Actualités
Au 104, la réalité virtuelle se vend à emporter
Le CENTQUATRE-PARIS s'associe à Diversion cinema pour proposer un service de location de casques de réalité virtuelle (VR), qui vous feront découvrir huit films à 360°. Nous avons testé l'expérience pour vous, qui sera disponible pour le public du 9 février au 29 mars.
VR à emporter

Les lieux incontournables de la VR à Paris n'étant malheureusement plus accessibles en ce moment, le 104 a décidé de faire venir la VR à vous... Et il faut dire que l'époque s'y prête: un casque permettant une isolation sensorielle parfaite, la réalité environnante disparaît, le temps que l'on veut, et il faut bien le dire, ces jours-ci ça fait beaucoup de bien.

Un concept simple et efficace

Un casque de réalité virtuelle donne accès à une immense variété d'expériences immersives: les jeux vidéos sont les plus répandues bien sûr, mais les films (courts) sont également nombreux. Ce sont le plus souvent des explorations "passives" (sans interactivité) à 360°, contemplatives, mobiles ou non, d'univers, de décors, de paysages exceptionnels. Sans interactivité certes, mais avec la sensation "d'y être", et le réflexe, souvent, d'essayer de toucher du doigt les éléments de décor frôlés par le point de vue.

Le CENTQUATRE-PARIS s'est associé à Diversion Cinéma, distributeur d'expériences immersives hébergé au sein de 104factory, son incubateur des startups culturelles et créatives, pour proposer au public un service inédit: la location de casques (ou masques) de réalité virtuelle, contenant huit films tel un éventail d'expériences de vidéo/cinéma en VR, entre voyages dépaysants et expérimentations audacieuses.

VR TO GO

Le site Que Faire à Paris utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des vidéos et des pages du site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

La simplicité de la démarche devrait contribuer à son succès: vous réservez votre casque en ligne, vous allez le chercher au 104, et vous le ramenez à la maison, un peu comme les bonnes vieilles cassettes de votre vidéo club dans les années 80 et 90, dans un temps que les moins de 20 ans, etc., etc. Une fois chez vous, vous n'avez plus qu'à enfiler le casque, choisir votre film, et vous laisser emporter par l'aventure que vous choisirez.

Un expérience hors du commun

Pour l'auteur de ces lignes, novice en matière de réalité virtuelle, n'ayons pas peur des mots, la vision de la plupart de ces films fut renversante: l'immersion fut totale et source de plusieurs vertiges physiques comme émotionnels. La qualité et la diversité des films sélectionnés avec soin, des types d'expériences et de sensations offertes n'y est évidemment pas pour rien, et ils pourront plaire tant aux débutants qu'aux habitués de la VR. L'expérience se vit toujours à 360°: devant ou derrière, à gauche ou à droite, il y a toujours un décor à observer, à détailler, aussi pour la vivre pleinement on conseillera de se poser dans un fauteuil pivotant, pour éviter les torticolis. La bande son, très travaillée, enveloppante, achève cette création d'un monde rêvé par ses concepteurs·trices, loin du réel et de ses limites.

Parmi ces huit films, plusieurs nous ont marqués de façon indélébile. Le plus impressionnant étant sans doute, à nos yeux, "2nd Step" de Jörg Courtial, mission dans l'espace qui fut notre premier contact avec la VR. Un voyage sur la Lune d'abord, à revivre les premiers pas humains à sa surface, à s'émerveiller de ses reliefs gris cendre et de ses mystérieuses zones d'ombre, avant d'avoir le souffle coupé (c'est une image) lorsque la caméra se meut un mètre au-dessus du sol, flottante, procurant une authentique sensation d'apesanteur... Et tout cela avant une escale toute aussi sublime au coeur des déserts orangés et des canyons sans fond de la planète Mars!

On ne vous dévoilera pas tout le reste du programme, mais sachez que parmi les 7 autres films certains sont tout aussi bluffants. Vous vivrez ainsi une incroyable ascension sur les pentes de l'Everest, à ressentir presque physiquement le froid et la fatigue, et le vertige assurément ; vous serez au coeur d'un ballet orchestré par la chorégraphe Sharon Eyal et interprété par le Royal Swedish Ballet, hypnotique, proche de la transe ; vous plongerez dans le célèbre et envoûtant tableau d'Arnold Böcklin, "L'île des morts", à bord d'une barque menant un personnage au pays des morts, symbolisé par une île allégorique et énigmatique. Enfin vous serez plongé·e au centre d'une sublime performance de théâtre équestre , "Ex Anima", créée par Bartabas. Lauréat du Fonds Nouveaux Médias de la Ville de Paris, ce film vous entraînera dans le sillage des chevaux dessinant un captivant ballet, enveloppé d'une poésie sombre.

Infos pratiques

Les tarifs, tout d'abord, parce que c'est l'information que vous attendez tous et toutes. Pour une location d'environ 48 heures, ils vous en coûtera entre 32€ en semaine (du mardi au jeudi) et 37€ le week-end (du vendredi au dimanche).

La marche à suivre: vous réservez votre masque VR en ligne, et une fois votre réservation faite et réglée, vous recevez un email de confirmation avec un lien pour une caution de 350€ TTC. Cette caution est débitée si le pack VR TO GO est incomplet, endommagé ou s’il n’est pas rendu à la date indiquée. Ensuite, vous récupérez votre pack au 104, ou vous pouvez vous le faire livrer à domicile (à Paris intra-muros et sur la petite couronne), mais on privilégiera la marche à pieds ou les transports en commun (n'est-ce pas). 

Après ces quelques formalités, vous n'avez plus qu'à profiter. Aucun matériel supplémentaire n’est nécessaire, il vous suffit de vous assoir confortablement dans une pièce calme. Vous allez probablement regarder tout autour de vous, ne vous mettez pas trop près d’un mur, vous risqueriez de vous cogner, ce qui serait dommage. Notez bien que chaque pack VR TO GO est récupéré et nettoyé en suivant un protocole d’hygiène minutieux. Mise en garde de rigueur: la pratique de la VR est déconseillée aux enfants de -13 ans, et particulièrement aux femmes enceintes comme aux personnes atteintes de troubles sensibles ou physiques. 

Si vous n'êtes pas convaincu·e, on ne peut plus rien pour vous. Alors à vos réservations !

La Ville de Paris soutient la VR

Grâce à son Fonds d’aide aux projets nouveaux médias créé en 2015, la Ville de Paris a notamment apporté son soutien aux œuvres VR d’artistes prestigieux comme Jan Kounen, Bartabas et Bianca Li. En 5 ans, plus de 75 projets ont déjà pu bénéficier de cette aide, que ce soit des œuvres de réalité virtuelle mais aussi de réalité augmentée, des séries digitales, des fictions interactives ou du théâtre immersif.