Actualités
Un été particulier: découvrez 5 expos gratuites en plein air
En août dans la capitale, la culture s'offre à vous sur les façades, dans quelques squares ou même sur certains ponts. On vous parle ici de nos cinq expos photos préférées, qui parlent d'identité, de jeunesse, de notre monde et de celui d'après... à admirer en toute liberté, et au soleil (si tout va bien).
Cosmic dream - Présenté dans le cadre de l'exposition Visage(s) d'Europe.

Dystopia d'Alexa Brunet

Le pont Saint-Ange, viaduc historique à la frontière des 10e et 18e arrondissements, accueille "Dystopia" d'Alexa Brunet, qui propose une approche « anticipative » originale de ce qui a bouleversé le milieu agricole français depuis la Seconde Guerre mondiale. Le constat est en effet amer: depuis les années 1970, 60% des agriculteurs ont disparu, l’érosion des sols s’aggrave, la variété des races animales se réduit, les pesticides se retrouvent dans nos assiettes et les algues vertes sur les côtes, le modèle agro-alimentaire est en faillite tandis que la faim gagne dans le monde... L’utopie de la modernisation des années 1960 est devenue dystopie. Par le jeu de mises en scène photographiques, le travail de Brunet, sur des textes du journaliste Patrick Herman, cherche à montrer, avec un humour distancé, ce qui nous attend si rien ne change. 

Dystopia

Exposition Dystopia Alexa Brunet — Transit

Pont Saint-Ange
Boulevard de la Chapelle, 75010 Paris

Du samedi 25 juillet 2020 au mardi 15 septembre 2020

gratuit
évènement terminé

Visage(s) d'Europe

Le collectif FETART, qui organise chaque année CIRCULATION(S), le festival de la jeune photographie européenne, défend une photographie atypique, libre et ouverte au dialogue par-delà les frontières artistiques, géographiques et politiques. Avec l'expo Visage(s) d'Europe, le collectif a choisi 13 artistes de nationalités différentes, qui présentent une Europe multiple, à la fois marquée par les histoires personnelles, l’insouciance de la jeunesse et les rites culturels: un patrimoine commun transcendé par le pouvoir onirique de la photographie.

Repúblicas Mínimas - Présenté dans le cadre de l'exposition Visage(s) d'Europe.

Visage(s) d'Europe

Grilles du Square de la Tour Saint-Jacques
39 rue de Rivoli, 75004 Paris

Du samedi 25 juillet 2020 au dimanche 6 septembre 2020

gratuit
évènement terminé

Léa Habourdin

Le travail de Léa Habourdin tente d'esquisser d’autres manières d’entrer en résonance avec le monde, et observe le rapport que nous entretenons aux animaux, aux paysages. L'artiste convoque les notions de survie, de fracture, d’effondrement et construit une nouvelle image de ce que nous appelons “le sauvage”. A travers l'exposition qu'accueillent les façades de la caserne Napoléon, Habourdin apporte une réflexion photographique sur le monde vivant, sa fin annoncée et ses tentatives de survie. Une série au long cours saisissante, qui questionne notre rapport conflictuel à la nature.

© Léa Habourdin

Léa Habourdin

Façades de la Caserne Napoléon
Angle Rue Lobau et rue de Rivoli, 75004 Paris

Du samedi 25 juillet 2020 au dimanche 23 août 2020

gratuit
évènement terminé

Jeune

Toujours à admirer sur les façades de la caserne Napoléon, l’exposition JEUNE pose huit regards singuliers sur la jeunesse, qui en interrogent les contours, les images, la nature: elle y est tour à tour fragile, explosive, futile, incarnée... L’expo remet par ailleurs en perspective la nature même de l’enjeu documentaire, dans une multitude de relations au réel, en revendiquant des approches sensibles, critiques et originales, tout en flirtant avec l'imaginaire ou le symbolique.

© Nicolas Cabos

Exposition photographique "JEUNE"

Façades de la Caserne Napoléon
Angle Rue Lobau et rue de Rivoli, 75004 Paris

Du samedi 25 juillet 2020 au dimanche 23 août 2020

gratuit
évènement terminé

Les Mondes Silencieux

Retour au Pont-Saint-Ange. avec cette exposition qui réunit 29 photographies du projet "Les Mondes silencieux". qui questionne la durabilité de notre monde en imaginant des villes où l’activité humaine semble avoir disparue. Le temps d’exposition long de plusieurs heures ne laisse apparaître sur l’image finale que les éléments immobiles. L’activité humaine, en mouvement, disparaît... Dans un second temps, les artistes mettent en scène des personnages trouvés dans les rues et font ainsi se rencontrer deux époques technologiques de l’histoire de la photographie. Une représentation intérieure et silencieuse, venant questionner le monde dans lequel nous vivons et sa pérennité.

Silent world, Place de l'Opéra (EXTRACT)

Le site Que Faire à Paris utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des vidéos et des pages du site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

« Les Mondes silencieux », Brodbeck et de Barbuat

Pont Saint-Ange
Boulevard de la Chapelle, 75010 Paris

Du samedi 25 juillet 2020 au dimanche 13 septembre 2020

gratuit
évènement terminé