Sélections
Les parcours archi-vélo du Grand Paris
Envie de culture, de nature, de sport ? Le Pavillon de l’Arsenal et Enlarge your Paris s’associent pour proposer 4 promenades à vélo pour (re)découvrir les paysages de la métropole.
Cyclistes sur les berges

De la place Stalingrad (19e) au parc de la Poudrerie de Sevran, du Château de Maisons à Notre-Dame (4e) en passant par le port de Gennevilliers et l’île des impressionnistes, de Massy à la place de Catalogne (14e) ou du Pavillon de l’Arsenal (4e) au château de Fontainebleau, longez les canaux, enjambez la Seine et familiarisez-vous avec les forêts pour pénétrer l’archipel métropolitain contemporain, ses paysages multiples et ses architectures. Chaque parcours proposé par Le Pavillon de l’Arsenal et Enlarge your Paris est un voyage adaptés à tous les publics.

Les parcours archi-vélo du grand Paris

Ces promenades, à effectuer, seul, en famille ou entre amis, en intégralité ou par séquences, varient de 14 km à 90 km. Enfourchez vos vélos et partez explorer le Grand Paris et son patrimoine !

L'envers de la Seine de Paris à Fontainebleau

BNF

On ne présente plus la Seine à Paris, dont les rives sont classées au Patrimoine mondial de l’Unesco. En dehors de cette vitrine où trônent la tour Eiffel et Notre-Dame, le fleuve présente d’autres facettes plus méconnues que vous découvrirez en remontant son cours jusqu’à Fontainebleau en Seine-et-Marne. 

Vous emprunterez alors une véloroute qui en épouse les méandres, la Scandibérique, tout simplement l’une des plus longues au monde. De quoi relativiser les 90 km qui vous conduiront du Pavillon de l’Arsenal (Paris 4e) au château de Fontainebleau. Sur votre chemin, vous changerez de paysages à maintes reprises, passant de la Seine industrielle, des quais du 12e arrondissement jusqu’aux abords de Corbeil-Essonnes (Essonne), à la Seine bucolique, à partir du Coudray-Montceaux (Essonne) jusqu’à l’arrivée. 

Une fois votre périple achevé, vous ferez partie de ceux qui peuvent se targuer de connaître l’envers de la Seine. Et pour ceux que la perspective de rouler 90 km rebute, il est possible de commencer à la gare du Coudray-Montceaux en embarquant avec son vélo à bord du RER D pour une balade d’une trentaine de kilomètres.

>> LE PARCOURS

Le long du Canal de l'Ourcq, les Champs-Elysées du Grand Paris

Canal de l'Ourcq

Ces dernières années, le canal de l’Ourcq est devenu un point de ralliement en vogue, à Paris comme à Pantin (Seine-Saint-Denis). Une nouvelle histoire pour celui qui fut construit au XIXe siècle pour alimenter Paris en eau potable et regardé à présent comme les « Champs-Élysées du Grand Paris ». En empruntant ses rives à vélo depuis la place Stalingrad (19e) en direction de Mareuil-sur-Ourcq (Oise), vous serez surpris de voir la ville peu à peu disparaître sous vos roues au profit d’une nature toujours plus luxuriante tout en cheminant sur une portion de la véloroute Scandibérique, 

L’itinéraire entre Paris et le parc de la Poudrerie s’étend sur 15 km avec au programme trois colosses de béton et de briques du côté de Pantin : les Grands Moulins, les Magasins généraux et le Centre national de la danse. Vous pourrez prolonger votre balade sur une dizaine de kilomètres jusqu’à Claye-Souilly (Seine-et-Marne) dans un décor de campagne inattendu à seulement quelques encablures du périph’. Voire aller jusqu’à Meaux pour découvrir le musée de la Grande Guerre, vous offrir une tranche de brie et revenir par la Ligne P du Transilien en embarquant avec votre monture.

>> LE PARCOURS


La coulée verte du sud-parisien, tapis rouge pour les cyclistes

Vélo au Bois de Boulogne

C’est un peu comme un long toboggan que vous empruntez à pied ou à vélo depuis la place de Catalogne à Paris (14e) jusqu’à la gare RER de Massy – Verrières (Essonne). La coulée verte du sud parisien, ou promenade des vallons de la Bièvre (en hommage à la rivière aujourd’hui enfouie), est un voyage de 14 km à travers le Grand Paris qui s’effectue sur une voie paysagère à l’abri de la circulation automobile (idéal pour les sorties en famille). 

Sur votre route, vous croiserez notamment le parc de Sceaux (Hauts-de-Seine), l’un des cinq plus grands parcs du Grand Paris. Vous passerez également tout proche du domaine de la Vallée-aux-Loups à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine), labellisé Jardin remarquable, et qui abrita un hôte célèbre en la personne de François-René de Chateaubriand (1768-1848), alors interdit de séjour dans la capitale par Napoléon. Un Grand-Parisien avant l’heure.

>> LE PARCOURS


De Notre-Dame au château de Maisons, à la découverte des joyaux de la couronne de l'avenue verte london

Chateau de Maisons Laffitte

Pour partir à Londres depuis Paris, vous avez le choix entre l’Eurostar ou bien le vélo avec l’Avenue verte London-Paris au départ de l’Île de la Cité (4e). Si en 2h15 vous accédez aux rives de la Tamise en train, pour quasiment la même durée vous faites connaissance avec les méandres de la Seine entre Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) - riche entre autres de sa basilique gothique, nécropole des rois et reines de France - et Maisons-Laffitte (Yvelines) - dont le château inspira Versailles. De quoi justifier votre voyage à travers des paysages qui inspirèrent au XIXe siècle les peintres impressionnistes à l’image d’Auguste Renoir (1841-1919), dont l’une des oeuvres majeures “Le Déjeuner des canotiers” a pour décor la terrasse de la Maison Fournaise sur l’île des Impressionnistes à Chatou (Yvelines). 

D’ailleurs, que peindraient les impressionnistes aujourd’hui ? La skyline de La Défense, qui se déploie dans toute sa splendeur depuis le Grand parterre du château de Saint-Germain-en-Laye, ou bien le port de Gennevilliers, premier port de France ? That is the question !

>> LE PARCOURS


Retrouvez toutes les informations sur le site du Pavillon de l'Arsenal et d'Enlarge your Paris