Gregor-Beltzig
Expositions
Paysages photographiques: réinventer le réel
Galerie Esther Woerdehoff
Cet automne, la BnF propose "Paysage français, une aventure photographique, 1984-2017", une grande exposition où deux photographes de la galerie exposent leurs oeuvres. À l’invitation de la BnF, la galerie Esther Woerdehoff a souhaité prolonger ce thème du paysage par une exposition collective de ses propres artistes.

Gregor Beltzig voyage en Arménie, les pages de ses carnets où la photo se mêle à l’écrit et ses souvenirs de la route de la soie en tirages Fresson révèlent une vision poétique du monde. Dans la suite de ses fascinantes Villes Éteintes, Thierry Cohen présente en exclusivité sa nouvelle série et plonge la forêt sous les étoiles. Xavier Dauny, exposé à la BnF, montre sa série des Domaines skiables à la galerie. Sabine Guédamour suit le Doubs de sa source à la Saône; plus que la rivière, elle photographie la nature qui l’entoure, le passage des saisons et la relation ténue entre l’humain et l’eau. Poussant son travail vers de nouvelles dimensions, Iris Hutegger présente ses dernières oeuvres, ces photographies de montagne et de paysages lunaires qu’elle brode de couleurs et d’émotions. Jens Knigge, virtuose du procédé ancien du platine-palladium, capture en vues miniatures les paysages de glace d’Islande, dans de sublimes dégradés de gris. Olivier Mériel pose un regard émerveillé sur les paysages de sa Normandie natale, il photographie la ville, la côte et les champs à la chambre puis effectue chaque tirage manuellement en alchimiste du laboratoire. Précises et contrastées, ses photographies rendent hommage au temps, à l’ombre, et à la lumière. Jacques Pugin, en clin d’oeil à la date de la première mission de la DATAR, expose ses Graffiti rouges, série de paysages réalisés en 1984 par ce précurseur du light painting et tirés selon le procédé Fresson. Enfin, Nikolas Tantsoukes dans un esprit dada, crée des collages uniques, à partir de sujets découpés dans des magazines anciens et compose des paysages souterrains surréalistes où une cité dortoir est placée sous la nef d’une église et un paysage alpin dans la salle de bal d’un palais bavarois.

graffiti-rouge-photos-

Avec une grande diversité d’approche et de regard, ces neuf photographes délaissent l’idée d’une photographie reflet du réel. Ils inventent le paysage et nous entrainent vers la fiction et le rêve mais parviennent aussi à transmettre l’émotion d’un instant, la beauté d’une forêt, d’une montagne ou d’une rivière...

Informations
pratiques

Galerie Esther Woerdehoff
36 rue Falguière
75015 Paris

Dates

Du 24 octobre au 25 novembre 2017
les mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi de 14h à 18h

Prix

0 €

S'y rendre

  • 6, 12 : Pasteur (259m) 12 : Falguière (263m)

Plus d'infos

Par ici la compagnie !

Newsletter
Chaque semaine, recevez un bon plan et votre semaine en un clic !