Actualités
La Seine fait un détour par la Conciergerie
C'est une œuvre d'art hors norme qui s'invite en ce moment à la Conciergerie. Avec "Détournement", l'artiste Stéphane Thidet oblige le flot de la Seine à faire un petit crochet par le monument parisien, à travers une installation ingénieuse, audacieuse et poétique.
Détournement

Après la crue de 1910, dont le niveau a laissé sa marque sur ses colonnes massives, la majestueuse salle des gens d'armes reçoit à nouveau, plus de 100 ans après, un visiteur un peu particulier: rien moins que le fleuve parisien, en toute simplicité. A l'origine de cette invitation, l'artiste Stéphane Thidet a imaginé un dispositif technique élaboré pour permettre à l’eau du fleuve de s’introduire à nouveau entre les murs du monument, et ce de manière paisible et maîtrisée. Il y déploie ainsi une sorte de méandre éphémère, improbable et avouons-le assez bluffant.

L’eau est tout d'abord puisée dans le lit du fleuve au niveau du pont au Change, passe au-dessus du quai de l’Horloge, entre dans la Conciergerie par ses cuisines historiques, puis surgit en cascade dans la fameuse salle des Gens d’armes. Là, juché sur une structure en bois brut évoquant l’esthétique des premières montagnes russes, le flot tranquille se faufile entre les colonnes, slalomant tel un immense serpent. En s'approchant du petit canal, tout doute est levé: il s'agit bien de l'eau de la Seine, reconnaissable entre mille grâce à sa teinte bien connue. Elle s’élève ensuite et franchit de nouveau la façade du monument par la grande baie centrale située, entre les tours jumelles César et Argent. Elle y jaillit de nouveau en cascade et se déverse dans le saut-de-loup, le fossé extérieur de la Conciergerie, pour regagner ensuite son habitat naturel.

Comment cette idée étonnante est-elle née dans l'esprit de l'artiste? Laissons-le nous apporter des éléments de réponse: "Il y a plusieurs raisons qui m’ont poussé à imaginer ce projet pour la Conciergerie. La proximité d’un élément fort, sauvage, difficile à contenir tel que la Seine en est une, mais surtout, le fait qu’une grande partie de l’histoire de ce lieu est liée à l’enfermement, la détention: à toutes formes d’isolement vis-à-vis du monde extérieur. Je propose alors avec ce geste une extrême communication avec l’extérieur: un projet qui dépasse les murs et communique avec un élément extérieur vivant, fort. Le dehors s’invite à nouveau dans le dedans."

En conséquence, et si l'installation est bien sûr assez magnifique, c'est surtout par son concept qu'elle exprime toute sa force. Elle est autant à admirer qu'à ressentir. La circulation de l'eau imprime un mouvement perpétuel dans un bâtiment figé dans l'histoire, dont l'immuabilité est incarnée avec force par ses piliers qui semble soutenir un monde. Dès l'entrée on est frappé·e par la quiétude du lieu, et tandis que l'on flâne dans l'immense salle, et que l'on prend le temps de longer cette portion de Seine symbolique qui s'écoule tranquillement, on se surprend à éprouver un apaisement inattendu. Durant quelques minutes ou quelques heures, on se sent comme coupé·e de la frénésie extérieure, et l'on savoure de côtoyer ce filet du fleuve au débit paisible. 

L'installation change ainsi notre vision de la Seine, que tout Parisien qui se respecte maudit si souvent. Elle nous fait reconsidérer le rôle déterminant du fleuve dans la construction géographique, historique et sociétale de la capitale, et nous invite à réfléchir sur la place de la Seine dans Paris, aujourd’hui comme demain. Un défi de taille, que Stéphane Thidet relève de façon originale et brillante.

Détournement de Stéphane Thidet

La Conciergerie
2 boulevard du Palais, 75001 Paris

Du samedi 31 mars 2018 au vendredi 31 août 2018

payant
évènement terminé
Newsletter
Chaque semaine, recevez un bon plan et votre semaine en un clic !