Actualités
Les Cinq Toits, un nouveau tiers-lieu solidaire dans le 16e
Les Cinq Toits, c'est un tiers-lieu implanté depuis septembre 2018 au cœur du 16e arrondissement de la capitale. S'y rendre, c'est l'occasion de redécouvrir cette partie de l'ouest parisien, de flâner dans la grande cour centrale, de bien manger, de réparer son vélo au passage, ou mieux, d'apprendre à le faire soi-même !
Cour des Cinq Toits

« Cinq Toits », un nom qui sent bon l’hospitalité et la convivialité, un nom choisi en raison des cinq bâtiments qui constituent le lieu. Disposés autour de la cour centrale, spacieuse et accueillante avec ses briques rouges, ces Cinq Toits constituent un endroit dans lequel le maître mot est la mixité des publics et des activités. 

Ce projet d'innovation sociale a pris forme grâce à l'occupation temporaire d’une ancienne caserne de gendarmerie. « Les gendarmes sont partis, et les Cinq Toits ont investi les lieux quasiment dès le lendemain », nous raconte Florie Gaillard, en charge de la programmation et de la communication du lieu. Si les choses ont pu aller aussi vite, c'est parce que le projet est porté par l'Association Aurore, qui connaît ce genre de défi puisqu'elle a notamment travaillé au développement d'un autre tiers-lieu bien connu des Parisien•ne•s, les Grands Voisins. Aurore lutte contre l'exclusion sociale par l'accès à l'hébergement, aux soins et par l'insertion professionnelle. Les Cinq Toits doivent également beaucoup à la coopérative d'urbanisme solidaire Plateau Urbain qui se charge de réhabiliter les espaces vacants de la ville à des fins culturelles, associatives, sociales et solidaires. 

Cour des Cinq Toits

Un lieu d'accueil et de vie

Les Cinq Toits offrent un hébergement à 350 personnes réfugiées, en demande d'asile ou en situation d'urgence. Tous les étages du lieu sont dédiés à ces logements. Sur le même principe que les Grands Voisins, les Cinq Toits ouvrent également leurs espaces à une quarantaines de structures et ateliers professionnels. Ce sont ainsi des artistes, des artisans et autres acteurs engagés qui occupent le rez-de-chaussée. 

On trouve pêle-mêle des ateliers de broderie, d'art floral, de tapisserie, de céramique, de sculpture ou d'art thérapie, un cabinet de médecine traditionnelle chinoise ou encore une champignonnière. Régulièrement, des événements sont organisés afin que les créatrices et créateurs puissent montrer leur production et ouvrir leurs portes au public. Une salle dédiée aux projections et aux débats a également été créée pour accueillir un public externe.

Entrée des Cinq Toits

Enfin, les Cinq Toits, c'est un lieu ouvert au public tous les jours, même si le public vient majoritairement aux horaires du restaurant. « En fait, les portes ne sont pas fermées pendant la journée. On peut venir profiter des terrasses, du jardin, faire une partie d'échecs ou même pique-niquer", confie Florie Gaillard. Lorsque l'on interroge cette dernière à propos des relations qui se nouent entre les différents publics du lieu, elle nous explique: « Cela dépend évidemment de chacun•e, mais il y a un vrai lien entre les personnes hébergées et les structures résidentes, ce sont des gens qui se rencontrent et on voit même des amitiés se créer puisque chaque idée, chaque projet cherche à inclure les résident•e•s ». 

Les Cinq Toits ont également réussi à trouver leur place au sein de leur quartier, le XVIe arrondissement. "On a réussi à se faire apprécier, beaucoup de voisin•e•s viennent manger dans le restaurant, on nous donne souvent des choses, et on a une liste de bénévoles incroyable. La plus grande difficulté avec le quartier, c'est parfois de faire venir les gens jusqu'à nous".

La Table du Récho, un restaurant solidaire

Une assiette de la Table du Récho

La Table du Récho, c'est l'atout gourmand des Cinq Toits, qui attire le public avec sa grande terrasse qui donne sur la cour, sa grande salle intérieure avec un étage et surtout sa cuisine locale, bio, concoctée avec un maximum de produits de saison. C'est la première fois que l'association Le Récho (pour REfuge, CHaleur et Optimisme), créée en 2016, s'installe dans un lieu de manière pérenne. L'association qui utilise la cuisine comme vecteur de rencontres et d'insertion professionnelle fonctionnait auparavant avec un food truck, qui revient tous les jeudis soirs aux Cinq Toits. 

Tous les mois, la Table du Récho organise une "table ouverte", une soirée pendant laquelle un•e chef•fe renommé·e est invité•e à cuisiner avec l'équipe en place. Le restaurant a également mis en place un système de "ticket suspendu": si vous rajoutez à votre addition l'équivalent d'un café, d'un plat ou d'un dessert que vous n'avez pas consommé, ce sont les résident·e·s des Cinq Toits qui pourront venir profiter du restaurant grâce à vous. 

Système du ticket suspendu à la Table du Récho

Le Pôle vélo

Réparation de vélos aux Cinq Toits

Parmi toutes les structures accueillies aux Cinq Toits, on en trouve une particulièrement utile aux Parisien•ne•s en balade. Il s'agit de l'atelier vélo, qui s'occupe de réparer votre vélo sur rendez-vous du lundi au vendredi à des tarifs avantageux. Là aussi, les personnes hébergées et intéressées sont invitées à participer et à mettre leurs compétences en avant. Le pôle vélo organise également des ateliers de réparation et autoréparation le samedi. Une prise de rendez-vous préalable est obligatoire à l'adresse hello@ridy.fr

Les futurs ateliers partagés 

Chantier des futurs ateliers partagés

Un chantier est en cours au Cinq Toits : celui des ateliers partagés, un nouvel espace de 130m carrés consacrés au bricolage et au savoir-faire manuel. Ces ateliers partagés, eux-même construits avec des matériaux récupérés, accueilleront un pôle bois, un pôle métal et un pôle textile. Des machines et des outils seront ainsi mis à la disposition du public qui souhaite bricoler. A terme, des ateliers de type "Repair Cafe" sont prévus, pour partager ses meilleures astuces de bricolage afin de réparer plutôt que de jeter. 

Infos pratiques

Les Cinq Toits
51 Boulevard Exelmans 75016
Ouvert tous les jours de 10h à 23h
Port du masque obligatoire
Suivre la programmation