Sélections
Mon Premier festival : 3 Métiers du cinéma
Le cinéma est un art qui se crée en équipe et fait intervenir de nombreux métiers. En écho au thème cette année “Musique et Cinéma”, Mon Premier Festival offre aux enfants l’occasion de découvrir deux métiers : compositeur de musiques de films et bruiteur.
Atelier cinéma

Bruiteur

Une porte qui grince, un coup de fusil, un frôlement de tissu, tous ces bruits sont l’œuvre du bruiteur, qui recrée tous ces sons en studio. Un métier créatif et artisanal qui demande de la sensibilité, des qualités d’écoute, d’observation et de concentration.

Xavier Drouault

Mon Premier Festival : monteuse

Après une formation à l’Insas (Institut national supérieur des arts du spectacle et des techniques de diffusion, à Bruxelles), une initiation à la musique électroacoustique et au bruitage, Xavier Drouault est engagé en tant que technicien à Digison, société pourvue d’un auditorium de bruitage réputé. Il fait alors une rencontre déterminante avec son “maître bruiteur”, Philippe Penot, dont il devient l’assistant complice pendant dix ans. Xavier Drouault travaille aujourd’hui avec ses propres “valises d’objets sonores”. Il a participé à plus de 200 bandes-sons de films et a collaboré avec Sylvain Chomet (Les Triplettes de Belleville), Alejandro Jodorowsky, Sólveig Anspach, Robert Guédiguian, Yvan Attal…

Compositeur

Au cinéma, il travaille en lien étroit avec le réalisateur, le monteur et l’ingénieur du son. Le compositeur de musiques de films crée une musique au service du scénario du film. Par les moyens de la mélodie, de l’harmonie et du rythme, son œuvre musicale renforce l’ensemble de la réalisation.

Pierre Hamon

Mon Premier Festival - manu de chauvigny

Il collabore d’une manière privilégiée et constante avec Jordi Savall depuis 1995. Professeur de flûte à bec au Conservatoire national de Paris puis à Lyon, Pierre Hamon est un passionné de musiques anciennes et médiévales. Ses recherches artistiques, autour des gestes et des sons fondamentaux de l’humanité, l’ont conduit à s’intéresser à la musique hindoue, aux civilisations précolombiennes et aux traditions amérindiennes. Beaucoup de ses enregistrements ont été salués et primés par la critique internationale (Diapasons d’or, sélection aux Victoires de la musique…).

Ingénieur du son

Le chef-opérateur du son, ou ingénieur du son, est le responsable de la prise de son sur le tournage, qu’il assure avec son assistant, le perchman. Il met en place les techniques d’enregistrement nécessaires pour garantir la qualité sonore du film. Il est à la fois technicien et artiste.

Pablo Pico

© Ingrid Heide - Pablo Pico

Formé à l’École nationale supérieure Louis-Lumière, Denis Guilhem a tout d’abord travaillé à la radio et à la télévision, puis sur des documentaires, des institutionnels et des publicités. Après avoir été assistant-son, il est passé chef opérateur du son en 1994. Son activité se diversifie entre les documentaires musicaux, les téléfilms et les longs métrages de cinéma. On peut citer notamment sa collaboration avec Éric Valli pour Himalaya, l’enfance d’un chef ou avec Jacques Perrin pour Le Peuple migrateur.

Newsletter
Chaque semaine, recevez un bon plan et votre semaine en un clic !