Actualités
Reconnaître les arbres grâce à leurs bourgeons
L’hiver, quand les arbres ont ôté leur manteau de feuille, est l’occasion idéale d’identifier les différentes espèces qui ornent parcs et jardins en observant leurs bourgeons.
Arbres en hiver

Repérer les bourgeons timides

Si vous vous promenez dans les bois de Vincennes et de Boulogne et dans les différents espaces verts de Paris, tentez de repérer les bourgeons des arbres. Lorsque les branches sont hautes, pas de panique ! Vous pouvez toujours observer les rameaux, qui poussent au pied des arbres. On appelle ses petites branches des rejets. 

Bois de Boulogne
Bois de Boulogne 75016 PARIS
Voir le lieu
Bois de Vincennes
route de la Pyramide 75012 Paris
Voir le lieu

A chaque arbre son bourgeon

Les bourgeons constituent les organes des arbres. Protégés par une ou plusieurs écailles, ils leur permettent de résister aux températures froides de l'hiver. Seuls décideurs de l’avenir de leurs graines, ils peuvent donner naissance au choix à un rameau, une feuille ou un fruit. Il existe ainsi plusieurs catégories de bourgeons :

  • Les bourgeons terminaux : situés à l’extrémité du rameau.
  • Les bourgeons axillaires : situés de part et d’autre du rameau, on distingue ici encore deux catégories, les bourgeons axillaires alternés (à gauche puis à droite) et les bourgeons axillaires opposés (situés à égale distance de façon symétrique.) 
Bourgeons

La chasse aux bourgeons

En un rien de temps, si vous suivez les indications qui suivent, vous repèrerez très vite les principales espèces présentes dans la capitale.

Hêtre commun ( fagus)

Bourgeon

Le hêtre commun, une essence répandue dans les forêts de France, possède un bourgeon terminal et des bourgeons axillaires alternés. Ceux-ci se distinguent par leur couleur rouge et leur aspect pointu et long. Les bourgeons du hêtre sont constituent de nombreuses écailles. Sa particularité : ses bourgeons ne sont pas collés aux rameaux, mais écartés. 

Charme commun ( carpinus betulus)

Bourgeons

Souvent confondu avec le hêtre commun, le charme possède en effet quelques caractéristiques similaires : un bourgeon terminal et des bourgeons axillaires alternés pointus. Les bourgeons du charme sont cependant plus petits que ceux de l’hêtre.

Tilleul ( tilia)

Bourgeons tilleul

Reconnu pour ses propriétés médicinales et apaisantes, le tilleul est reconnaissable grâce à ses bourgeons ronds à pointe. D’une couleur rouge violacée, ses bourgeons alternés sont dotés de très peu d’écailles.

Frêne commun ( Fraxinus excelsior)

Bourgeon frêne

Le frêne commun s’impose comme une des espèces en surnombre dans les différents espaces verts de la capitale. Il est le seul à posséder des bourgeons noirs, en France. Il est facilement identifiable grâce à ses bourgeons opposés charbonneux et ses rameaux verts.

Erable sycomore : ( acer pseudoplatanus)

Bourgeon érable

Dans la famille des bourgeons opposés, l’érable possède, lui, des bourgeons ronds et verts. Ses écailles peu nombreuses sont sombres et pointues. A la différence, l’érable plane, autre espèce française, a des bourgeons plutôt rouges.

Bouleau ( betula)

Bourgeons bouleau

Connu pour l’arbre de la résistance au froid par excellence, le bouleau possède des bourgeons alternés et pointus. De taille très petite, ceux-ci sont collés au rameau.

Chêne pédonculé ( quercus robur)

bourgeons chêne

Les bourgeons du chêne sont facilement identifiables grâce à la singularité de leur apparence. D’aspect maronné, les bougeons sont recouverts d’écailles au bout duveteux et argenté.

En savoir plus sur les bourgeons

Les arbres reconnaissance des bourgeons

Le site Que Faire à Paris utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des vidéos et des pages du site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter