Labofactory © Olivier Buhagiar
Festivités
71e SALON REALITES NOUVELLES
Parc Floral
Rendez-vous international de l’art abstrait depuis 1946, le Salon Réalités Nouvelles réunit 400 artistes, français et internationaux.

Chaque artiste présente une œuvre – peinture, sculpture, dessin, estampe ou photographie – aux côtés d’une section art et sciences et d’une invitation faite à de jeunes artistes récemment diplômés des écoles d’art.

Le Salon Réalités Nouvelles célèbre cette année son 70e anniversaire. Depuis sa première édition en 1946 au Palais des Beaux-Arts de la Ville de Paris (aujourd’hui Musée d’Art moderne), ce salon a toujours été exclusivement organisé par des artistes et consacré à l’abstraction. Avec le soutien du ministère de la Culture et de l'Adagp, c'est aujourd’hui la septième génération d’artistes qui œuvre, sous la présidence d’Olivier Di Pizio, peintre et plasticien. Comme un ADN de son origine, le salon est divisé en deux grandes entités qui le structurent : dans la partie gauche, l’abstraction géométrique et minimaliste, dans celle de droite, l’abstraction informelle et haptique, dite “section peinture”. Au cœur du salon, dans chaque alvéole et dans les allées, la sculpture prend toute sa place. Des espaces dédiés sont réservés aux œuvres sur papier – dessin, gravure, photographie – ainsi qu’à la vidéo, dite “animation abstraite”, donnant au mieux une vision de la scène abstraite contemporaine.

Animée par le groupe Labofactory – collectif d’artistes co-fondé par Jean-Marc Chomaz (directeur de recherche au CNRS et professeur à l’Ecole polytechnique) et Laurent Karst (architecte designer et professeur à l’ENSA Dijon) – la section art et sciences propose cette année trois installations. En photo ci-dessus, Sound Stream [Labofactory – Laurent Karst, Jean-Marc Chomaz, ESSS] explore le principe des courants marins et se traduit par la projection optique d’une grande onde de 4 mètres de long en corrélation avec une partition sonore. Vortex Line [Labofactory – Vittorio Carradore, Laurent Karst, Jean-Marc Chomaz] est un dispositif multimédia qui défragmente un nuage de brume par la vibration d’une corde. Plus énigmatique, Black Out [Labofactory – Jean-Marc Chomaz, Laurent Karst, Gaétan Lerisson] évoque un possible non retour tant climatique que cosmique. Est-ce une atmosphère, une pollution obscure, insensible à l’agitation du vent ou bien encore ces espaces intangibles, ces espaces vides dont les astronomes entrevoient l’existence par leur effet à distance, ces matières inconnues, ces énergies absentes qu’ils qualifient de noir à défaut de savoir les nommer ?

 

Informations
pratiques

Parc Floral
Avenue des Minimes
75012 PARIS

Dates

Du 15 au 22 octobre 2017
les dimanche, lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi de 11h à 18h

Prix

0 €

S'y rendre

  • Ligne 1: Château de Vincennes (414m) Ligne 1: Bérault (419m)

Plus d'infos

Par ici la compagnie !

Newsletter
Chaque semaine, recevez un bon plan et votre semaine en un clic !