Le Paris des Parisiens
Jean-Olivier Gransard-Desmond, archéologue atypique
Jean-Olivier Gransard-Desmond n'est pas un archéologue comme les autres. On sent pointer une certaine forme de rébellion sous son chapeau. Mais ne vous y méprenez pas, la ressemblance avec Indiana Jones s'arrête là car comme il le dit lui-même, "là où Indiana Jones passe, l'archéologie trépasse!"
Jean-Olivier Gransard-Desmond, archéologue indépendant et Président d'ArkéoTopia

Jean-Olivier Gransard-Desmond l'affirme: "une scène de fouille, c'est comme une scène de meurtre, il faut être méticuleux et avancer avec précaution. Arriver comme un bulldozer avec un fouet en faisant des cascades, c'est pour le cinéma". Cet archéologue indépendant est aussi président d'ArkéoTopia, chercheur associé au CNRS, enseignant, poète à ses heures, écrivain... Ses journées ne font pourtant que 24h. "C'est vrai que pour nous, archéologues, la notion de temps est toute relative, nous travaillons sur des sujets qui nous mobilisent des années, voire toute une vie, et perdurent parfois au-delà".

Une image toute faite

Bref, on comprend que notre image de l’archéologue semble quelque peu éloignée de la réalité: "les fouilles ne font pas de moi un archéologue. Parfois un objet est trouvé et on ne sait pas à quoi il sert. S’interroger sur son utilité, les conditions de sa fabrication, ça c'est de l'archéologie. C'est comprendre le stylo avec lequel j'écris, avec quel matériau a-t-il été fabriqué, qui l'a transformé? C'est retracer l'histoire de l'objet, de sa fabrication à sa fonction. Cette vision de l'archéologie, il l'a découverte avec la théorie de la médiation dont il est un défenseur. Première véritable théorie en archéologie, la théorie de la médiation s'intéresse à l'objet d'étude de l'archéologie et non uniquement à la fouille comme cela est fréquent.

ALPHA BLONDY Sciences Sans Conscience

Le scientifique doit également fournir les éléments pour qu'on puisse le questionner, le critiquer:"en science on peut avoir raison seul contre le monde entier, il n'y a qu'à voir Galilée". Il faut être patient car on peut n'être reconnus qu'après la mort. C'est toute la théorie de Thomas Kuhn qui dit que la science normale est remplacée par la science révolutionnaire. Pour que la vérité parfois éclate, il faut que tous ceux qui prônent une pensée unique s'éteignent, pour que cette pensée s'éteigne avec eux. Pour lui certains sont reconnus comme scientifiques mais n'en sont pas pour autant. "Ce qui qualifie un scientifique, ce sont ses publications, pas sa chaire à l'université ou son poste dans un laboratoire!".

Parfois l'archéologie, c'est Dallas, c'est un monde impitoyable

Jean-Olivier Gransard-Desmond

Pour Jean-Olivier, l'archéologue est comme le gardien du temple. Ses domaines sont vastes: éducation, tourisme, économie, expertise avec la lutte contre le trafic d’antiquités, diplomatie également car "cette discipline permet de créer du lien entre les peuples, comme en Égypte, en Israël, en Palestine. Il y a une dimension psychologique dans l'archéologie, qui va bien au-delà des frontières, alors que les gens ont besoin de se sentir appartenir à un territoire, une communauté, une synagogue, une mosquée, une église, c'est une richesse. Au lieu de nous éloigner, cela devrait au contraire nous rapprocher".

Un enfant doué et original

Originaire d'Arcachon, Jean-Olivier était un enfant observateur. "Je regardais mes camarades, seul dans la cour de récré. Qui frappait qui, à quoi ils jouaient..." Lui, joue souvent tout seul, enchaîne les constructions avec des cubes. "Ma mère aimait les brocantes, mon père était artisan, on récupérait du matériel, j'ai très tôt eu un rapport particulier avec l'objet. Vers 12 ans, j'ai commencé à m’intéresser à l’histoire égyptienne grâce à un livre. Moi qui n'avais jamais rien lu, j'ai alors décidé de devenir égyptologue. Avec un copain qui se passionnait aussi pour l’Égypte, on montait tout un tas d'hypothèses pour déterminer où pouvait bien se trouve le trésor funéraire de Khéops".
"Je n'étais pas spécialement bon à l'école, jusqu'à la 3e que j'ai redoublée. Je conseille d'ailleurs à tous les élèves à qui ça arrive de changer d'école afin de prendre un nouveau départ. J'ai alors eu une révélation avec les mathématiques, on me demandait juste de donner un résultat. Il ne s'agissait pas de chercher à comprendre pourquoi et comment le théorème de Pythagore avait été créé, mais de donner bêtement le résultat de ce dernier. L'école ne demande pas de faire des maths, mais de fournir les résultats de ce qui est connu".

