DR
Animations
Corps réel, corps idéal : le grand écart
Bibliothèque Goutte d'Or
Une rencontre-débat pour appréhender l'écart entre nos corps réels et leurs représentations, écart constant et structurant dans nos sociétés occidentales. Les intervenantes nous expliqueront d'où vient cette fracture, pourquoi il importe de la réduire et de nous réconcilier avec nos corps tels qu'ils sont, c'est-à-dire avec nous-mêmes.

Comment nous représentons-nous notre corps ? Quel impact cette représentation a-t-elle sur notre mental ? Qui forge les canons de la beauté ? Comment mieux accepter son corps alors que les normes esthétiques ne correspondent pas à la réalité physiologique de l’immense majorité d’entre nous ? Ces questions interrogent tout un chacun.

Les femmes y sont plus particulièrement confrontées : l'image idéalisée de leurs corps reflète la place réduite qu'elles occupent dans nos sociétés encore patriarcales. Cette image constitue aussi une puissante réalité économique puisqu'elle sert  à vendre non seulement des vêtements ou des cosmétiques, mais aussi des voitures, des voyages, de l'électro-ménager, de l'alimentation, des services, etc.

Les hommes et les femmes âgés, racisés, en surpoids, ou encore porteurs de handicaps, sont largement exclus des canons médiatiques de la beauté, voire des préceptes sanitaires définissant le "normal".

De manière plus générale, aucun homme ni aucune femme au physique "ordinaire", c'est-à-dire pratiquement aucun d'entre nous, ne se reconnaîtra dans les visages et les corps omniprésents sur les les écrans, les affiches et les pages de magazines. Leur plastique supposément parfaite structure pourtant nos représentations de nous-mêmes et la plupart du temps, l'écart entre ce que nous sommes et cet idéal conditionne nos modes de vie en portant atteinte à l'estime de soi.

Avec 

Gwenaelle Emmanuelli, responsable des programmes du salon Joséphine de Paris. Association sociale et solidaire, spécialiste du travail sur le corps, l'image de soi et la prise de confiance, le salon Joséphine est un espace entièrement dédié à la beauté et au bien-être à l'intention des personnes fragilisées.

Camille Froidevaux-Metterie, professeure des Universités (Science politique), chercheure, spécialiste de la question du corps dans la condition féminine, auteure notamment de La Révolution du féminin (Gallimard, 2015), Le Corps des femmes : la bataille de l'intime (Philosophie magazine, 2018 et Le Seuil, collection "Points" à paraître en octobre 2021), Seins : en quête d'une libération (Anamosa, 2020), Un corps à soi (Le Seuil, à paraître en 2021)

Jennifer Padjemi, journaliste, créatrice et animatrice du poscast Miroir Miroir, qui analyse et déconstruit les canons de la beauté dans nos sociétés occidentales, auteure de Féminismes et pop culture (Stock, 2021)

A l'issue de la rencontre aura lieu une vente-dédicace de leurs livres par les auteures invitées, en partenariat avec la librairie La Régulière.




Corps réels, corps de rêve : le grand écart


Informations
pratiques

Bibliothèque Goutte d'Or
2 rue Fleury
75018 Paris

Dates

Le jeudi 14 octobre 2021
de 19h à 21h

Prix

0 €

Sur réservation

S'y rendre

  • 2 : La Chapelle (321m) 2, 4 : Barbès-Rochechouart (329m) 4,5 : Gare du Nord
  • B, D, E : Gare du Nord

Par ici la compagnie !