Actualités
Magyd Cherfi: "J'ai toujours rêvé de vivre à Paris!"
A l'occasion de la semaine de la langue française et de la francophonie, nous avons rencontré un amoureux des mots: Magyd Cherfi. Auteur, chanteur et un peu comédien, il nous a parlé du Paris qu'il aime...
Magyd Cherfi

"Je vous le dis tout net, j'ai toujours voulu vivre à Paris." Et c'est un Toulousain qui parle! Pour autant, Magyd Cherfi vit à Toulouse depuis toujours. "Mais je viens très souvent à Paris, pour mon dernier livre, j'ai dû venir plus de 40 fois!" Forcément, son éditeur est ici, et son roman Ma part de Gaulois a remporté un franc succès. C'est un homme chaleureux que nous avons rencontré,: "Est-ce que tu m'as reconnu sur la photo?" ( l'un des grands au fond, à côté de son père avec sa petite sœur dans les bras).

Magyd Cherfi "Ma part de gaulois"

Paris est un rêve

C'est avec sincérité que Magyd évoque alors sa découverte de la vie par la littérature. Quand il était jeune, à Toulouse, il allait au bibliobus et dévorait "Le club des cinq", la bibliothèque verte... "La lecture était pour moi une plongée dans un autre monde, quand je lisais, je vivais une autre vie et j'oubliais la dureté du quartier." 

Il y a toute une mythologie parisienne que j'ai absorbée.

Magyd Cherfi

Plus tard, il découvre Victor Hugo, Les Misérables et Paris "J'avais l'impression qu'on m'offrait un patrimoine. Il y a toute une mythologie parisienne que j'ai absorbée. Du côté de mes parents, je n'avais pas d'histoire, on ne m'a rien raconté au-delà de la guerre d'Algérie. J'ai plongé dans ce patrimoine littéraire français parce que je m'y trouvais une place."

Paris, c'est aussi une ville qui offre de nombreuses possibilités, pourtant, il n'a jamais franchi le pas du déménagement. "Paris m'a toujours fait rêver mais je suis resté à Toulouse. Et puis il y a ma mère!"

Mes quartiers

"Mon quartier, c'est le 18e, j'ai longtemps traîné à Barbès, parce que j'ai toujours aimé les ambiances un peu à la marseillaise, la mixité, le mélange. Je me sens chez moi. Ménilmontant, c'est pareil, tout ce côté brassage racial et social me ravit le cœur. "C'est surement pour cela qu'il a choisi cet hôtel cosy du boulevard Rochechouart, où nous nous sommes rencontrés.

"Et puis, en étant chez Actes Sud, j'ai basculé vers le 6e où mon côté auteur gaulois se retrouve aussi." A chaque passage, Magyd continue de découvrir Paris et son patrimoine. "L'autre fois, je me suis dit tiens, Notre-Dame, ça fait vingt-cinq ans que je la vois, je trouve l'opportunité, le guide et hop, je me suis fait toute la visite. Pareil, le Panthéon, ma maison de disque est à côté. Depuis 25 ans, je passe devant et l'autre jour, par hasard, je rencontre un pote à côté. En fait il y bossait, du coup il m'a fait tout visiter, un gros coup de chance!"

La gourmandise

"Quand j'allais chez les sœurs pour le soutien scolaire, ou chez les profs qui m'aimaient bien, j'ai découvert les crêpes de la Chandeleur, les œufs en chocolats de Pâques, c'est comme ça que je suis devenu un peu Chrétien. Je suis très gourmand!"

Tellement gourmand, qu'il aime aussi la cuisine italienne, maghrébine, turque, libanaise... "Quand je viens à Paris, on me fait découvrir des nouvelles adresses, j'adore. J'ai un souvenir énorme de La Cloche d'Or, en bas de la Butte Montmartre."

1
La cloche
Il a reçu tout le gratin du cinéma français, il y a plein de photos, on entre dans ce resto, on entre dans l'histoire.
A la Cloche d'Or
3, rue Mansart
Paris 9E

La culture

"Pour les spectacles, les concerts, je vais souvent voir des gens que je connais ou qui sont des amis d'amis, je me laisse guider. Je me souviens la première fois que j'ai vu Djamel Debbouze, c'était à Paris, une de ses premières scènes, j'étais explosé, mort de rire."

Magyd finit tout juste une tournée de lecture musicale, sorte de one-man-show littéraire. Il y raconte une histoire et l'illustre par une chanson. "C'est un vieux rêve, quand j'avais 14 ans, je voulais être à la fois Fellini, Flaubert mais aussi l'Eddy Murphy des quartiers nord de Toulouse."

Magyd Cherfi - Ayo (Clip Officiel)

Son nouvel album Catégorie Reine sort le 31 mars et vient faire écho à son livre. "J'ai mis 4-5 ans à l'écrire, je l'ai fait par petits bouts, je le mettais dans le tiroir et le ressortais entre les tournées de Zebda et dès qu'un thème important sortait, une chanson venait en même temps. L'album est donc la BO du livre." 

Pour le promouvoir, Magyd Cherfi prépare une tournée qui passera... par Paris!