Actualités
L'océan sous toutes ses formes
Depuis début avril, le célèbre aquarium de Paris a annoncé sa nouvelle expo: "Corail - Cœur de vie". Nous nous y sommes rendus pour la découvrir. Amoureux de ce monde fragile, nous en attendions beaucoup. Le pari est-il relevé?
Corail

L'art au service de la protection de nos océans

Artistes et scientifiques se sont une nouvelle fois engagés auprès de l'aquarium de Paris pour sensibiliser les petits et les grands à la beauté et la fragilité du grand bleu. L'exposition "Corail-Cœur de vie" veut "émerveiller pour protéger". Elle s'articule en trois volets bien distincts mais tout aussi complémentaires. Des dessins au Posca, aux photographies d'Hélène Ash en passant par des sculptures aborigènes, pénétrez dans un monde de silence et de magie. 

Corail

Des animaux fantastiques qui guident les visiteurs

Les aficionados du Street-art reconnaîtront sûrement Codex Urbanus. A l'origine Codex Urbanus est le nom d'un projet visant à peindre de nuit sur les murs du 18è arrondissement un bestiaire composé d'animaux fantastiques et de créatures marines mystérieuses. Cet artiste urbain adepte du Posca s'est donc approprié les lieux en imaginant une bande de chimères qui tiennent compagnie aux locataires  marins et guident les visiteurs dans leur découverte de l'expo. Ces petites bestioles fluo nous suivent discrètement tout au long de notre parcours, ouvrez-grands les yeux!

Des photos qui éclairent les fonds marins et nos consciences

Hélène Ash, photographe spécialisée dans les fonds marins, éblouie ce sombre endroit avec des clichés lumineux. Sa démarche n'est pas seulement artistique. Cette photographe française veut sensibiliser le public à la beauté des fonds marins. C'est un pari réussi selon nous. La subtilité et la puissance de ses images nous interpellent et nous poussent à réfléchir à notre propre engagement concernant la préservation de cet environnement tout droit sorti d'un conte de fées. Ces photos installées les unes à côté des autres sont comme une bouffée d'oxygène sous l'eau...

Des déchets qui deviennent œuvres d'art 

L'exposition dévoile également 28 sculptures épatantes réalisées par des artistes aborigènes d'Australie. On vous explique: Dans les océans de nombreux filets de pêches abandonnés flottent, polluent, blessent et emprisonnent tortues et poissons... On les appelle les "Ghosts nets". Ces filets non biodégradables abandonnés sur les plages par des chalutiers ont été une source d'inspiration pour des artistes aborigènes  soucieux de préserver cet environnement si précaire.

Les œuvres de ces artistes sont toutes porteuses de messages forts quant à la préservation de l'environnement et pour la défense des cultures autochtones. Les artistes aborigènes ont choisi de représenter des espèces de leur littoral dont certaines sont menacées, comme le poisson-scie.

On peut d'ailleurs préciser qu'une sélection de leurs œuvres sera présentée au siège de l'ONU à New-York dans le cadre de la réunion de l'Assemblée Générale en lien avec la journée mondiales des Océans le 8 juin prochain. 

Sculptures ghosts-net

Le ressenti de la rédac' ?

"Corail - Cœur de vie" est une exposition ludique et enrichissante pour tout public. Elle nous sensibilise à ce monde fragile qu'est l'océan et nous donne envie de le défendre corps et âme. Cette expo a répondu à nos attentes mais malheureusement pas dans le meilleur des cadres.

Au fur et à mesure de notre plongée dans l'expo, une contradiction s'impose à nous lorsque nous voyons la taille des aquariums et l’immensité marine représentée dans les œuvres présentées. Nous avons été pris d'un mal être tout au long de la balade... Comme une envie de libérer ces pensionnaires pour qu'ils retrouvent l'océan et la vie au cœur des coraux. 

Vous aussi découvrez cette exposition et donnez nous votre avis.

Corail - Coeur de la vie

Aquarium de Paris
5 Avenue Albert de Mun, 75016 PARIS

Du samedi 1 avril 2017 au samedi 30 septembre 2017

payant
évènement terminé
Newsletter
Chaque semaine, recevez un bon plan et votre semaine en un clic !