Buyō
Spectacles
Buyō
Philharmonie de Paris
buyō, danse raffinée exécutée par les geishas et tradition respectée

Mélange de danse et de pantomime, le buyō s’est répandu à partir du XVIIe siècle. Ce spectacle donne l’occasion d’admirer l’art de Yachiyo Inoue V, membre d’une des plus grandes familles de danseuses du Japon.

Au Japon, le buyō est plus qu’une danse raffinée exécutée par les geishas et les apprenties (maiko) en leur temps : c’est une tradition respectée, transmise dans une centaine d’écoles à travers le pays. Ce style, développé à partir du kabuki, a connu de nombreuses évolutions au fil des siècles. Tandis que le kabuki devenait une forme théâtrale, le buyō s’émancipait afin de devenir un art de la danse et du mime à part entière. Yachiyo Inoue V, petite-fille de Yachiyo Inoue IV, « trésor national vivant » du Japon et grande interprète du buyō, est également directrice d’une des plus importantes écoles de danse du pays. Dans de ce spectacle, elle interprète Yashima (La Bataille de Yashima), l’une des pièces emblématiques qu’elle a héritées de sa grand-mère. Deux pièces datant du XIXe siècle, Fuji Musume (La Jeune Fille aux glycines) et Renjishi (Le Lion et le lionceau), seront également présentées par d’éminents danseurs.

19H45 : CLE D'ECOUTE

Conférence introductive avec Véronique Brindeau, Historienne de la musique et des arts de la scène du Japon à l'INALCO - entrée libre

La danse nihon buyō naît dans le Japon du xviie siècle au théâtre kabuki avant de former un art indépendant, interprété généralement en solo, accompagné par les luths shamisen, la flûte et les tambours du nô ou la cithare koto. A travers ses évocations de lieux célébrés par la poésie et le répertoire théâtral, la musique vocale interprétée sur la scène tisse avec les mouvements épurés de cette danse un art de la narration qui est au cœur de l’esthétique du nihon buyō. Des exemples empruntés aux pièces du programme, dont les personnages féminins sont habités par un être animal (les lions de Renjishi), végétal (la glycine de Fuji musume) ou appartenant à un lointain passé (bataille de Yashima) introduiront aux caractéristiques de cette gestuelle : rôle fondamental de l’éventail, fluidité, minimalisme, représentation figurée de haut-lieux poétiques et légendaires par un « corps-paysage » sans cesse en mouvement.

Informations
pratiques

Philharmonie de Paris
221 Avenue Jean Jaurès
75019 Paris

Dates

Le dimanche 14 octobre 2018
de 15h à 16h
Le lundi 15 octobre 2018
de 20h30 à 21h30

Prix

Payant - A partir de 20€

Sur réservation

S'y rendre

  • 5 : Porte de Pantin (136m) 7 : Fort d'Aubervilliers (490m)

Par ici la compagnie !

Newsletter
Chaque semaine, recevez un bon plan et votre semaine en un clic !