Le Paris des Parisien·ne·s
Kate van den Boogert, une déclaration d'amour à Paris
Chez Que Faire à Paris, nous aimons rencontrer des femmes comme Kate. Sa joie de vivre, sa curiosité et sa bienveillance sont communicatives, Elle nous parle de son amour pour Paris et de son guide Gogo Paris, mode d'emploi aux petits oignons pour ceux qui, comme elle, aiment se plonger dans le vrai Paris d'aujourd'hui.
Anna Watts

Gogo City Guides est une maison d’édition de guides “nouvelle génération” de Paris et de Londres. Gogo Paris, rédigés en anglais, met avant des créateurs parisiens, des boutiques indépendantes, des petit bars du quartier et de nouveaux restaus encore inconnus.

Nous retrouvons Kate Chez Jeannette, rue du Faubourg Saint Denis dans le 10e, un endroit à la fois vintage, chaleureux et classe, mais avec des prix abordables. Notre grand crème ne nous coûte que 2 euros 50, une exception à Paris! Quand à Kate, qui est Australienne, son amour pour la ville lumière, ne date pas hier. Après une 1ère expérience de jeune fille au pair, elle décide de s'expatrier: "j'avais étudié le français à l'école, j'étais déjà folle de la France, j'ai toujours senti qu'il y avait ici une plus grande possibilité de vivre son humanité". C'est ainsi qu'en 2000, elle pose définitivement ses valises dans notre chère capitale.

Gogo City Guide

Elle travaille dans l'édition, bosse en Freelance comme journaliste et collabore notamment avec Crash Magazine, magazine de mode et d'art contemporain indépendant, Time out... "Je savais qu'il y avait une importante faune internationale ici et je voulais m’adresser à eux. J'ai lancé en 2005 Gogo Paris, un fanzine culturel mensuel gratuit et en anglais avec une sélection pointue qui n'existait pas: du théâtre, de la danse, des restaus, des boutiques, Au bout d'un an, nous sommes passés sur le web. A cette époque, tout changeait dans l'édition, la presse... Nous n’avons pas cessé d’expérimenter avec les nouveaux formats, les nouvelles plateformes : web, Apps, pdfs, print, blog, newsletter… avec plus ou moins de succès. Puis en 2010 le fanzine a évolué en city guide, publié chaque saison : printemps/ été, et automne/ hiver."

Gogo City Guides by TV Only International

Le site Que Faire à Paris utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des vidéos et des pages du site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Ce guide recense de nouvelles tendances, adresses de boutiques, restaurants. "Nous avons notre Paris des Parisiens, la rubrique Hangouts, qui compile les adresses donné par de personnes qui nous inspirent, ça va de la styliste Christelle Kocher au boulanger Christophe Vasseur en passant par Alain Ducasse".

Le Gogo Paris présente des sélections par quartier: "on ne tient pas à être exhaustif, on sélectionne, on est dans le qualitatif, mais on recense plus de 650 adresses!" Chaque adresse est accompagnée d'un court texte. "On donne des clefs pour que les lecteurs soient curieux et aient envie d'y aller". Il y a une présentation par quartier, des infos pratiques (transports, plans...), un calendrier culturel et une rubrique news et tendances de la saison. "Les autres guides sont annuels, avec de longs circuits de productions, quand on les a dans les mains, les infos sont déjà anciennes si on peut dire, ce qui n’est pas le cas de notre guide!" On peut aussi faire une recherche par index, mots clefs...

L'objectif est aussi de mettre en avant tout ce qui fait que Paris est Paris, gastronomie, art, shopping...." On sélectionne des marques emblématiques, de grandes marques de luxe, mais aussi de nouvelles maisons émergentes comme Andréa Crews, des marques qui sont nées à Paris où ont leur ateliers dans la capitale. Pareil pour la cuisine, on trouve dans notre guide de jeunes chefs et des chefs iconiques qui ont changé l'histoire de la gastronomie"

GO GO Paris

Les guides sont distribués à l’international, dans des lieux prestigieux ou tendance comme le Conran Shop à Londres ou Colette, le Centre Pompidou... à Paris, CorsoComo à Milan et à Séoul.
Enfin, Kate et son équipe collaborent régulièrement pour des guides spécifiques comme le Out & About de la FIAC, destiné à leurs VIP, celui du quartier Pigalle édité lors du lancement de l’hôtel éponyme, ou encore des mini guides de Paris et de Londres pour l’édition japonaise du magazine de mode Lula.
De
très belles réussites comme on en souhaite beaucoup d'autres à Kate et son équipe. Le guide est un bel objet et, on y a retrouvé certaines adresses familières et du coup, promis de se rendre aux autres. Vous l'aurez compris, on a aimé le Gogo Paris et sa créatrice. En partant, on se dit qu'on a décidément bien de la chance d'habiter une ville telle que Paris, où il y a tant à découvrir.


