© Adagp, Paris 2017 - Collection particulière
Expositions
André Derain, la décennie radicale (1904-1914)
Centre national d'art et de culture Georges Pompidou
L'exposition présentée par le Centre Pompidou porte un nouveau regard sur l’œuvre d'André Derain, artiste majeur du XXe siècle. Inédite, elle retrace les étapes du parcours de l’artiste avant-guerre, moment où le peintre participe aux mouvements d’avant-garde les plus radicaux. Quelques ensembles exceptionnels sont réunis pour l’exposition.

L’art d’André Derain n’a pas donné lieu à de grandes monographies depuis la rétrospective que le musée d’Art moderne de la Ville de Paris a consacré à son œuvre en 1994, soit depuis plus de vingt ans. Ce peintre français a joué un rôle moteur et intellectuel dans l’éclosion des deux grandes avant-gardes du début du XXe siècle, le fauvisme et le cubisme. En solitaire il engage un retour précoce au réalisme, annonçant tous les mouvements figuratifs de réalisme magique, depuis l’ingrisme de Picasso, la peinture métaphysique de De Chirico ou la Nouvelle Objectivité allemande. L’œuvre d’avant-guerre de Derain, 

Vue sur la Tamise, 1906 Huile sur toile, 73,3 x 92,2 cm National Gallery of Art Washington,

 d'une grande inventivité et audace, est fascinante. Proche de Maurice de Vlaminck et de Henri Matisse, puis de Georges Braque et de Pablo Picasso, André Derain se confronte avec force au fauvisme et au cubisme et développe jusqu’à la Première Guerre mondiale une œuvre puissante. Multipliant les expérimentations plastiques, il aborde la peinture, le dessin, la xylographie, la sculpture, la céramique, le cinéma, et pratique jusqu’à la fin de sa vie, en parallèle de sa peinture, la photographie…

Le Bal à Suresnes, 1903 Huile sur toile, 180 x 145,1 cm Saint Louis Art Museum.


La conception de cette exposition s’appuie sur une exploration des archives inédites de Derain – ses photographies, sa collection d’estampes et de reproductions d’œuvres d’art, ses écrits et sa correspondance – et éclaire de manière sensible et inédite une sélection de ses œuvres les plus emblématiques, par des contrepoints visuels forts : les photographies prises par André Derain, ses références artistiques atypiques telles que les gravures d’Epinal, les objets maoris copiés au British Museum en 1906 ou les sculptures africaines de sa collection. L’exposition présente environ 70 peintures ainsi qu’un ensemble important d’œuvres sur papier – aquarelles, dessins, carnets de croquis, gravures –, des sculptures, une cinquantaine de photographies, des sculptures maories et africaines, des céramiques…

Informations
pratiques

Centre national d'art et de culture Georges Pompidou
3 rue Beaubourg
75004 PARIS

Dates

Du 4 octobre 2017 au 29 janvier 2018
les mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche, lundi, mardi de 11h à 21h
le jeudi de 11h à 23h

Prix

Payant - Plein tarif : 14 € tarif réduit : 11 €

S'y rendre

  • 11 : Rambuteau (55m) 1, 11 : Hôtel de Ville (398m)

Par ici la compagnie !

Newsletter
Chaque semaine, recevez un bon plan et votre semaine en un clic !