Jean-François Fort
Expositions
Exposition Les Vies brisées du Rana Plaza
Grilles du Square de la Tour Saint-Jacques
Le 24 avril 2013, près de Dhaka au Bangladesh, un immeuble s'effondre sur des ouvriers du textile, faisant plus de 1 138 morts. Deux ans et demi après la catastrophe, le photographe Jean-François Fort a est retourné auprès des rescapé.e.s.

Une exposition en hommage aux victimes et rescapéEs de la catastrophe

Le 24 avril 2013, à Savar dans la banlieue de Dhaka au Bangladesh, un immeuble de 7 étages s'effondre sur des employés du textile, faisant au moins 1 138 morts et encore plus de blessés. Près de 100 corps ne seront jamais retrouvés. Dans cette construction initialement prévue pour 5 étages, travaillent ce jour là plus de 3 000 personnes. Pourtant, depuis la veille, cet édifice présente de nombreux signes de faiblesse et le matin du 24 avril, les employés refusent de reprendre le travail. Mais menacés de non paiement des salaires et de licenciement, chacun regagne son poste... Il leur faut honorer les commandes de grandes enseignes occidentales. Pour moins de 2 € par jour, ils fabriquent nos vêtements. Pour survivre.

Rubpan, 20 ans.

Au Bangladesh, il existe des milliers d'ateliers comme celui-ci et les accidents mortels sont fréquents mais celui du Rana Plaza demeure le plus important qu'ait connu le pays, un véritable traumatisme pour le monde entier. Aujourd'hui, le gouvernement, des associations et des grands groupes étrangers souvent impliqués dans la catastrophe essaient d'améliorer les conditions de travail, les salaires, la sécurité et tentent de mettre en place des systèmes d'assurances.

Deux ans et demi après la catastrophe, le photographe Jean-François Fort a souhaité savoir ce qu'étaient devenus les survivants. Avec l'aide de l'association Bangladaise GonoshhasthayaKendra, plus souvent appelée "GK", il a pu retrouver et photographier une centaine de ces victimes. Très impressionné par leur courage et leur dignité, il est revenu avec des images sobres et dépouillées, qu'il nous présente ici.

Visite commentée de l'exposition le 24 avril de 16h à 18h

L'association Gonoshasthaya Kendra (GK)

Composée de 1500 collaborateurs, elle porte depuis 1972 la santé de près de 1.5 million de personnes dans diverses régions du Bangladesh. Son objectif est de favoriser le développement coopératif des plus pauvres au cœur des communautés villageoises par :

  • la création de centres de santé et écoles de proximité
  • l'émancipation des femmes (formation, responsabilisation)
  • l'autonomie financière par le micro-crédit et les prêts saisonniers
  • l'amélioration des méthodes de culture et les coopératives agricoles

+ d'infos sur l'association (en anglais) : gonoshasthayakendra.com 

Exposition organisée par le Comité Français de Soutien à GK-Savar Bangladesh avec le soutien de la Ville de Paris.

Informations
pratiques

Grilles du Square de la Tour Saint-Jacques
39 rue de Rivoli
75004 Paris

Dates

Du 17 avril au 4 mai 2018
les mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche, lundi de 0h à 23h59

Prix

0 €

S'y rendre

  • 1, 4, 7, 11, 14 : Châtelet (154m) 1, 11 : Hôtel de Ville (253m)

Par ici la compagnie !

Newsletter
Chaque semaine, recevez un bon plan et votre semaine en un clic !