Le Paris des Parisien·ne·s
Sarah Vegan Keshet, l'art culinaire végane
Sarah Vegan Keshet est traiteur végane. Elle réalise de savoureuses pâtisseries et mets salés pour adeptes du cruelty free. Ses créations sont belles, bonnes et bio. Elle est à la Vegan Place de Printemps, samedi 27 avril prochain, Place de la République.
Sarah Vegan Keshet

Nous retrouvons Sarah au Jardin de la Folie-Titon, charmant parc du 11e arrondissement, quartier qu'elle habite et affectionne. Un chat noir se prélasse près d'une mare bordée de nénuphars. Lunettes de soleil, cheveux réunis en deux macarons impeccables, petit haut blanc vintage, elle porte une ceinture rose avec un gros nœud métallique au liseré doré qui laisse poindre une belle originalité.

Son nouveau logo, très rétro, a été créé par Hermann Gourmet cosmetics, une gamme de produits de beauté bio faits à la main et d'inspiration vintage. Les produits sont vendus dans des petits pots réutilisables très mignons. "J'adhère au concept ne pas jeter et réemployer des objets qui ont déjà servi. Je passe souvent à la boutique l'Atypique dans le 11e. La gérante est adorable et c'est une figure du quartier. Elle a installé sa friperie dans l'ancienne boutique de ses parents qui fabriquaient des bâches de toile pour parasols professionnels".

Hermann Gourmet Cosmetics
1
Friperie et salon de thé
C'est un endroit incroyable, à la fois boutique vintage, salon de thé, avec un espace coiffure. J'y ai organisé plusieurs évènements gourmands et fait de très  belles rencontres.
L'Atypique
46 rue chanzy
Paris 11E

L'histoire avec un grand H

Dans une première vie, Sarah Elgrably de son vrai nom, est formatrice et traductrice en français, anglais et hébreu, Originaire de la région parisienne, elle passe treize ans en Israël puis rentre à Paris, ses chiens et chats sous le bras, Avec les animaux c'est une longue histoire: "Toute petite déjà, ma maman me disait de ne pas écraser les fourmis. Ma famille est d’origine juive. Dans le judaïsme, la morale et le respect des animaux sont des valeurs essentielles. L’alimentation cacher est réglementée dans ce sens. En hébreu, "Tzaar Baalei chayim" signifie la souffrance des animaux et se rapporte à un commandement qui l’interdit. Mon éducation m’a apporté un mode de vie en adéquation avec le respect de la vie et a posé les fondements de ma sensibilité à la cause animale".

Fourmis

A la bibliothèque de la Maison du yiddish, dans le 10e, elle fait des lectures qui vont se révéler décisives. "J'ai lu beaucoup d'ouvrages sur la question animale, "Le végétarisme de l'Antiquité à nos jours" de Sarah Delage. et des auteurs plus anciens comme Isaac Bashevis Singer". Ce prix Nobel de littérature, écrit dans une de ses nouvelles, "pour ces créatures, les animaux, tous les humains sont des nazis". Il est le premier à oser comparer le sort des animaux d’élevage et celui des victimes de la Shoah. Dans la nouvelle "Des Volailles et des hommes" Sholem Aleykhem décrit la société juive d’Urkraine dans laquelle il vit. Tout comme George Orwell dans sa fable philosophique "La Ferme des animaux", il nous fait part d’une réflexion pessimiste sur la condition animale et humaine".

2
Memorial
Anne-Franck décrit un marronnier dans son livre. Des marrons ont été prélevés dessus pour permettre la culture de jeunes arbres, dont celui planté au jardin lors de l'inauguration
Jardin Anne-Frank
14, impasse Berthaud
PARIS 3E

Des sujets familiers à Sarah dont les grands-parents, fuyant la Pologne nazie, débarquent en France en 1937. Son grand-père, arrêté en juin 41, est emmené à Drancy et fait partie du 1er convoi pour Auschwitz. Il ne revient jamais. Il a 32 ans. La grand-mère de Sarah et sa mère, alors âgée de trois mois, se cachent dans un appartement scellé. A la mort de la grand-mère de Sarah, sa mère écrit un livre sur leur histoire de famille, "Réveil tardif d'une enfant cachée" de Jacqueline Reznik-Elgrably. 

Le déclic


"J'ai connu l'univers vegan en 2011 lors d'une marche contre la fourrure". De fil en aiguille, elle participe à divers événements, happening, manifestations, pique-nique vegan. qui lui permettent d’échanger autour de la question culinaire "Qu'est-ce que tu as préparé, comment...?". C'est une étape importante de son parcours qui lui permet de faire des découvertes et de se familiariser avec la question du véganisme. 

Seulement voilà: "Quand je participais à des événements en faveur la cause animale, ça me mettait hors de moi et je me sentais impuissante". Un jour, elle découvre "La Ruche qui dit oui" au Comptoir général et s’asseyant au bar où trônent des tranches de cake, c'est le déclic. Elle décide de faire de la pâtisserie végane!

