P.CHARLIOT
Expositions
Interior's Memories
Galerie Deux6
Au printemps prochain, la galerie Deux6 présente une exposition exclusive du photographe Philippe Charlot. Du 8 mars au 4 avril 2018, la série Interior’s Memories, le premier vrai projet artistique de Philippe Charlot, sera dévoilée dans une scénographie originale imaginée par l’artiste et la galerie Deux6.

D’abord journaliste et photographe amateur, il est aujourd’hui membre de la Maison de l’architecture en Ile de France. Il collabore régulièrement avec des cabinets d’architectes comme l’agence Laurence Faure, Moatti & Rivière ou Leslie Gauthier, pour lesquels il réalise des photographies qu’il publiera sur les réseaux sociaux à l’époque et qui remportent un succès important. Sur les conseils des cabinets d’architectes et du public, il commence à vendre ses premiers grands formats. Le début d’une belle aventure...De ses nombreux voyages au quatre coins du monde, il compile plus de 70 photographies dans un ouvrage qui le projetteront au rang d’artiste. 

 Une première exposition à Bruxelles en avril 2017 et sa participation à Paris Artistes en novembre dernier le rassurent dans sa démarche et confirment sa volonté de poursuivre dans cette voie. Celui qui a connu 22 domiciles en 45 années s’interroge naturellement sur le rapport de l’habitant à l’habitat. 

Dans ses photographies d’intérieur, Philippe Charlot fond des individus en surimpression. Ils sont à la fois invisibles mais pourtant bien présents, il ne reste que des silhouettes spectrales. Aux prises avec les questions fondamentales de l’être et de son environnement, Philippe Charlot ne manque pas de confronter le spectateur à ses propres souvenirs et à son vécu personnel. 

"Enfant j’ai dû changer très souvent de lieu de vie, au gré des promotions professionnelles de mon père. Chaque fois, il me fallait recréer une nouvelle intimité. J’en ai conservé un lien étroit avec l’habitat : étranger d’abord, puis familier à mesure du temps. Au delà des murs d’une chambre, ce sont les échanges entre la «maison» et ses occupants qui me fascinent, cet apprivoisement réciproque qui est toujours un rythme propre. Dans ces images où la vie est à la fois bien présente et seulement suggérée, chacun apporte ses rêves ou sa nostalgie selon son histoire et sa nature" explique l’artiste.Parmi les 25 photographies présentées à la galerie en mars prochain, la majorité ont été créées spécialement pour cette exposition. Elles ont pour décor les lobbys et chambres des palaces et hôtels de luxe parisiens, dont les intérieurs sont signés Jacques Garcia ou Jean-Louis Deniot pour ne citer qu’eux. Le public sera plongé dans une atmosphère poétique et colorée: une invitation à un voyage intérieur entre fantasmes et souvenirs. Entre la mémoire involontaire proustienne et les nouvelles d’Edgar Poe.


LE CADRE ET LA LUMIÈRE COMME TERRAIN DE CHASSE

Philippe Charlot a tenu son premier appareil photo à l’âge de 7 ans, A 12 ans, il effectuait les tirages de ses paysages noir et blanc dans le garage de ses parents. A 17 ans, il remporte le concours sur dossier du musée Nicephore Niepce à Chalon-sur-Saône.Il étudie l’histoire à l’université de Dijon, puis intègre L’institut Français de Presse à Assas. Après son service militaire aux relations presse des Armées, il devient journaliste pour Radio France, le Parisien et entre dans le groupe média Mondadori. Il continue un parcours de photographe amateur et vend ses premiers sujets, texte et photos, à des magazines de loisir. 

Il reste 11 ans chez Mondadori, passant rapidement de rédacteur, à rédacteur en chef adjoint, responsable des contenus web et enfin consultant interne pour les nouveaux projets du groupe. Entre-temps, la passion pour la photo a changé de nature. Philippe collabore avec Joann Sfar sur plusieurs de ses projets. La rencontre avec le dessinateur-réalisateur est une révélation. En 2010, Philippe quitte Mondadori et crée sa société. Il travaille rapidement pour la publicité, la mode, l’hôtellerie, la presse de voyage. En 2012, il décide de partir un an à Montréal où il s’enrichit d’une autre culture, un nouveau regard sur la photographie et les relations professionnelles. De retour en France, il ouvre son propre studio à Oberkampf. 

Il se recentre sur le portrait, l’objet mis en scène et surtout l’architecture. A la fois technique et intuitif dans son art, Philippe soigne ses cadres et utilise la lumière et les couleurs comme alchimie. Dans ses travaux personnels, Philippe Charlot souligne le lien qui lie l’homme à l’architecture dans une poésie visuelle très personnelle.

Informations
pratiques

Galerie Deux6
66 Avenue de la Bourdonnais
75008 Paris

Dates

Du 8 mars au 4 avril 2018
les jeudi, vendredi, samedi, mardi, mercredi de 15h à 19h

Prix

0 €

S'y rendre

  • 8 : École Militaire (264m) 8 : La Tour-Maubourg (523m)

Par ici la compagnie !

Newsletter
Chaque semaine, recevez un bon plan et votre semaine en un clic !