Cet évènement fait partie du programme BD 2020, la bande dessinée est mise à l’honneur

Fabian Göranson
Animations
Les mots et les frontières
Institut suédois
Les images traditionnelles d’un pays peuvent souvent véhiculer des stéréotypes emprunts de nationalisme. Comment/Peut-on dépoussiérer nos images nationales en y intégrant/incluant multiculturalisme et diversité ? Nous invitons trois auteurs - deux Suédois et un Français - qui ont en commun de toucher à ce sujet brûlant.

Les mots et les frontières : comment les écrivains abordent-ils les questions de nationalisme, de diversité et de rapport à l’Autre ?

Comment questionnent-ils aujourd’hui le nationalisme grandissant et le renforcement des frontières qui l’accompagne ? Comment perçoivent-ils l’évolution des symboles nationaux ? Dans quelle mesure la langue et les mots participent-ils à la formation des images que l’on a d’un pays ? Quelle place pour la diversité et le multiculturalisme dans la construction des images nationales ?

Les auteurs participants :

Elisabeth Åsbrink est journaliste et écrivain. Ses ouvrages ont été récompensés par de nombreux prix littéraires, dont le prix August (l’équivalent du Goncourt en Suède) et le prix Kapuscinski. Son livre Made in Sweden: how the Swedes are not nearly so egalitarian, tolerant, hospitable or cozy as they would like to (have you) think est sorti en Suède en 2018 et n’est pas encore traduit en français. Dans cet ouvrage, Åsbrink met en question la soi-disant “ suéditude” et montre à quel point les mots et les expressions d’une langue sont importants pour la construction de l’idée qu’on a d’un pays.

Historien de formation, Carl Aderhold est écrivain. Il est l’auteur de plusieurs romans remarqués, notamment Mort aux cons (Hachette Littératures, 2007) et Rouge (Les Escales, 2016) qualifié par L’Obs de « roman magistral ». Il est également le co-auteur avec Françoise Davisse de la série documentaire de France 2, Histoires d’une Nation, devenue un livre publié aux éditions Stock. Le documentaire et le livre soulèvent la question du rôle des personnes venant de l’étranger dans la construction de la « nation française ».

Fabian Göranson est dessinateur, éditeur et traducteur. Dans le roman graphique Un rêve d’Europe (Rackham, 2019, trad. Sophie Jouffreau), il raconte son voyage en Europe durant l’été 2017, désireux de comprendre, au plus près des populations, pourquoi tout un continent semble s’effondrer sous le double poids de la crise migratoire et du chômage grandissant, et pourquoi l’Europe se révèle impuissante face à la montée du racisme et de la xénophobie, portés par des mouvements fascisants.

Modératrice : Lucie Soullier, journaliste au Monde, spécialiste de l’extrême droite.

Entrée libre.

Rencontre en français et en suédois avec traduction simultanée.

Exceptionnellement, l’exposition Thérapie nationale reste ouverte jusqu’au début de la rencontre.

Image: Fabian Göranson

Informations
pratiques

Institut suédois
11 rue Payenne
75003 PARIS

Dates

Le jeudi 13 février 2020
de 19h à 21h

Prix

0 €

S'y rendre

  • 1 : Saint-Paul (417m) 8 : Chemin Vert (427m)

Plus d'infos

Par ici la compagnie !