Maya Mercer
Expositions
Le Feu intérieur
La Galerie Rouge
La Galerie Rouge présente le travail de deux femmes artistes, engagées et poétesses : Maya Mercer et Emmanuelle Bousquet.

Dans l’exposition Le feu intérieur, traduction d’un titre d’une photographie de Maya Mercer qui fait référence à l’œuvre littéraire de Carlos Castaneda The fire from within, les œuvres présentées nous racontent ce que ces deux artistes ont su créer pendant l’année 2020, par le feu intérieur de la création.

MAYA MERCER

Maya Mercer est une photographe et vidéaste franco-américaine. Fille du dramaturge britannique radical David Mercer elle a grandi entre Paris, Los Angeles et Londres. Artiste autodidacte, elle a tou- jours vécu dans un monde narratif, expérimentant « la vie comme un théâtre ».

Maya Mercer, qui se qualifie d’artiste régionaliste “photocinéaste”, vit et travaille aujourd’hui dans le nord de la Californie où elle photographie des adolescents dans des histoires visuelles inspirées par les conditions sociales du farwest rural américan. Son travail a été présenté dans des galeries, musées et foires d’art en Amérique du nord et en Europe.

10

EMMANUELLE BOUSQUET

Emmanuelle Bousquet, est une artiste photographe et vidéaste, qui utilise son corps pour parler du féminin depuis le début de sa carrière. Issue d’une famille de couturier, le travail d’Emmanuelle confronte souvent le tissu à la chair dans ses images, et va jusqu’à coudre dans cette série son propre corps. À travers un univers de féérie, parfois noire, et suivant son parcours personnel, l’artiste travaille sur les différentes périodes de vie de la femme : l’enfance, l’adolescence, les transformations du corps, le lien à la sœur, la gémellité, la maternité, la vie, la mort.

Elle s’intéresse aussi au regard posé sur la femme : de la jeune fille à l’adolescente et à la femme qui voit son corps changer, Emmanuelle Bousquet nous dévoile ici un corps entre métamorphose et statuaire. Les titres de ses séries depuis quinze ans, nous permettent de retracer un parcours tumultueux et pourtant poétiqueTroubles,Illusion,Murmures, où elle nous fait partager son désordre intérieur plein de questionnements à travers son image, floutée, en mouvement, aspirée par un fantôme ou celles d’adolescentes spectrales, plongées dans une atmosphère à mi-chemin entre le conte de fée et l’obscurité.

HauteCouture#7E

Informations
pratiques

La Galerie Rouge
3, Rue du Pont Louis-Philippe
75004 Paris

Dates

Du 2 avril au 12 septembre 2021 :
jeudi, vendredi, samedi, dimanche de 14h à 19h

Prix

0 €

S'y rendre

  • 7 : Pont Marie (234m) 1, 11 : Hôtel de Ville (349m)

Plus d'infos

Par ici la compagnie !