Actualités
12 essais formidables et gratuits sur bibliothèques.paris.fr
Entre ebooks, livres audio, concerts, documentaires, les biblis parisiennes offrent toujours plus de contenus en ligne (de qualité certifiée, cela va de soi). Voici 12 essais passionnants à télécharger sur bibliothèques.paris.fr, avec votre carte bien sûr, les règles sont les règles!
Des essais à télécharger gratuitement sur biblothèques.paris.fr

NB : Tous ces films sont accessibles en temps normal aux abonnés des biblis parisiennes, mais nous ne sommes pas en temps normal... Exceptionnellement, les ressources numériques de bibliothèques s'ouvrent aujourd'hui au plus grand nombre pendant la période de confinement. En vous inscrivant à l'aide de ce formulaire, vous y aurez accès gratuitement jusqu'à fin juin, accès qui sera valable jusqu'au 30 juin inclus, afin de vous laisser le temps de vous rendre en bibliothèque pour confirmer votre abonnement, et accéder à toutes les collections et services des bibliothèques de prêt.

Environnement, critique sociale...

Essais pour la quarantaine

La maison brûle! La crise climatique est là qui menace l’équilibre du monde. Des mouvements sociaux ont déclaré l’état d’urgence social et écologique. Mais pourquoi sommes-nous incapables d’agir en conséquence? Comment éteindre l’incendie? Depuis plus de vingt ans, Naomi Klein se fait l’écho incisif de la guerre économique qui prend pour cibles les individus et la planète. Elle propose ici la mise en œuvre du plan de sauvetage: un New Deal vert.

"L'avenir de la planète commence dans notre assiette", de Jonathan Safran Foer

L'excellent romancier Jonathan Safran Foer, déjà auteur d'un essai important avec "Faut-il manger les animaux?", continue de voir l'avenir du monde par le prisme de notre alimentation, comme toujours de façon singulière, créative et engagée. Son angle est celui de l’élevage intensif des animaux pour la consommation de viande, une aberration écologique et morale aux conséquences désastreuses, qui pourrait bien détruire notre planète. Safran Foer analyse avec empathie et humour les défis auxquels nous avons à faire face, et propose des solutions concrètes.

"Les besoins artificiels", de Razmig Keucheyan

S’acheter le dernier iPhone, se rendre en avion dans la ville d’à côté... La prolifération de ces besoins aliénants et écologiquement néfastes sous-tend le consumérisme, qui lui-même aggrave l’épuisement des ressources naturelles et les pollutions... Ce livre soulève une question simple: comment couper court à l'explosion de ces besoins artificiels? Comment sortir par là même du consumérisme capitaliste? La thèse de l'auteur fait des besoins "authentiques" collectivement définis, en rupture avec les besoins artificiels, le cœur d’une politique de l’émancipation au XXIe siècle.

"Happycratie, comment l'industrie du bonheur a pris de contrôle de nos vies", d'Edgar Cabanas et Eva Illouz

La tyrannie du bonheur et ses injonctions permanentes au bien-être et à l'amélioration de soi ne serait-elle pas plutôt génératrice de frustrations, de déceptions et... de mal-être? Cet ouvrage est une analyse de la psychologie positive depuis ses origines. Apparue à la fin des années 1990, cette pensée suggère qu'il est possible de se débarrasser de tout sentiment négatif afin de mieux tirer parti de soi-même. Les auteurs lui reprochent de présenter l'individu comme seul responsable de ses succès et de ses échecs sans prendre en compte les maux de la société.

Crise du travail, féminisme...

Essais pour la quarantaine

"Boulots de merde !" de Julien Brygo et Olivier Cyran

Les fameux "bullshit jobs", en anglais. Ces emplois sont partout, abrutissants ou dépourvus de sens, dans la servitude et l'isolement. Ils se propagent dans l'ensemble du monde du travail, nourris par la dégradation des métiers socialement utiles et par la survalorisation des professions parasitaires ou néfastes. Deux journalistes, eux-mêmes précaires, ont mené l'enquête pour mieux comprendre la situation. Drôle et consternant à la fois.

24-7, le capitalisme à l'assaut du sommeil, de Jonathan Crary

Ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, tel est le mot d’ordre du capitalisme contemporain. C’est l’idéal d’une vie sans pause, active à toute heure du jour et de la nuit, dans une sorte d’état d’insomnie globale. Cet essai expose ce processus de grignotage du temps, car si personne ne peut réellement travailler, consommer, jouer, bloguer ou clavarder en continu 24 heures sur 24, aucun moment de la vie n’est plus désormais exempt de telles sollicitations. Dans cet essai brillant et accessible, Jonathan Crary combine références philosophiques, analyses de films ou d’oeuvres d’art, pour faire un éloge paradoxal du sommeil et du rêve, subversifs dans leurs capacités d’arrachement à un présent englué dans des routines accélérées.

"Ceci est mon sang", d'Élise Thiébaut (2017)

Avoir ses "ourses", ses "ragnagnas", ses "coquelicots" ou "l’Armée rouge dans sa culotte"… : quelle que soit la façon dont on l’appelle, ce phénomène naturel qui consiste, pour les femmes, à perdre un peu de sang tous les mois (sans en mourir !) reste un tabou dans toutes les sociétés. Pour en finir avec cette injustice, Élise Thiébaut nous propose d’explorer les dessous des règles de manière à la fois documentée, pédagogique et pleine d’humour. L’heure est-elle venue de changer les règles? La révolution menstruelle, en tout cas, est en marche. Et ce sera probablement la première au monde à être à la fois sanglante et pacifique.

"Ces hommes qui m'expliquent la vie", de Rebecca Solnit

Pourquoi les hommes se sentent-ils obligés d’expliquer aux femmes ce qu’elles savent déjà? D’où vient leur certitude de savoir mieux qu’elles ce qu’elles doivent penser, ou faire? Peut-être de l’histoire, qui a constamment relégué les voix des femmes au silence. Dans ce recueil d’essais où la colère le dispute à l’intelligence et à l’humour, la célèbre autrice féministe Rebecca Solnit explore une nouvelle façon de penser le féminisme. Et fournit des armes pour les luttes à venir.

Et un peu d'histoire

Essais à lire pendant le confinement

"Or noir", de Matthieu Auzanneau

Depuis les premiers puits désormais à sec jusqu’à la quête frénétique d’un après-pétrole, du cartel secret des firmes anglo-saxonnes (les "Sept Sœurs") jusqu’au pétrole de schiste, Or noir retrace de façon magistrale l’irrésistible ascension de la plus puissante des industries. Où l'on apprend que le pétrole, source primordiale et tarissable de puissance, est à l’origine des plus grands déchaînements du siècle passé. Or la fin de ce carburant de l’essor de l’humanité devrait se produire bien avant que ce siècle ne s’achève. De gré ou de force. Et nul ne peut dire où cette fin va nous conduire…

"L'extase totale", de Norman Ohler

Avant de devenir l'une des stars à part entière de la série "Breaking Bad", la méthamphétamine, commercialisée sous le nom de Pervitin, s'imposa à l'ensemble de la société allemande dans les années 1930, des étudiants aux ouvriers en passant par les intellectuels, les dirigeants et les femmes au foyer. En se fondant sur des documents inédits, l'auteur explore dans cet essai stupéfiant les conséquences de cette diffusion massive des drogues dans l'Allemagne hitlérienne.

"Streets of New York", de Philippe Brossat

Les excellentes éditions "Les mots et le reste", à la ligne éditoriale proche de la perfection, publient un nouveau bijou de livre sur la musique avec "Streets of New York". Le livre part à la découverte des lieux mythiques new-yorkais où émergèrent le rock, le punk et le disco comme le Chelsea Hotel, le CBGB et le club 54, et où de nombreux artistes et groupes musicaux ont fait leurs débuts: Elvis Presley, les Beatles, Blondie ou encore Madonna... 

"Une histoire populaire du football, de Mickaël Correia

De l’Angleterre à la Palestine, de l’Allemagne au Mexique, du Brésil à l’Égypte, de la France à l’Afrique du Sud, ce livre raconte une autre histoire du ballon rond, depuis ses origines jusqu’à nos jours. Car le football ne se résume pas au foot-business, et l'auteur retrace le destin de celles et ceux qui, pratiquant ce sport populaire au quotidien, en professionnels ou en amateurs, ont trop longtemps été éclipsés par les équipes stars et les légendes dorées. En proposant une histoire "par en bas", en s’attachant à donner la parole à tous les protagonistes de cette épopée, Mickaël Correia rappelle que le football peut être aussi généreux que subversif. 


Et retrouvez sur la bibliothèque numérique tous les nouveautés, sélections et coups de cœur des bibliothécaires, au sein d'une offre de plus de 20000 titres.