imaginaire
Animations
Langues et littératures de l’imaginaire
Bibliothèque Marguerite Audoux
Science-fiction, fantasy et fantastique sont souvent considérés comme des genres essentiellement anglo-saxons, au point que la production française est souvent mal connue et sous-estimée. Mais qu’en est-il des autres zones du monde ?

Y écrit-on de l’imaginaire, et la langue parlée et écrite a-t-elle une influence sur cette production littéraire ? Des thèmes spécifiques en lien avec les différentes zones linguistiques ressortent-ils ? Et pourquoi y a-t-il si peu de traductions en français ? Est-ce un problème éditorial ? de diffusion ? ou autre chose ?

La fantasy est aussi riche de langues inventées, qu’il faut ensuite retraduire, et la science-fiction a pour sa part recours à beaucoup de mots inventés permettant de planter et de rendre crédible le décor. Ces apports linguistiques sont-ils essentiels à ces genres ?

Pour étudier les rapports multiples des langues et des littératures de l’imaginaire, la bibliothèque Marguerite Audoux vous convie à un « Mois de l’imaginaire » articulé en deux temps :

  • Une exposition sur les Futurs d’ailleurs : voyage en science-fiction, autour de la science-fiction non occidentale
  • Un débat avec Nicolas Almimoff, commissaire de l’exposition, et Marie Surgers, traductrice pour l’Atalante et responsable des droits étrangers chez la  Volte. Cette rencontre sera modérée par Solène Dubois


Informations
pratiques

Bibliothèque Marguerite Audoux
10 rue Portefoin
75003 Paris

Dates

Le samedi 10 octobre 2020
de 18h à 20h

Prix

0 €

Réservation conseillée

S'y rendre

  • 3 : Temple (308m) 3, 11 : Arts et Métiers (316m)

Par ici la compagnie !