Actualités
Nuit Blanche 2020, Commune présence
Découvrez les grandes lignes artistiques de cette nouvelle Nuit Blanche et notez bien le rendez-vous: Samedi 3 octobre 2020.
Nuit Blanche 2020

Manifestation artistique annuelle dédiée à l’art contemporain, Nuit Blanche est organisée par la ville de Paris, chaque premier samedi du mois d’octobre depuis 2002.

Suite à la première édition métropolitaine 2019, Nuit Blanche est cette année co-organisée avec la Métropole du Grand Paris, pour une édition qui s’étend sur tout le territoire métropolitain.

Le temps d’une nuit (de 19h au petit matin mais jusqu'à 2h cette année), la création contemporaine sous toutes ses formes est mise à l’honneur dans la ville, sur l’espace public, dans des monuments prestigieux et des bâtiments méconnus ou inaccessibles en temps normal. L’événement est gratuit et ouvert à toute·s.

Nuit Blanche 2020

Programme complet des oeuvres

Samedi 3 octobre 2020

évènement terminé

Direction artistique

Cette année la direction artistique de Nuit Blanche a été confiée aux directeurs et directrices de quatre musées de la Ville de Paris. 

  • Jeanne Brun

Conservatrice en chef du patrimoine et archiviste paléographe diplômée de l’École des Chartes, Jeanne Brun a d’abord exercé au Musée d’Art Moderne de Saint- Étienne Métropole entre 2008 et 2014, en tant que responsable des collections. Elle prend ensuite la direction du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris, où elle assure la conduite des commissions d’acquisition et pilote un ambitieux chantier de déménagement des réserves. Co-commissaire avec Noëlle Chabert de l'exposition Le Rêveur de la forêt en 2019-2020, elle prend en février 2020 la direction du Musée Zadkine. Elle y porte une vision de l'art décloisonnée, où l'œuvre de Zadkine, la création moderne et contemporaine, et l'ouverture à d'autres disciplines, s'éclairent mutuellement.

  • Fabrice Hergott

Fabrice Hergott a commencé sa carrière au Musée d’art moderne de Saint-Etienne avant d’être nommé, en 1985, conservateur au Musée National d’Art Moderne-Centre Pompidou à Paris. En 2000, il prend la direction des dix Musées de la Ville de Strasbourg où il met en place une programmation variée et internationale. Depuis 2006, il dirige le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris dont il poursuit l’audacieux programme d’expositions aussi bien dans le domaine de l’art contemporain que moderne tout en contribuant à l’enrichissement des collections par une exigeante politique d’acquisitions.

  • Christophe Leribault

Parallèlement à son doctorat d’histoire de l’Art à la Sorbonne, Christophe Leribault s’est formé aux métiers des musées à l’École du Louvre et à l’École du Patrimoine. Il a été boursier du J-Paul Getty Museum, pensionnaire à la Villa Médicis et Focillon Fellow à Yale University. D’abord conservateur au musée Carnavalet, il prend ensuite la direction du musée Delacroix tout en exerçant les fonctions de directeur-adjoint du département des Arts graphiques du musée du Louvre. Il est depuis 2013 directeur du Petit Palais – Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris. Parallèlement à une programmation ambitieuse d’expositions d’art ancien, il a ouvert le lieu à l’art contemporain via la FIAC et un invité annuel : Kehinde Wiley, Andres Serrano, Valérie Jouve, Yan Pei-Ming et, cet automne, Laurence Aëgerter.

  • Amélie Simier

Conservateur général du patrimoine formée à l’École du Louvre et à l’École nationale du Patrimoine, Amélie Simier a débuté sa carrière au Petit Palais – musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris comme responsable des sculptures ; elle y a assuré le commissariat d’expositions dédiées au sculpteur et céramiste Jean Carriès et au sculpteur Jules Dalou. Elle dirige le musée Bourdelle depuis 2011, pour lequel elle programme des expositions qui révèlent l’œuvre protéiforme d’Antoine Bourdelle, le maître de Richier et de Giacometti, dans son temps, ou qui explorent l’atelier d’artiste dans toutes ses dimensions ; en parallèle, elle s’attache à rénover peu à peu ce lieu magique en conservant son âme.

L'affiche de Nuit Blanche 2020

Affiche de Nuit Blanche 2020

Né en 1980, Maxime Rossi vit et travaille à Paris. Diplômé de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon, il aime provoquer des télescopages entre des univers qui n’ont, a priori, rien à voir entre eux. Engendrant de périlleux grands écarts, un tel modus operandi lui permet d'inscrire ses recherches dans une poésie du langage, où la sémantique et l'histoire de l'art sont constamment bouleversées.

Invité à créer un projet spécifique pour la communication de l’événement, l’artiste propose un cycle de rencontres énigmatiques et crépusculaires, développé autour de fleurs qui s’épanouissent la nuit.

Nuit Blanche, belles de nuit, apparitions, états profonds, possessions... le visuel de Nuit Blanche est réalisé à partir de plantes nocturnes, magiques et divinatoires, issues des planches du Muséum National d'Histoire Naturelle, et exposées à des solarisations aux couleurs artificielles.

Une animation en temps réel retranscrit, sur le site internet de Nuit Blanche, à la manière d'une horloge florale, le langage des fleurs nocturnes, leurs rayonnements magnétiques et l'extase vécue sous leurs influences, en dégradé de couleurs.

Émises par les plantes, de leur germination, floraison, fanaison jusqu’à leur décomposition, des fréquences sonores, aux allures de roulette de casino, ailes de libellules, clics de cachalots, bourdon avant l'orage, tambour d'IRM, chants d'oiseaux imitateurs, composent ensemble un tableau sonore en constante évolution.

Visuel en collaboration avec Sybil Montet.

Design sonore et composition de Pierre Lanchantin synthétisé à partir des enregistrements de la bio acousticienne Camille Desjonquères.

L’artiste remercie tout particulièrement Florian Jabbour conservateur de l’Herbier du Museum National d’Histoire Naturelle de Paris, Guillaume Wang du Laboratoire Matériaux et Phénomènes Quantiques de l’Université Paris Diderot – Paris 7, le service de radiologie du Pr Elisabeth Dion à l’Hôtel Dieu de l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris, Benjamin Maus de Allesblinkt et la Maison Legeron.

Le site Que Faire à Paris utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des vidéos et des pages du site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter