©Objectif FEMMES / Mairie du 9e
Expositions
Entre parenthèses ( ) de Dohyeon Eom
Mairie du 9e arrondissement
Exposition photographique de la gagnante d'Objectif FEMMES 2017 à la Mairie du 9e

Lauréate 2017 du Prix Objectif FEMMES.

Du 19 au 28 septembre 2018, Delphine Bürkli - Maire du 9e et Karine Paoli - Présidente et fondatrice du Festival Objectif FEMMES sont heureuses de présenter Entre parenthèses ( ). Cet événement est la première exposition personnelle de l’artiste Dohyeon Eom qui intercale ses œuvres photographiques in situ dans les Salons Aguado, espace d’exposition de la mairie du 9e. En traitant la photographie comme son médium principal, l’artiste réalise des œuvres sous la forme d’édition, projection, et installation. Dans ses œuvres, on découvre des éléments d’apparence ordinaire mais qui racontent une histoire poétique tendrement captée par le regard de l’artiste.

Deux membranes souples, légères et courbées.

Ouvrir une parenthèse, fermer cette parenthèse aprés l’avoir remplie de mots un peu différents. L’espace créé entre deux parenthèses ( ) permet d’emmener délicatement, comme dans un murmure, des éléments que l’on hésite à isoler, autonomes aussi et que l’on frôle facilement sans les retenir. Les mots que l’on place dans cette fente que créent les parenthèses, dans cet espace limité pour ne pas heurter ou modifier la nature du corps principal, donnent aussi la possibilité de commencer une nouvelle histoire : voici à la fois l’ordinaire mais aussi l’extraordinaire, le (langage), l’(image), et le (médium). Les parenthèses ( ), deux membranes souples, légères et courbées, forment un quasi-espace, entremêlé dans un autre espace plus assuré, une porte semi-dérobée par où transpirent certains désirs.

Prenant les photographies des paysages et des objets en tant que tels, Dohyeon Eom représente par ses images poétiques le souffle de leurs existences dissimulé dans leur caractère ordinaire. L’artiste réalise souvent ses différentes séries de photographies en se promenant dans une ville le regard empreint de curiosité sur son histoire. Ici l’adjectif « ordinaire » est paradoxal. En réalité, ces villes où se promène l’artiste lui sont étrangères, elle qui a immigré, de sorte qu’à ses yeux, il n’existe pas dans sa pratique. D’ailleurs les villes sont en constante (r)évolution et donc ce qui y est ordinaire aussi. Dans ce contexte, le mot « ordinaire » est une chose qui est séparée légèrement de la nature par la forme et la perspective de l’artiste. Pour Dohyeon Eom, la photographie est un médium qui peut entourer les choses quotidiennes et révéler leurs visages exceptionnels comme les parenthèses enlacent tendrement des bribes d’histoires désirées. Cette série de photographies reflète le regard curieux et la réflexion de l’artiste, révélant à neuf l’(extra)ordinaire d’objets dans de différentes strates et épaisseurs de l’espace et de l’histoire. Les objets et les paysages qui coexistent dans les formes de l’artiste continuent en fait de respirer par son regard.

La première exposition personnelle de Dohyeon Eom, Entre parenthèses ( ), expérimente les différentes formes de la photographie au travers de l’installation, l’édition, l’objet et la projection des images, parfois conçues spécialement pour ce lieu d’exposition. Montrant ses séries de projets photographiques depuis ses débuts, l’artiste réfléchit surtout à comment exposer des photographies qui racontent une histoire différente, en respectant toujours l’espace d’exposition, en y intercalant subtilement les images, comme on insère des mots timides entres parenthèses dans un texte. Dans les fentes de l’espace existant, insérant soigneusement un quasi-espace fait de parenthèses qui sont autant de clés pour de nouvelles histoires, Dohyeon Eom teste les relations et la corrélation entre les photographies, les objets, et le lieu.

Commissaire de l’exposition : Soyoung Hyun

Toutes les informations sur www.objectif-femmes.art


Informations
pratiques

Mairie du 9e arrondissement
6 rue Drouot
75009 PARIS

Dates

Du 19 au 28 septembre 2018 :
lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi de 10h à 18h

Prix

0 €

S'y rendre

  • 8, 9 : Richelieu Drouot (71m) 8, 9 : Grands Boulevards (250m)

Par ici la compagnie !