Actualités
Le parc de Bagatelle et son amie la rose
Lieu chargé d'histoire, le parc de Bagatelle est aussi un superbe écrin de verdure qui met la rose sur un piédestal. De son château éponyme à sa roseraie en passant par le potager, Bagatelle appelle à la sérénité et la contemplation bucolique.
Parc de Bagatelle

Bagatelle, le temple des plaisirs...

Bagatelle prend son nom au début du XVIIIe siècle lorsque cette ancienne maison de garde des chasses royales du bois de Boulogne est transformée en pavillon de plaisirs par le maréchal d’Estrées. Haut lieu de la fête sous le règne du jeune roi Louis XV, Bagatelle devient vite un lieu de débauche et une référence en matière de libertinage. Les gens de cour et Louis XV lui-même abritent leurs amourettes, ou « bagatelles », dans cette cachette discrète.

Parc de Bagatelle

Au fil des années, le pavillon se dégrade. C'est le comte d'Artois, frère de Louis XVI et futur roi Charles X, qui, en 1775, acquiert ce domaine en piteux état au cœur du bois de Boulogne. Mais un étonnant pari va changer la donne : Marie-Antoinette, la belle-sœur du comte d’Artois, lui lance le défi de rénover la propriété en 100 jours, délai au bout duquel la cour y reviendra. Défi relevé ! Ce dernier y parvient en seulement 64 jours, ce qui vaut au château d’être surnommé “la folie d’Artois”. 900 ouvriers ont travaillé jour et nuit pour redonner à Bagatelle toute sa splendeur. Le domaine a par la suite connu plusieurs propriétaires, notamment un marquis anglais (créateur de l’orangerie) et Sir Richard Wallace, connu pour les fontaines parisiennes du même nom. 

En 1905, la mairie de Paris le rachète et confie sa réhabilitation au conservateur des jardins de Paris, Jean-Claude-Nicolas Forestier. Il s’attache à transformer Bagatelle en un jardin romantique doté de collections botaniques, sans détruire l’harmonie des aménagements précédents. Roseraie, iris, plantes vivaces, jardin méditerranéen, gigantesques arbres, bassin orné de nénuphars…

Découverte botanique et contemplative

Déambuler dans ce parc de 25 hectares offre une balade dépaysante, loin de la foule. Même les jours de beau temps, on peut toujours y trouver des recoins calmes pour déconnecter complètement du quotidien. Dédié au charme bucolique de la découverte botanique, le parc n'est pas adapté aux activités rapides comme la course à pied ou le vélo, mais plutôt à la contemplation. 

Tous vos sens seront en éveil lors de cette promenade. Vous serez charmé par le doux murmure de l'eau qui accompagne vos pas dans la partie paysagère du parc. Petits ponts, rochers, grottes, miroirs d'eau et cascades artificielles sillonnent le couvert boisé d'arbres gigantesques. Un peu plus loin, vers le nord, admirez un Araucaria du Chili. Ce conifère peuplait déjà nos continents il y a 150 millions d'années ! Un hêtre pleureur de 140 ans balance délicatement ses branches vers le bassin des Nymphéas, émaillé de lotus et de nénuphars.

Parc de Bagatelle

Dans ce parc, un des quatre sites du jardin botanique de Paris et classé « jardin remarquable », le printemps a recouvert les pelouses de tapis blancs, jaunes, oranges, c'est un festival de couleurs. Les fleurs y sont à l'honneur. Le parc de Bagatelle est ponctué de petits jardins regroupant les fleurs par espèces : le jardin des iris, le jardin des plantes vivaces, le jardin des Présentateurs, où ont lieu des expositions horticoles. Il abrite également un potager et une jolie collection de clématites.

Parc de Bagatelle

Autre curiosité du parc : une pagode de style chinois datant du XIXe siècle. Lors de la vente des objets et des œuvres d'art du jardin en 1906, elle fut achetée par un anglais, lord Astor, qui l'installa dans sa propriété de Cliveden, près de Windsor. C'est là-bas qu'il fallut en refaire les plans pour la reconstruire à l'identique il y a quelques années. Des pensionnaires accueillent également les visiteurs. Ne soyez pas étonné d'y croiser ça et là des paons se pavanant sans être le moins du monde gênés par votre présence. Ils aiment être admirés et choisissent de préférence les espaces dégagés.

Le parc de Bagatelle est donc un lieu à visiter encore et encore si l'on veut pleinement profiter de chaque trésor qu'il abrite. 

Au nom de la rose

Mais ce qui fait sa renommée internationale est bien sûr sa roseraie exceptionnelle dotée de plus de 1200 variétés de roses. C'est l'une des roseraies les plus importantes et les plus anciennes de France. Elle a été inaugurée en 1907, avec plus de 1500 espèces et variétés offertes par Jules Gravereaux, collectionneur et créateur d'une autre célèbre roseraie, celle de L'Haÿ-les-Roses.

Parc de Bagatelle

À l'initiative du conservateur des parcs et jardins de la Ville de Paris, Jean Claude Nicolas Forestier, le premier concours international des roses nouvelles est né en 1907 à Bagatelle. Ouvert au public, le concours prime chaque année trois roses inédites pour leur beauté et une pour son parfum.

Les amoureux des fleurs peuvent habituellement se retrouver le premier week-end de juin pour « Le week-end de la rose ». Lors de ce rendez-vous, vous pouvez découvrir des expositions sur le jardin botanique de Paris et le concours international de roses de Bagatelle. De nombreux ateliers artistiques autour de la rose, des conseils et démonstrations par les jardiniers et les fleuristes de la Ville de Paris... et de nombreuses activités ludiques et éducatives pour les enfants sont également proposées.

Les roses du parc de Bagatelle

Parc de Bagatelle
Route de Sèvres à Neuilly, 75016 Paris

Le lundi 31 mai 2021

gratuit
évènement terminé
Parc de Bagatelle
Route de Sèvres à Neuilly 75016 Paris
Voir le lieu