Tien Hiang restaurant asiatique végane
3
Yummi!
Un super restau, pour sa cuisine asiatique, variée, aux saveurs sucrées salées. Son "bœuf" caramélisé est délicieux.
Tien Hiang
14 Rue Bichat
Paris 10E
4
Falafel
C'est délicieux et comme à la maison, tout près de la synagogue construite par l’architecte Hector Guimard, qui a réalisé des bouches du métro parisien Art Nouveau comme celle des Abbesses.
Pitzman
8 Rue Pavée
Paris 4E
5
Confiserie
Chocolats, guimauves à l’ancienne, calissons, orangettes, confiseries, les méthodes de fabrication sont artisanales et tout est fabriqué avec les meilleurs ingrédients
Chocolaterie de Puyricard
6 rue du pont Louis Philippe
Paris 4E

Sa mère a d’abord été très surprise de ce changement. "Il me semblait que tu étais une intellectuelle et là, te voilà à travailler dur en cuisine!...". "Depuis, maman a compris ce revirement, En fait il s’agit de création, un acte qui remplit plusieurs fonctions, c'est se nourrir d’aliments qui correspondent à notre vision de la vie, "dis-moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es"".

Ça swingue

Cela fait maintenant 9 ans que Sarah a achevé sa transition vers le véganisme. "J'ai arrêté la viande en 2010 et le lait, le fromage, les œufs dans la foulée. C'était en moi depuis longtemps mais je n'avais pas lé déclic. J'aimais bien la viande ceci étant, j'en mangeais de temps en temps, en me disant il faut que je prenne des forces!.... J'appréciais le fromage de chèvre et le Beaufort mais ça ne me manque pas car c'est un changement qui vient de la tête et du cœur".

A Paris, l'offre de restauration végane est encore trop peu diversifiée comparée à des villes telles que Londres, Berlin, New York ou Los Angeles. Elle crée sa marque, Sarah Vegan Keshet, et son site internet où les clients peuvent directement passer commande. Le bouche à oreille fonctionne. Elle participe régulièrement à des événements où elle officie en tant que traiteur: buffets, goûters pour enfants, apéritifs dînatoires ou soirée à thème mariant par exemple Dîner Vegan et Bal Swing lindy hop. "Quand j'étais petite, je jouais du ragtime au piano et ma mère écoutait beaucoup de jazz. J'aime beaucoup la danse, le swing. C'est comme le Charleston mais ça se danse à deux. Mon rêve est d'investir un lieu de vie où les gens peuvent venir manger, travailler, organiser une réunion, et pourquoi pas faire un peu de sport".

Lindy Hop

Le site Que Faire à Paris utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des vidéos et des pages du site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter
6
Alors on danse
Pour ses soirées swing folles et merveilleuses!
Péniche Le Marcounet
14 quai de l'hotel de ville Paris
Paris 4E

Minis moelleux au chocolat au coulis de mangue ou framboise, pancakes sucrés salés revisités aux oignons et aux saucisses de seitan frits, tartes tatin, gâteaux à l’ananas à la mousse au lait de coco, galettes de sarrasin, petits pavés au chocolat orange pignon de pin. gaufres en cœur, préparations au tofu, veggie burgers aux lentilles cumin et origan, cheese cake (recouvert de crumble), carrot cake... Sarah veut faire du bon et du beau et si elle fait un burger, "il faut qu'il ait de l'allure!" Sa cuisine se nourrit de diverses influences, liées à son histoire familiale et personnelle: Asie, Maroc, Europe de l'est, Israël, Etats-Unis, Europe,.. .

Mais ce qui importe le plus, pour notre cuisinière au grand cœur, c'est le retour de ses clients, "toujours positifs et bienveillants. C'est à la fois gentil et très gratifiant!" Pédagogie et transmission, beau et bon, voilà les maîtres mots de Sarah, une femme qui a créé une marque à son image, joyeuse, festive, terriblement humaine et bienveillante.

Dîner Vegan & Bal Swing lindy hop
7
Belle époque
J'aime les boutiques, l'innovation architecturale, les structures métalliques, les théâtres, le quartier fait rêver, c'est vivant, et puis l'hôtel Chopin, j'adore Chopin..
Passage Jouffroy
10-12 Boulevard Montmartre
Paris 9E
8
Beauté
C'est important pour moi la culture, l'histoire, les lettres. J'adore Carnavalet mais c'est fermé, du coup j'ai découvert ce musée, ancienne maison des créateurs de la Samaritaine 

La Vegan Place de Printemps déboule à Paris

R de jeux de la Place de la République
Place de la république, 75010 Paris

Le samedi 27 avril 2019

gratuit
évènement terminé

VeggieWorld Paris

Espace Champerret
16 rue Augereau, 75016 Paris

Du samedi 18 mai 2019 au dimanche 19 mai 2019

payant
évènement terminé

Et pour gagner vos entrées pour le veggie world c'est par ici!

Jeu

VeggieWorld Paris, le grand rendez-vous!

Publié le jeudi 4 octobre 2018