Paul Wegener
Expositions
Golem! Avatars d'une légende d'argile
Musée d'art et d'histoire du judaïsme
Cette exposition explore le riche devenir de la figure du Golem dans les arts visuels, à travers un parcours mêlant peinture, dessin, photographie, théâtre, cinéma, littérature, bande dessinée et jeu vidéo.

Avec 136 œuvres provenant de 28 institutions et prêteurs privés comme la présentation d’un remarquable Sefer Yetsirah (« Livre de la Création ») imprimé à Mantoue en 1612 à la projection d’extraits de Terminator 2, en passant par des œuvres de Boris Aronson, Christian Boltanski, Gérard Garouste,, l’exposition montre comment cette légende juive médiévale opère encore aujourd’hui dans un imaginaire mondialisé.

Être d’argile animé à l’aide de lettres sacrées, le Golem est l’un des mythes juifs les plus célèbres et l’une des figures majeures de la littérature fantastique. Celui que l’on a coutume de représenter sous les traits d’un géant aux pouvoirs surhumains n’a cessé de fasciner et d’endosser de multiples significations au fil du temps.

La plasticité du mythe du Golem est à l’origine de la plupart des créatures artificielles, imaginaires ou réelles, et sa féconde descendance ne cesse de croître, notamment dans le domaine de la robotique et de l’informatique. Précurseur des super héros et des avatars numériques, le Golem est aussi une figure qui permet de penser un monde ou l’homme pourrait perdre le contrôle sur ses inventions.

Le parcours de l'exposition se présente comme suit:

I. Qui est le Golem ? La première mention du terme « golem » apparaît dans la Bible, au Psaume 139, dans la bouche d’Adam qui s’adresse à Dieu, se désignant comme une « masse informe ». Fait de glaise et animé par le souffle divin, Adam est donc le tout premier golem. Le Talmud rapporte plusieurs cas d’êtres artificiels (hommes et veaux) créés par des sages. 

II. Le Golem de Prague. À partir du XVe siècle, le Golem migre du domaine mystique vers celui de la légende. Il devient le héros de plusieurs récits qui fascinent un large public.

III. Un héros protecteur. Parmi les différents visages que les artistes ont donnés à la figure ambivalente du Golem, on trouve celui du protecteur, à l’apparence sympathique et rassurante, notamment dans les œuvres à destination des enfants. 

IV. Un monstre incontrôlable. .Le caractère inhumain du Golem – créature rudimentaire et hybride, décrite comme muette et privée d’âme – conduit les artistes à en privilégier la composante monstrueuse. 

V. Variations théâtrales; Parmi les différentes œuvres théâtrales sur la créature d’argile, Le Golem. Poème dramatique en huit scènes est l’une de celles qui ayant engendré les images les plus variées et les plus inventives. Due à l’écrivain yiddish H. Leivick (1888-1962) et publiée en 1921, cette pièce critique la révolution russe et sa violence.

VI. Un mythe plastique;  Depuis le XIXe siècle, le mythe du Golem n’a cessé d’être représenté, probablement parce que ce récit, centré sur l’animation d’une matière inerte, affirme le pouvoir créateur de l’homme.

VII. Les descendants du Golem. Parmi les descendants du Golem, les robots, doubles de l’homme, occupent une place particulière et partagent son ambivalence.

VIII. L’homme-démiurge. Le mythe du Golem trouve de fortes résonances aujourd’hui dans les évolutions scientifiques, médicales, technologiques, industrielles et économiques tels le clonage, le corps « augmenté », l’hybridation génétique, les nanotechnologies, l’énergie nucléaire ou les transactions informatiques. 

Bien que paraissant au premier abord effroyable  ou monstrueuse, cette exposition permet aux petits comme aux grands, de poser des mots sur des images ou l'inverse, de transformer l'affreux en doux ou déroutant, enfin de se questionner sur la vision du Golem et peut être de trouver des réponses à nos peurs ou à nos doutes.

Informations
pratiques

Musée d'art et d'histoire du judaïsme
71 rue du Temple
75003 PARIS

Dates

Du 8 mars au 16 juillet 2017
le mercredi de 11h à 21h
les jeudi, vendredi, mardi de 11h à 18h
les samedi, dimanche de 10h à 19h

Prix

Payant - Plein tarif: 8€, tarif réduit 5€.

S'y rendre

  • 11 : Rambuteau (190m) 3, 11 : Arts et Métiers (451m)

Plus d'infos

Par ici la compagnie !

Newsletter
Chaque semaine, recevez un bon plan et votre semaine en un clic !