Plus qu'intégrale Debussy

Du 6 décembre 2017 au 21 décembre 2018
À l’occasion du centième anniversaire de la mort de Debussy, le Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris lance en effet ce défi : donner en concert, par des élèves, toutes les œuvres du compositeur.

En 1911, le Conservatoire de Paris emménageait au 14, rue de Madrid. Debussy, membre du Conseil supérieur de l’établissement, aurait-il jamais imaginé que la totalité de sa musique serait programmée dans ces mêmes murs un siècle plus tard ? À l’occasion du centième anniversaire de sa mort, le Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Paris lance en effet ce défi : donner en concert, par des élèves, toutes les œuvres du compositeur. Piano, musique de chambre, répertoire symphonique ou choral, mélodie, ballet, opéra, partitions méconnues ou chefs-d’œuvre universellement admirés, rien ne sera oublié. Si Debussy s’avère aussi fédérateur, ce n’est pas seulement parce qu’il donne du grain à moudre aux interprètes, mais aussi parce qu’il suscite des recherches musicologiques qui offrent de nouvelles perspectives. Soucieux de confronter les élèves à cette réflexion foisonnante, le CRR propose des master classes, ateliers sur les sources, conférences et présentations de concert en partenariat avec plusieurs institutions (Fondation Salabert, Fondation Royaumont, Médiathèque musicale Mahler, Éditions Durand).

Mais cette série de concerts ambitionne d’être une « plus qu’intégrale » (référence à la pièce pour piano La plus que lente), car elle s’accompagne d’une dimension créatrice reliant Debussy à notre espace contemporain. Par l’intermédiaire d’improvisations, orchestrations et arrangements, les départements d’écriture, de composition, de jazz et de musiques actuelles laisseront libre cours à leur imagination. Grâce à la résidence de la photographe Regina Virserius, en partenariat avec l’Atelier des Beaux-Arts de la Ville de Paris, le public découvrira comment la musique de Debussy peut féconder le travail d’une artiste d’aujourd’hui. Notre héros jouera aussi au passe-muraille grâce au parcours qui lui sera consacré dans les rues VIIIe arrondissement de Paris : elles abritèrent plusieurs de ses domiciles, ses amours, ses amitiés ainsi que des institutions qui marquèrent sa carrière.

En 1909, Debussy parlait du Conservatoire comme d’une « vieille maison qui ne laisse pas pénétrer le moindre vent de réforme ». Un siècle plus tard, la rue de Madrid a bien changé.

Hélène Cao

Professeur d’histoire de la musique au CRR de Paris et coordinatrice de l’année Debussy

3 évènements à venir dans ce programme
Filtrer :
Newsletter
Chaque semaine, recevez un bon plan et votre semaine en un clic !