Cet évènement fait partie du programme Constellation de la Porte Dorée

Joeren Verrecht
Nuit Blanche
Benjamin Loyauté
Palais de la Porte Dorée - Musée de l'histoire de l'immigration
L’expérience de l’ordinaire

Sur une proposition de Rubis Mécénat cultural fund.

Installation

Benjamin Loyauté poursuit depuis des années une oeuvre évolutive scandée en chapitres, où la fiction se fait action, par l’intermédiaire de la valeur symbolique de petits objets.

Présentée pour la première fois en France jusqu’au 28 octobre 2018, avec le soutien de Rubis Mécénat cultural fund, l’exposition L’expérience de l’ordinaire croise films, installations, sculptures et performances. Le long d’un parcours propice à la médiation et à l’introspection, Benjamin Loyauté poursuit sa réflexion sur la magie de l’ordinaire et l’importance de l’héritage immatériel dans nos sociétés, à travers la Candygraphie : une édition non limitée de bonbons consommables, aux allures de sculpture archéologique du IVe millénaire av. J.-C. ou d’idole aux yeux mésopotamienne telle qu’on en trouve dans le désert syrien. À la banalité de la sucrerie, devenue invisible sur les étals de marchés du Moyen-Orient, l’artiste leur prête une charge magique, susceptible de reconnecter les esprits et de tisser des liens. Ces loulouptis apparaissent ainsi comme des objets transmetteurs, dont l’origine imaginaire ébranle, par ses effets, le réel.


Installation

For the past several years Benjamin Loyauté has pursued an evolving work divided into chapters, where fiction creates action through the symbolic value of small objects. Presented for the first time in France until October 28, 2018, with the support of Rubis Mécénat cultural fund, the exhibit L’expérience de l’ordinaire combines films, installations, sculptures and performances. Along an itinerary conducive for meditation and introspection, Benjamin Loyauté pursues his reflection on the magic of the ordinary and the importance of immaterial heritage in our societies through the Candygraphy: an unrestricted edition of consumable candy, which resembles archeological sculptures from the 4th century BCE or idols with Mesopotamian eyes like the ones found in the Syrian desert. The artist infuses ordinary candy, unremarkable in the market stalls of the Middle East, with magical energy, likely to reconnect minds and weave connections. Consequently, the Louloupti candy seem like transmitting objects, whose imaginary origin rattles reality through its effects.


>> Back to nuitblanche.paris

Informations
pratiques

Palais de la Porte Dorée - Musée de l'histoire de l'immigration
293 avenue Daumesnil
75012 Paris

Dates

Le samedi 6 octobre 2018
de 19h à 4h

Prix

0 €

S'y rendre

  • 8 : Porte Dorée (237m), 8 : Michel Bizot (571m)
  • 46 : Place Edouard Renar
  • T3a : Porte Dorée
  • T3a : Porte Dorée

Plus d'infos

Par ici la compagnie !