Actualités
Cléa Vincent, une vie de chanteuse en temps de crise
Depuis de longs mois, musiciens et musiciennes sont privé·e·s d'une part d'eux/elles-mêmes, la finalité de leur démarche d'artiste: la scène et la rencontre avec leur public. Beaucoup tentent malgré tout de ne pas perdre le contact à l'image de Cléa Vincent, qui nous raconte comment elle entretient la flamme de sa pop douce-amère en cette période incertaine.
Cléa Vincent

Comment as tu vécu le confinement, en tant que musicienne ?

J’ai réussi à tenir le coup grâce à la promo de Tropicléa 2, mon EP qui est sorti en avril dernier. Les médias m’ont commandé des lives filmés, je me suis équipée d'une webcam, de micros, d’une carte son, etc. Et avec mon binôme de confinement (qui travaille à la radio), on a produit une dizaine de vidéos de live a domicile, pour Jack, la Blogothèque, Grazia, Le journal de France 3, France Inter, Tapage... Donc j’ai pu faire abstraction du confinement en travaillant dur, même si j’ai détesté toutes ces restrictions, étant une personne qui aime par-dessus tout le contact humain et la liberté de mouvement....

Ces deux mois ont-ils été propices à la création ?

J’ai produit des morceaux à distance avec un ami avec qui je fais plein de musique en ce moment. Tout à base de wetransfer... On a réussi à se motiver mutuellement! Sans lui, je n’aurais pas réussi à composer autant je pense. Je trouve que le manque d’interactions humaines limite grandement l’inspiration.

Cléa Vincent

As-tu dû annuler des concerts, une tournée prévues à cause du confinement, puis des contraintes sanitaires ?

Oui tout à fait. Un grand nombre d’événements auxquels je devais participer ont été annulés. Les soirées Sooo Pop que j’anime, les projets d’action culturelle dans le 93, plein de concerts à droite à gauche... Je croise les doigts pour que mon New Morning du 16 novembre soit maintenu à Paris histoire de fêter comme il se doit la sortie de mon EP Tropicléa 2!

Qu'est-ce qui a changé pour toi depuis le déconfinement ?

J’ai du prendre des chemins de traverse... Voyant que les concerts n’allaient pas reprendre de si tôt, j’ai fait en fonction des contraintes et j’ai monté avec l’aide de mon label, Midnight Special Record, et en collaboration avec Laure Briard, une tournée des jardins/terrasses à jauge réduite, chez les particuliers à travers la France entière! 10 dates en 2 semaines, à bord d’une FIAT 500 L. En Formule réduite pour limiter les coûts, l’idée étant que ce soit un minimum rentable. Je suis addict aux concerts, si je ne joue pas je meurs...

Comment s'est passé ton été de musicienne ?

J’ai eu un très bel été! J’ai réussi à décompresser en nageant et en jouant au backgammon! Faire le vide pour repartir de plus belle et garder espoir dans cette ambiance morose.

Cléa Vincent - Du Sang sur les congas session live

Le site Que Faire à Paris utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des vidéos et des pages du site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Question tarte à la crème : comment envisages-tu l'avenir ?

J’envisage de me battre pour continuer à faire mon métier, en contournant les règles, en trouvant des solutions! Ça passera par des compromis. Inventer des petites formes. Trouver des idées! Ce sera quoi qu’il arrive instructif. Le plus important c’est le chemin comme disent les égyptiens. Les artistes ont toujours dû créer en fonction des contraintes. En voilà une belle liste! J’ai aussi un 3 ème album en cours d’écriture. Je voudrais finir les chansons d’ici la fin 2020 pour une entrée en studio en 2021, année du renouveau je l’espère!