Actualités
Consultation poétique par téléphone: le théâtre prescripteur
Imaginées par Emmanuel Demarcy-Mota, Fabrice Melquiot et le collectif artistique, les consultations poétiques se réinventent aujourd'hui pour s'adapter à la situation : plus d'une cinquantaine de comédien•ne•s proposent un échange inattendu et poétique par téléphone. Que Faire à Paris a tenté l'expérience.
Marie Lauricella

Il est 15h, mon téléphone sonne, c'est l'heure de ma consultation poétique. Au bout du fil, deux questions en guise d'entrée en matière: "Où êtes-vous ?", puis "Comment allez-vous ?". Je redécouvre alors une sensation presque oubliée pendant ce confinement: parler avec une nouvelle personne, pour la première fois. Avec bienveillance et douceur, mon interlocuteur guide la conversation puis me laisse lui présenter ce qui fait mon quotidien confiné, mes doutes et mes interrogations sur le pendant et l'après. Je me surprends à me raconter autant à ce parfait inconnu à l'autre bout du fil. 

Avant de parler de poésie, je comprends que ce qu'offre le théâtre de la Ville avec cette initiative, c'est avant tout un échange, un authentique moment d'écoute. Et c'est grâce à cette gratuité du geste, et à l'anonymat, qu'on se livre, parce qu'à quoi bon jouer la comédie avec quelqu'un à qui on ne reparlera sûrement plus jamais ? Autant s'abandonner à ce moment suspendu. 

Mon médecin/poète/comédien me prescrit à la fin de notre échange d'une vingtaine de minutes, pendant lequel lui aussi a livré une partie de lui, une dose du poète Henri Michaux, et de sa "Poésie pour pouvoir". Nous nous quittons donc sur ces (très) belles paroles:

" (...) Où était infection, est sang nouveau

Où étaient les verrous est l'océan ouvert

L'océan porteur et la plénitude de toi

Intacte, comme un œuf d'ivoire.

J'ai lavé le visage de ton avenir."

3 questions à Emmanuel Demarcy-Mota, directeur du théâtre de la Ville 

Emmanuel Demarcy-Mota pendant les répétitions de L'Etat de siège d'Albert Camus

Les consultations poétiques, c'est quoi ? 

Ces consultations, je les ai mises en place il y a plusieurs années avec ma troupe d'acteurs avec l'envie de m'adresser à la population dans toute sa diversité, et surtout de créer un lien avec des personnes qui n'auraient pas de relation avec la poésie ou le théâtre. A l'origine, les acteurs et actrices allaient donc à la rencontre des gens, vêtu•e•s d'une blouse blanche, dans des cafés, des gares, des écoles, des hôpitaux... Dès le début du confinement, j'ai travaillé à mettre en place une version de ces consultations à distance. J'ai invité des comédiens et des comédiennes en plus de ceux et celles de ma troupe. Ça m'a semblé être une merveilleuse façon de faire de cette période une période créative tout en restant solidaires avec les artistes les plus précaires. On a donc réinventé le dispositif pour l'adapter au téléphone.

Vous vous attendiez à un tel succès ?

On ne s'attendait pas à un succès de cette ampleur, non ! Pour moi, ce succès repose sur une organisation, une structure, beaucoup de travail, et évidemment le talent de nos acteur•rice•s. Très rapidement, il a fallu auditionner de nouveaux comédiens et de nouvelles comédiennes pour pourvoir à la demande et proposer plus de créneaux de consultation à la population confinée. Chacun•e a été formé•e par un tuteur ou une tutrice et on travaille collectivement à enrichir notre "Vidal" poétique, notre recueil de poèmes dans lequel nous piochons des remèdes adaptés à chaque situation. On oeuvre pour que les personnes qu'on appelle ressentent notre effort pour comprendre la singularité de leur situation. On a aussi embauché deux personnes pendant le confinement pour gérer la plateforme des consultations. Chacun•e partage ses retours après tous les appels. Je continue le travail de direction des artistes. C'est donc beaucoup de travail pour tous et toutes, même en dehors des appels. C'est pour cela que les acteur•rice•s n'excèdent par 6 appels d'environ 20 minutes par jour, parce qu'on ne veut pas rentrer dans une logique mécanique. Enfin, au-delà de l'action que nous menons en direction des personnes qui s'inscrivent, le succès tient au fait que les gens sentent intimement cette solidarité entre les acteurs et le théâtre de la Ville.

Selon vous, qu'est-ce qu'une consultation poétique réussie ?

Selon moi, le plus important, c'est que la personne qui reçoit ce coup de fil d'un genre particulier ressente l'authenticité qu'on a tous et toutes voulu mettre dans ce projet. Au départ, on a un échange, avec une personne, pas un acteur, pas une actrice, un autre être humain qui vit aussi un confinement. Ces appels sont des actes authentiques de théâtre en cela qu'ils permettent à deux personnes de livrer quelque chose d'elles, et de créer une relation. La poésie qui vient se greffer à cet échange, on en a besoin dans ce monde en crise, où l'avenir semble incertain, où beaucoup sont anxieux•ses quant au virus actuel ou à la question climatique par exemple. La poésie n'est pas un supplément d'âme, elle nous aide concrètement si on est attentifs aux mots des poètes. Les consultations poétiques sont aussi politiques à mon sens, car elles questionnent ce qui fait une société, un peuple, à l'aune de la crise de la relation que notre époque connaît. C'est donc bel et bien un projet qui a une dimension intime profonde, mais aussi sociétale.

                                                                                            ...

Les comédiens de la troupe d'Emmanuel Demarcy-Mota, rejoints par d'autres comédiens aujourd'hui, vous attendent pour vous offrir une consultation poétique à travers les mots de Louis Aragon, Juliette Armanet, Charles Baudelaire, Emily Dickinson, Paul Éluard, Fishbach, Federico García Lorca, Théophile Gautier, Victor Hugo, Edmond Jabès, Maissiat, Jim Morrison, Pablo Neruda, Fernando Pessoa, Jacques Prévert, Arthur Rimbaud, Pierre de Ronsard, Rûmi, Léopold Sédar Senghor, Paul Verlaine, François Cheng, Mahmoud Darwich, Robert Desnos, Nâzim Hikmet, Henri Michaux, Édith Piaf, Marcel Proust et du Mahabharata ..."

Les consultations poétiques sont désormais disponibles en langues étrangères avec des acteurs bilingues : grec, espagnol, anglais, portugais, mandarin, wolof... Des créneaux pour les enfants à partir de 8 ans et les adolescents sont également disponibles.

Pour vous inscrire (français et autres langues), un formulaire à remplir. Les consultations poétiques se font tous les jours, sur réservation et à différents créneaux, de 10h30 à 19h. 

Les Consultations poétiques par téléphone

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

accepter