1
Un endroit radical
Se promener jusqu'à minuit dans un grand centre d'art, c'est extraordinaire. J'ai eu beaucoup d'expériences fortes là-bas. Et nos guides sont vendus à la librairie!
Palais de Tokyo
13, avenue du Président Wilson
Paris 16E

"Le Palais de Tokyo nous a reçu pour le lancement de Gogo Paris en 2005". J'aime cet endroit, on quitte la ville, on rentre dans un nouveau territoire et on est déboussolé, on ne sait pas ce qu'on va découvrir. C'est assez éloigné du musée traditionnel. La dernière expo que j'ai vue, Carte blanche à Tino Sehgal était époustouflante".

Palais de Tokyo
2
Une cantine bio et abordable
La cantine le Myrha en bas de chez moi à Château Rouge. Tu composes toi-même un grand bol avec du riz, des légumes, de la viande, du poisson, des épices...C'est sain, abordable et très bon.
La Cantine Myrha
70 rue Myrha
Paris 18E
Cantine Le Myrha
3
Comme au marché
La qualité est au top, les produits de saison, le poisson de ligne mais surtout les prix sont justes et honnêtes. Des produits comme ça au quotidien, c'est le bonheur.
Terroirs d'avenir
3-6-7-8 rue du Nil
Paris 2E

"Nos bureaux sont tout près de Terroirs d'avenir qui, je dois le dire, a changé ma vie. Tout d'abord fournisseurs pour les restaurants, ils ont maintenant leurs échoppes et vendent au public parisien. Boucherie, boulangerie, poissonnerie, crèmerie, épicerie, primeur, il ne manque rien!".

4
Un hymne à la biodiversité
Je ne me lasse pas de L'Oasis d'Aboukir, jardin vertical créé par Patrick Blanc, un personnage que j'adore. Il court sur tout un mur, c'est beau, ça change le quartier.
L'Oasis d'Aboukir
40 Rue Des Petits Carreaux-83 rue d'Aboukir
Paris 2E
L'Oasis d'Aboukir, jardin vertical de Patrick Blanc
5
Un artiste décalé
Dans son atelier galerie, il dessine, fabrique et vend des tampons en caoutchouc. C'est à la fois provocant et poétique, j'adore son travail et son esprit.
Le Tampographe Sardon
6
Maroquinerie Made in Paris
C'est très minimal niveau design, inspiré de formes industrielles, la gamme de couleur est incroyable. 
Isaac Reina
12 rue de Thorigny
Paris 3E

"Il a une boutique à Paris et la plupart de ses ateliers y sont basés. C'est une maison de luxe à petite échelle alors forcément ça reste un peu cher, mais ce sont des produits que l'on peut garder toute une vie!".

7
Un plaisir pour le palais
J'aime ses gâteaux au chocolat, ses caramels fruit de la passion-mangue à tomber et son Paris-Brest de compétition. J'y fais mes cadeaux quand je retourne en Australie, ça plait toujours!
Jacques Genin
133 Rue de Turenne
Paris 3E
8
Un lieu atypique
Il y a de mauvaises blagues sur les murs comme "le magnum est la taille parfaite pour diner en amoureux quand ta femme ne boit pas". Ce lieu, c'est la liberté que j'aime en France,
La Pointe Du Grouin
8 rue de Belzunce
Paris 10E


"La Pointe du Grouin c'est le nom d'un endroit en Bretagne non? C'est un restaurant tenu par Thierry Breton (il est breton comme son nom l'indique!...) Déjà, on y mange très bien et le vin est excellent , ils font ils font tout eux-mêmes leur de la glace au pain. c'est de la gastronomie mais dans un endroit décalé, très surprenant et étrange. Le son est grunge, on doit payer en grouins. Pour ça, on échange de l'argent au bar où le mec qui prend les commandes fume des clopes".

La Pointe Du Grouin