenter le monde des opposés et des contrastes, dans une déambulation sensorielle, poétique et joyeuse.

Grand, petit, rapide, lent, aigu, grave, clair ou foncé... Dans un village insolite et poétique, les enfants expérimentent les couples de contraires. Ici l’école est étrange : les tables sont molles, les règles tordues et le globe terrestre carré. Plus loin, on bascule dans le parc à l’envers. On marche sur le ciel et sous la mare, avant de s’allonger sur la cime des arbres... C’est renversant ! Dans la rue, on passe de lilliputien à géant et on s’amuse à se cacher dans la chambre d’invisibilité de la maison décolorée. Qu’ils s’opposent ou s’attirent, dans cette exposition étonnante et foisonnante, les contraires excitent la curiosité.

À partir du 18 février 2020 et jusqu’au 3 janvier 2021, l’exposition Contraires est à retrouver au cœur du plateau des expositions de la Cité des sciences et de l’industrie, dans l’espace conçu en 2018 pour ses expositions à destination du jeune public.

LE PARCOURS DE L’EXPOSITION

Aussi poétique qu’humoristique, la scénographie de Contraires mobilise le corps et les sens, stimule les émotions et le langage. Au cours de leur déambulation dans un monde imaginaire, les petits visiteurs ont les sens en alerte. Tout est mis en œuvre pour développer leurs capacités d’observation et d’analyse.

■ La maison décolorée

La maison décolorée invite les jeunes visiteurs à déceler les contrastes de lumière et de couleurs. Dans le salon, le mobilier, les murs ou les fenêtres sont des espaces d’exploration pour mieux comprendre la nature et les enjeux des contrastes chromatiques. Qu’est-ce que le noir et le blanc, le foncé et le clair, le sombre et le lumineux ? L’expérience se prolonge dans la chambre d’invisibilité, où les enfants jouent à se camoufler dans le décor pour tester le visible et l’invisible.

■ L’école étrange

À première vue, tout est conforme à une salle de classe ordinaire. Pourtant, cet espace fourmille de détails qui clochent, notamment des objets farceurs qui ont le sens de la contradiction ! Au milieu du mobilier se sont ainsi glissées des chaises déséquilibrées ou une table molle... Les enfants sont amenés à retrouver les sept bizarreries qui se sont glissées dans le décor. Ils découvrent ici les contraires doux/piquant, net/flou, droit/tordu. Le coin lecture devient le lieu d’expérimentation des nuances.

■ Le parc dans le ciel

Les visiteurs découvrent ici un square « la tête en bas ». Le ciel et la cime des arbres se déploient au sol tandis que les jeux d’enfants, l’étendue d’eau et le bac à sable se situent au plafond. Une bande sonore renforce l’immersion dans l’atmosphère du parc. Le public s’installe confortablement dans le feuillage pour observer le décor sens dessus-dessous. La mare devient la surface de projection d’un film d’animation. Dans cet espace où sont abordées les notions de haut/bas, par terre/en l’air, aucune manipulation ne fait concurrence à la posture contemplative des visiteurs.

■ La rue des mini-géants

Le public emprunte une rue pas comme les autres. Cet espace donne à ressentir des variations de grandeurs physiques : longueur, largeur, poids, hauteur, vitesse, intensité sonore... Les échelles sont ici bouleversées : certains éléments urbains sont surdimensionnés (5 fois plus grands qu’habituellement), d’autres rapetissés (10 fois plus petits). Les visiteurs expérimentent plusieurs variations d’échelle au cours de leur promenade : ils se sentent géants en déambulant dans une petite ville, retrouvent leur taille normale à proximité d’une voiture, puis apparaissent lilliputiens aux côtés d’un pissenlit surdimensionné.

De 2 à 7 ans - Réservation recommandée. Français, anglais, espagnol.

BON À SAVOIR

Cette exposition s’inscrit dans la ligne éditoriale Petits curieux / La science élémentaire. Cette ligne de programmation regroupe des expositions destinées aux enfants. Elles proposent une palette d’expériences contemplatives, actives, participatives... qui valorisent la curiosité des enfants pour le monde qui les entoure, selon des méthodes tirant profit des derniers progrès des sciences de l’éducation. Après Cabanes (proposée au public de décembre 2018 à janvier 2020) puis Contraires, la prochaine exposition de la ligne éditoriale Petits curieux sera Fragiles (février 2021 - janvier 2022).


Informations
pratiques

Cité des sciences et de l'industrie
30, avenue Corentin-Cariou
75019 Paris

Dates

Du 18 février 2020 au 3 février 2021 :
lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi de 10h à 18h
et dimanche de 10h à 19h

Prix

Payant - Tarifs > 12€, TR : 9€ (+ de 65 ans, enseignants, – de 25 ans, familles nombreuses et étudiants). Le billet inclut l’Argonaute et le planétarium. ➝ Gratuit pour les – de 2 ans, les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires des minimas sociaux, les personnes handicapées et leur accompagnateurs

Réservation conseillée

  • 0140058000

S'y rendre

  • 7 : Porte de la Villette (293m) 7 : Corentin Cariou (366m)

Plus d'infos

Par ici la compagnie !