Johanna Faye et Saïdo Lehlouh : Iskio | Nacera Belaza : Le cercle
Spectacles
Johanna Faye et Saïdo Lehlouh : Iskio | Nacera Belaza : Le cercle
Institut du monde arabe
Entre fragilité des émotions et puissance des corps : un B-Boy délicat en pas de deux avec Iskio, et Le Cercle, dialogue symphonique de Nacera Belaza.

Iskio, Johanna Faye et Saïdo Lehlouh, 2015 (30')

Iskio interroge le ressenti, l’intériorité, toutes ces sensations que nous avons oubliées mais que nos corps ont gardées en mémoire.

Que se passe-t-il quand le langage se heurte au silence ? Quand l’urgence et l’immédiateté de la parole ne sont plus ? Comment communiquer ? Si le corps ne ment pas et que nous dansons ce que nous sommes, alors grâce à chaque membre, les corps converseront… pour mieux s’apprivoiser. S’aimer.

Johanna Faye & Saïdo Lehlouh (Cie Black Sheep)

Trouver un terrain d’entente par le mouvement : voilà une des préoccupations qui traversent le geste créatif de Johanna Faye. Par le langage non verbal, la chorégraphe ouvre une conversation qui trouve sa source dans ses inspirations plurielles, où le rapport au sol issu de sa pratique du breakdance côtoie la verticalité et l’approche sensible de la danse contemporaine.

Pour son duo Iskio, la Compagnie Black Sheep est lauréate 2015 du Concours chorégraphique Prix Beaumarchais - SACD / CCN de Créteil et du Val-de-Marne. Sa deuxième création, FACT, est projet finaliste de Danse élargie 2016 - Théâtre de la Ville (Paris). La production est sélectionnée pour le programme « Premières Lignes » 2016 lancé par l’Atelier à spectacle de Vernouillet (Eure-et-Loir), scène conventionnée de Dreux agglomération. Johanna Faye et Saïdo Lehlouh travaillent actuellement en coécriture sur une nouvelle pièce, Earthbound.

Distribution

Chorégraphie et interprétation Johanna Faye et Saïdo Lehlouh

Lumières Cyril Mulon

Musique Abraham Diallo

Une création de la compagnie Black Sheep

Production Garde Robe

Production déléguée Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne

Le Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne (CCNRB), dirigé par le collectif FAIR-E, est une association subventionnée par le ministère de la Culture (Direction régionale des Affaires culturelles / Bretagne), la Ville de Rennes, le Conseil régional de Bretagne et le Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine

Coproduction Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines ; Fondation de France ; La Villette 2014, Prix Hip-Hop Games Concept 2014, soutenu par Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines, compagnie Art-Track, la maison Folie Wazemmes et le FLOW (Lille).

Avec le soutien de la DRAC Île-de-France au titre de l’aide au projet 2015, du Théâtre de Suresnes Jean Vilar - Cités danse connexions, de la Compagnie Dyptik - studio Dyptik, du CND Pantin dans le cadre de l’accueil studio. Pour ce spectacle, Saïdo Lehlouh et Johanna Faye ont été accueillis en résidence à l’Agora, cité internationale de la danse, avec le soutien de la Fondation BNP Paribas, en janvier 2015.

Le Cercle, Nacera Belaza, 2018 (55')

Cette création entend explorer une forme nouvelle de réécriture chorégraphique, fondée sur le dialogue et l’amplification. Partir d’une pièce existante et de son motif originel, les projeter dans une autre dimension : une démarche conçue à la manière d’un dialogue symphonique, où, sur le schéma « thème et variations », il s’agit de développer toutes les perspectives du thème initial, avec lequel entrent en résonances des propositions formelles nouvelles.

Nacera Belaza, Le Cercle © Antonin Pons Braley

Nacera Belaza

Nacera Belaza est née à Medea en Algérie, elle vit en France depuis l’âge de cinq ans. Après des études de lettres modernes, elle crée en 1989 sa propre compagnie.

C’est en autodidacte qu’elle est entrée en danse, poussée par la nécessité vitale de s’exprimer, de dire et dénouer la complexité d’une double appartenance culturelle. C’est, pendant l’enfance puis l’adolescence, de ce corps contraint et confiné par le choc des cultures que surgit spontanément le langage, puisant la matière tout d’abord en soi puis dans ce que lui apportera la littérature. Pour libérer, il faut dire juste et précis, se défier de la complaisance et de la séduction.

Nacera Belaza chorégraphie un cheminement intérieur, l’espace, le vide en soi, les zones d’ombre et de lumière, le vertige, la répétition. Elle fait de la danse une plongée verticale introspective. Ses pièces explorent le mouvement en un souffle serein, profond et continu, confrontant la patience, la rigueur, le dépouillement au « vacarme assourdissant de nos existences », rendant au geste son utilité existentielle.

Son travail, reconnu et salué par le ministère de la Culture, lui a valu en 2015 d’être nommée chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.

Informations
pratiques

Institut du monde arabe
1 Rue des Fossés Saint-Bernard
75005 Paris

Dates

Le mardi 29 juin 2021
de 20h à 22h

Prix

Payant - Tarif plein 20EUR

Sur réservation

Plus d'infos

Par ici la compagnie !