Jean-Olivier Gransard-Desmond, archéologue indépendant et président d'ArkéoTopia en Syrie

Il passe un bac L pour prouver qu'on peut être scientifique et suivre un cursus littéraire. "Je me souviens de mes cours de philo. Je pensais faire de la philosophie et de la rhétorique, j'ai été déçu. Je lançais des joutes verbales avec ma prof, on traitait de sujets en fonction de l'info et je disais: "il faut bien prendre une décision" et elle répondait: "mais qui êtes-vous pour prendre une décision?. A mon sens tout cela n'aide pas à préparer des jeunes à devenir les citoyens de demain".

A Bordeaux, il suit des études supérieures en Histoire de l'Art et l'Archéologie. "Au départ, je voulais faire Histoire et ma mère m'a dit: "tu vas t'ennuyer." "Comme quoi il faut écouter ses parents parfois!" L'étudiant passe son temps au labo, photocopie tout ce qui l’intéresse, pense devenir égyptologue. "Pour mon master, il fallait trouver un thème. J'aime être avec les animaux, je m’intéresse au chien, au loup, au chacal, c'est donc tout naturellement que mon sujet s'est porté sur les canidae des temps pré-pharaoniques en Égypte et au Soudan. Master, DEA, Doctorat, son parcours universitaire et ses écrits sont dithyrambiques. Il rencontre pendant ses années d'étude celui qui deviendra son mentor et l’emmènera faire ses premières fouilles, Jean-Claude Margueron, dont la spécialité est l’architecture et l’urbanisme du Proche-Orient, de l'ancien à l’Age du Bronze.

Une carrière multiple

"J'ai commencé à réfléchir sérieusement à une carrière professionnelle en tant qu'archéologue indépendant. Je suis comme un artisan, il me fallait voir mon activité comme un entrepreneur. J'avais pu faire mes armes avec quelques petits boulots auparavant, commercial, un peu de journalisme pour me faire une idée du métier. J'ai toujours eu cette habitude de l'effort, du travail. Je bosse avec mon père depuis mes 10 ans, pendant les congés scolaires aussi. C'est comme ça que j'ai pu m’acheter mes livres, mon scooter...". Mais son initiative capote, il est trop tôt. "Je connaissais bien le milieu associatif, j'avais déjà initié Arkéo Art quand j'étais jeune étudiant, et fait partie d'une dizaine d'associations, où j'ai voulu impulser les démarches d'ArkéoTopia mais ça n'a pas fonctionné". Il rencontre alors Chris, une femme spécialiste en communication événementielle qui a relu sa thèse. Ils deviennent amis, puis amoureux. "Un jour où on était chez elle je lui ai dit: pourquoi on ne fait pas une association? Et ArkéoTopia est née, qui compte maintenant deux salariés".

Chris d'Arkéotopia à Alep

L'association intervient dans 3 écoles, dans le cadre des ateliers périscolaires. "On apprend aux enfants ce qu'est la prospection, comment on fait pour trouver un site. Ils posent beaucoup de questions et n'ont pas de limites. Via la vulgarisation, on peut créer de l'innovation car parfois ils nous posent des questions et nous n'avons pas les réponses. C'est donc qu'il faut chercher!"

Les missions d'ArkéoTopia sont multiples. Tout d'abord, la vulgarisation grâce à des ateliers, des outils tels que Mon cahier d’archéologie: "c'est un cahier d'activités, l'enfant est toujours dans la position du chercheur, c'est un moyen d'interroger le monde." L'association forme également des étudiants et des professionnels. Elle soutient également la recherche française et étrangère. "Nous relisons des articles et travaux de chercheurs du MNHN, comme du CNRS, pour faciliter leur publication, car certains ils n'ont pas le temps de le faire". Enfin, ArkéoTopia défend la recherche avec des initiatives comme la marche des sciences et y contribue comme dernièrement en Nouvelle Calédonie: "il ne s'agit pas de réaliser une campagne de fouilles subaquatiques, mais de faire un état des lieux de l'existant par rapport à des fouilles réalisées en 1975 qui n'ont jamais été publiées à ce jour".

Mon cahier d'archéologie d'ArkéoTopia

Un archéologue humaniste

"Il faut savoir être respectueux et se remettre en question. Ce qui me tient à cœur, de même que pour Chris, c'est l'humanisme. C'est parce que j'ai cette approche humaniste que je peux enrichir ma recherche, que je m'investis dans l'éducation, que je passe du temps avec des enfants, j'ai même créé des mots et des expressions".

Et pour finir, une chanson recommandée par Jean-Olivier, "un exemple de métal symphonique qui a l'avantage de montrer que musique classique, musique Métal et cinéma (Christopher Lee) peuvent s'associer comme la science, l'ingénierie et la politique". Une chanson à son image donc!

