cop Électre
Animations
Ecrire les vies coupables
Bibliothèque des littératures policières (BiLiPo)
Rencontre avec Christine Marcandier, Lise Andries, Philippe Artières, Dominique Kalifa et Roger Chartier (sous réserve). Ce rendez-vous est proposé à l'occasion de la réédition, aux éditions Verdier de "Vidal, le tueur de femmes. Essai de biographie sociale" de Philippe Artières et Dominique Kalifa, et "Le brigand de Cavanac. Le fait divers, le roman, l'histoire" de Dominique Blanc et Daniel Fabre.

A vingt ans d'écart, ces deux livres ont questionné les écritures et les imaginaires du crime et se sont demandé comment interroger les sources du fait divers pour tenter de saisir un peu des mondes sociaux. Cette réflexion sur les manières d'écrire la biographie des hommes en marge est au cœur du débat qui réunit plusieurs chercheurs en sciences humaines dont les travaux traduisent leur intérêt pour une telle problématique.

Ancienne élève de l'École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud, Christine Marcandier est agrégée de lettres modernes et docteur en littérature française. Auteur d'une thèse intitulée Crimes de sang et peines capitales, elle est maître de conférences à Aix-Marseille Université. Spécialiste du romantisme français, elle consacre ses recherches aux relations de la beauté et de la violence et à l'ironie. Après avoir été journaliste littéraire à Mediapart durant 5 ans, elle codirige Diacritik, magazine culturel en ligne.

Lise Andries est directrice de recherche au CNRS, membre du CELLF (CNRS-Université de Paris IV-Sorbonne). Son domaine de recherche est la littérature de grande diffusion en France du XVIIe au XIXe siècles. Elle a publié : La Bibliothèque bleue au XVIIIe siècle, Oxford, Voltaire Foundation, 1989 et co-publié avec Geneviève Bollème La Bibliothèque bleue : littérature de colportage, Paris, coll. Bouquins, Laffont, 2003 et a dirigé Le Partage des savoirs : XVIIIe-XIXe siècles, Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 2003. Elle a consacré en 2010 une étude  à Mandrin, Cartouche et autres brigands du XVIIIe siècle , parue aux éditions Desjonquères.

Philippe Artières, historien et écrivain, il est directeur de recherches au CNRS (il a consacré sa thèse aux écrits de criminels). Il est également président du Centre Michel Foucault depuis 1995. Il anime, avec Jérôme Denis et David Pontille, le blog Scriptopolis, consacré à la sociologie et aux “petites enquêtes sur l’écrit et ses mondes”. En 2013, il publie un livre sur son arrière grand-oncle, Paul Gény, un jésuite français, philosophe et théologien, assassiné en pleine rue à Rome le 12 octobre 1925: Vie et mort de Paul Gény (Seuil). Son dernier ouvrage Miettes. Éléments pour une histoire infra-ordinaire de l'année 1980  est paru en 2016 aux éditions Verticales.

Dominique Kalifa est un historien français, membre de l' Institut universitaire de France, professeur à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne où il co-dirige le Centre d’histoire du XIXe siècle. Il a publié une dizaine de livres portant sur l'histoire des imaginaires et de la culture du contemporain, dont L’Encre et le Sang, Fayard, 1995, La Culture de masse en France, La Découverte, 2001, Crime et culture au XIXe siècle, Perrin, 2005. Avec l’historien Philippe Artières, il a rédigé en 2001 un ouvrage expérimental, Vidal le tueur de femmes. Une biographie sociale, entièrement composée d’extraits d'archives montés dans un récit biographique. Son dernier ouvrage paru chez Fayard en janvier 2017 s'intitule La  véritable histoire de la "Belle époque". Depuis 1990, Dominique Kalifa est également collaborateur du supplément littéraire du quotidien Libération.

Roger Chartier (sous réserve) est historien français rattaché au courant historiographique de l’école des Annales. Il est actuellement professeur au Collège de France (Chaire : Écrit et cultures dans l’Europe moderne). Il travaille sur l’histoire du livre, de l'édition et de la lecture. Les travaux de Roger Chartier sont décrits, par Dorothea Kraus, dans les termes suivants : « L’auteur, le texte, le livre et les lecteurs sont les quatre pôles entre lesquels se déploie le champ de travail de Roger Chartier sur une histoire du livre et de la lecture et qu’il cherche à relier dans le cadre d’une histoire culturelle du social. Il a dirigé L'histoire de l'édition française en quatre volumes parus de 1989 à 1991 aux éditions Fayard. Très proche de Daniel Fabre, disparu en 2016, il lui a récemment dédié un colloque soulignant l'ouverture disciplinaire de cet anthropologue et les  questionnements originaux qu'elle a suscités dans les travaux d'histoire, de sociologie ou de critique littéraire.




Informations
pratiques

Bibliothèque des littératures policières (BiLiPo)
48 rue Cardinal Lemoine
75005 Paris

Dates

Le samedi 13 mai 2017
de 16h à 17h

Prix

0 €

Sur réservation

S'y rendre

  • 10 : Cardinal Lemoine (74m) 7, 10 : Jussieu (270m)

Par ici la compagnie !