© Artiste. Musée, IMA. DR
Expositions
Les collections vivantes de l'IMA | Mémoires partagées
L'Institut du Monde Arabe
Un choix de photos et vidéos du monde arabe dans la Donation Claude & France Lemand.

En 2018, les collectionneurs Claude et France Lemand ont fait don au musée de l'Institut du monde arabe d'une exceptionnelle collection d'art moderne et contemporain. Courant 2019, la donation initiale s'est étoffée de photographies et de vidéos d'artistes, que ce nouvel accrochage propose de découvrir jusqu'au 20 décembre prochain.

Depuis sa concrétisation il y a deux ans, la donation initiale de Claude et France Lemand au musée de l’IMA s’est étoffée de photographies et de vidéos d’artistes ; une démarche allant de soi pour les donateurs, tant ces deux supports d’expression ont généré d’œuvres au plein sens du terme. Tantôt nostalgiques, tantôt lourdes des drames et des inquiétudes du monde arabe d’aujourd’hui, les voici ici réunies.

La construction des histoires nationales s’avère souvent sélective et n’inculque dans la mémoire collective qu’une part du vécu des générations passées. Il appartient davantage aux artistes – écrivains et poètes, musiciens et interprètes, plasticiens… – de donner en partage des souvenirs tout en émotions, même si leurs œuvres sont intimement liées à des événements étrangers à la mémoire de celles et ceux qui les lisent, les écoutent, les regardent.

Ridha Zili, La Fileuse 1970. Photo originale numérisée par Karim Zili. Tirage sur papier. Donation Claude & France Lemand 2018.

La photographie avait contribué à construire, à partir des années 1880, des images souvent fantasmées du Maghreb, du Proche et du Moyen-Orient. Au cours des trois dernières décennies, de nombreux artistes du monde arabe se la sont appropriée – d’autres adoptaient la vidéo – afin de déconstruire ces clichés et bâtir une vision personnelle.

Si certains cultivent la nostalgie, d’autres témoignent des conséquences individuelles des conflits et des crises qui jalonnent l’histoire du monde arabe contemporain. La conscience de perdre ce que la modernisation prétend remplacer, la contrainte d’un exil proche ou lointain, la réparation des oublis de l’histoire officielle et l’incertitude de ce que sera l’avenir face à l’ampleur des destructions, nourrissent le travail des artistes exposés.

Informations
pratiques

L'Institut du Monde Arabe
1 rue des Fossés-Saint-Bernard
75005 Paris

Dates

Du 15 septembre au 20 décembre 2020 :
mardi, mercredi, jeudi, vendredi de 10h à 18h
et samedi, dimanche de 10h à 19h

Prix

Payant - 5 - 7 €

S'y rendre

  • 7, 10 : Jussieu (365m) 7 : Sully Morland (417m)

Plus d'infos

Par ici la compagnie !