Rhapsody of Fire - Christopher Lee Magic of Wizard's Dream Lyrics

Ses adresses parisiennes

1
Des livres et des livres
Agatha Christie disait : "une chose est certaine en ce qui concerne les bagages d'un archéologue : il s'agit principalement de livres"

"C'est une librairie spécialisée qui fait le bonheur des archéologues en tout genre. C'est sympa, car c'est une librairie ouverte à tous, pas seulement aux archéologues professionnels mais aux étudiants et aux familles. On trouve plein d'ouvrages de vulgarisation. Ça correspond à mon état d'esprit. Et c'est la plus ancienne librairie d'archéologie. Ils font aussi de l'édition, proposent des cahiers de coloriages, des ouvrages sur le Paris archéologique, des livres pour enfants, des BD, des livres neufs ou d’occasions pour les moins fortunés!".

Librairie Epona Picard
2
Touché coulé
J'aime jouer aux échecs. j'adore les jeux, ils en vendent de très beaux et on peut les tester!
Variantes
29 rue Saint-André des Arts
Paris 6E

Jean-Olivier en profite alors pour faire un tour à la boutique de jeux Variantes, un magasin pour les jeux d’échecs, de société et à proximité de la librairie précédente. C'est une petite boutique. Les jeux de Go, d'échecs et de réflexion côtoient les jeux de société, de poker dans cette boutique à la façade vitrée mais il y a aussi des cartes, des puzzles, des livres, du matériel. "Ils relaient le Paris Ludique, un festival de jeu en plein air avec plein de stands pour jouer et découvrir les plus grands jeux de société et aussi toutes les nouveautés".

3
Parc georges Brassens
Ce parc est une évocation archéologique du visible d'aujourd'hui qui témoigne de l'invisible d'hier
Par Georges Brassens
2 Place Jacques Marette
Paris 15E

Dans le Parc Georges Brassens on trouve des livres anciens et récents pour pas cher dans un beau cadre avec un théâtre de Guignol. On y laisse les enfants et on va voir les livres.C'est un lieu chargé d'histoire, occupé par le passé par d'anciennes boucheries comme l'attestent les gros bœufs à l'entrée.

Marché aux livres Parc Georges Brassens

Jean-Olivier cite aussi tous les Musées de Paris car "ils sont gratuits et proposent des thématiques très différentes".

Crypte archéologique de Paris
4
Voyage dans le temps
J'apprécie particulièrement la Crypte Archéologique, c'est le Paris de l’antiquité, mais la plupart des gens vont à Carnavalet, très beau également et surtout plus connu

Petit interlude musical avec un petit voyage sur la playlist de Jean-Olivier. C'est parti pour un bon  dans la préhistoire, une de ses périodes préférées:

L'Homme de Cro-Magnon - Les 4 Barbus

5
Raconter une histoire
Pour prendre un verre dans un lieu pas comme les autres, et se rappeler de sa fonction d'origine, une gare, et de son usage actuel, un genre de brasserie
La Recyclerie
83 boulevard Ornano
PARIS 18E

"Ce lieu me renvoie à la notion de fonction, primordiale en l'archéologie: est-ce la fonction originelle de l'objet, l'a-t-on réutilisé? Comme pour la fourchette, dont la fonction est de piquer les aliments et non d'utiliser le côté pour couper du beurre comme cela se pratiqu. Et puis c'est un lieu sympa, avec de bonnes activités!".

6
Deux en un
Le lieu idéal pour aller manger dans un endroit plutôt gastro où un bénévole vous présente des chefs-d’œuvre. Pour moi, c'est un peu comme aller sur un chantier de fouilles

"C'est un restaurant doublé d'un musée. Il est affilié à la Société de Compagnons Charpentiers des devoirs du Tour de France. Vous y vivrez une expérience peu commune!"

7
Un bar à jeu
C'est aussi sympa pour les célibataires ou si votre compagnon(ne) n'aime pas jouer. Ici vous êtes introduit, du coup c'est moins intimidant
L’oya café
25 Rue de la Reine Blanche
Paris 13E

"C'est un bar mais aussi un magasin où vous pouvez acheter des jeux. Une personne vous accueille, vous pouvez tester des jeux de groupe, même si vous êtes seul, c'est 5€ le premier jeux, 3€ les suivants".

Le Bar à chat Bastille
8
Le roi chat
Actuellement on nous fait croire qu'on peut faire tout et n'importe quoi dans ces cafés, et bien ici, si les consignes ne sont pas respectées, les hôtes nous remettent dans le droit chemin

"J'aime beaucoup les chats et leur caractère indépendant. Ce que j'apprécie dans ce café, c'est que ce sont les visiteurs qui viennent découvrir l'univers des chats. Ce sont des pachas adorables, si vous respectez leur antre. Et en plus, les restaurateurs ont le sens de l'humour. On se rend compte que ce n'est pas parce qu'on est dans un lieu atypique comme celui-là qu'on en est le roi. c''est comme en science, ce n'est parce qu'on croit avoir raison que c'est forcément le cas". 

Journées nationales de l'Archéologie

Du vendredi 16 juin 2017 au dimanche 18 juin 2017

gratuit
évènement terminé
Newsletter
Chaque semaine, recevez un bon plan et votre semaine en un clic !