Actualités
Drôles de Petites Bêtes: découverte d'un jardin merveilleux
Direction le Musée des Arts décoratifs pour une exposition toute en douceur, dédiée aux Drôles de Petites Bêtes. Ce jardin merveilleux, issu de l'imagination d'Antoon Krings, fascine petits et grands. Entre peintures, dessins et archives personnelles de l'artiste, venez découvrir les secrets de la collection à succès.
Drôles de Petites Bêtes

Loulou le Pou, Carole la Luciole, Lulu la Tortue... Ces noms font résonner des souvenirs en vous, n'est-ce pas ? C'est en 1994 que l'aventure Drôles de Petites Bêtes commence, avec Mireille l'Abeille, un personnage que l'on retrouvera régulièrement dans les 65 albums de la collection et qui ne cessera de régaler ses amis avec son fameux gâteau au miel. Construite autour de six thématiques, cette exposition révèle aux visiteurs les inspirations d'Antoon Krings et la façon dont il a bâti ce bestiaire généreux, qui fait rêver les enfants depuis 25 ans. 

Les premiers pas dans l'expo ne trompent pas ! Le visiteur pénètre dans une vaste salle, aux murs recouverts de dessin d'abeilles, fleurs et autres petits insectes. Bienvenue dans le jardin merveilleux !

Découverte de la faune et la flore

La faune et la flore sont évidemment des thèmes prégnants dans l'oeuvre d'Antoon Krings, sans cesse renouvelés au fil des albums. La première partie de l'expo nous apprend que l'auteur a découvert la nature dès son plus jeune âge, dans le jardin de ses parents, dans le Nord de la France. Très vite, il dessine ce petit monde, qu'il observe durant des heures sans se lasser. En parallèle, Antoon Krings s'intéresse aux études botaniques de Buffon ou à la représentation de la nature dans l'art. Des extraits de L'Histoire naturelle de Buffon sont exposés, au milieu des dessins de Krings.

Drôles de Petites Bêtes

Ce retour dans le temps nous montre bien que la faune et flore intriguent depuis des siècles et que de nombreux auteurs et illustrateurs s'en sont inspirés dans leurs œuvres, notamment des artistes anglais. "C'est toute cette littérature, l'originalité, la féerie de ces livres anglais, héritières des croyances du XIXè siècle (les fées, le fantastique, les esprits...) qui m'ont donné le goût et l'envie d'inventer des mondes parallèles", déclare Antoon Krings, lors d'un dialogue avec Anne Monier. Des petites portes, en bas des murs, amusent les enfants: derrière ces dernières, se cachent de grands dessins de toutes ces petites bêtes.

Nous sommes impressionné.e.s de nous retrouver devant des enluminures du Moyen-Age et autres manuscrits précieux, représentant des jardins. Ces derniers sont vus depuis très longtemps comme des lieux associés au repos ou à la méditation. Ils sont l'endroit favori de nombreux artistes, en quête d'inspiration. Cela nous donnerait presque envie de nous prélasser quelques minutes au soleil, dans l'un de ses somptueux jardins mis en avant dans l'exposition.

La puissance des animaux

Vous connaissez certainement Ésope, à qui on attribue les premières fables mettant en scène des animaux. Ainsi, dès le VIIè siècle avant J-C, les animaux sont au cœur des histoires, récits et autres écrits. La salle consacrée à ces animaux dans la littérature, nous montre des illustrations de Benjamin Rabier ou encore des dessins inspirés des fables de La Fontaine. C'est grâce au travail de ce dernier que les animaux deviennent une tradition dans la littérature jeunesse. La particularité des petites bêtes de Krings est qu'elles sont animales en même temps qu'humaines : elles permettent une identification de la part des enfants mais également le maintien d'une certaine distance. 

Drôles de Petites Bêtes

L'artiste a commencé par dessiner des insectes. A la recherche d'un univers à représenter, on constate qu'il y a une véritable progression de son travail au fur et à mesure des albums. Les couleurs des premiers sont plutôt vives et les coups de crayon spontanés. Puis, les couleurs sont plus nuancées et une sorte de "flou" se dégage des illustrations. Les personnages s'enveloppent d'un voile de féerie, de mystère: un scarabée peut avoir une personnalité aussi complexe qu'un humain.... 

Une maison en bois est installée dans une grande pièce: les visiteurs peuvent s'asseoir sur les bancs et feuilleter les nombreux albums mis à leur disposition. C'est idéal pour faire une petite pause avant de découvrir la suite de l'expo.

Au-delà des albums 

Si vous ne vous êtes jamais retrouvé.e.s avec un album des Drôles de Petites Bêtes entre les mains, vous connaissez peut-être le film, qui en a été adapté. Une salle est entièrement dédiée à l'adaptation cinématographique du jardin merveilleux, sorti en décembre 2017. Nous pouvons regarder des extraits du film mais également de son making-of. De grands tableaux remplis de dessins qui ont servi à la création 3D des personnages sont accrochés aux murs. C'est assez impressionnant d'observer tout le travail réalisé pour obtenir un film qui ressemble aux livres de Krings. Une série télévisée a également été créée et est diffusée sur France 5 depuis avril 2019. 

DRÔLES DE PETITES BÊTES Bande Annonce (2017)

Le site Que Faire à Paris utilise des cookies pour le fonctionnement des boutons de partage sur les réseaux sociaux et la mesure d’audience des vidéos et des pages du site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation. Pour mieux comprendre notre politique de protection de votre vie privée, rendez-vous ici.

accepter

Cette salle est particulièrement appréciée par les visiteurs puisqu'elle mêle dessins et vidéos. Une grand-mère et son petit-fils observent les illustrations près de nous. La première pose alors cette question : "Tu sais quelle est la différence entre une grenouille et un crapaud ?". Le petit garçon n'hésite pas très longtemps sur la réponse et s'exclame : "Bah oui mamie ! Le crapaud est beaucoup plus gros !" C'est si mignon... 

Une dernière partie de l'expo reconstitue l'atelier d'Antoon Krings. C'est une très belle salle, qui donne envie de se mettre au dessin. D'ailleurs, les élèves d'un centre de loisirs sont allongé.e.s par terre, occupé.e.s à donner vie à leur imaginaire grâce aux crayons de couleur. 

Drôles de Petites Bêtes

Nous ressortons de l'exposition avec le sourire aux lèvres, encore émerveillé.e.s devant une telle profusion de couleurs, de douceur et de mignonneries. C'est une activité idéale à faire en famille: les Drôles de Petites Bêtes sont intemporelles et plaisent aux petits comme aux grands. L'expo est ludique, jalonnée de petites cabanes, de passages secrets et de jeux d'optiques, autant de petits attractions qui ravissent les enfants et les rendent curieux. Vous avez jusqu'au 8 septembre pour découvrir l'univers d'Antoon Krings alors pas d'excuses pour ne pas se laisser emporter par la magie de ce bestiaire hors du commun!

Les Drôles de petites bêtes d' Antoon Krings

Musée des Arts Décoratifs
107, rue de Rivoli, 75001 Paris

Du jeudi 11 avril 2019 au dimanche 8 septembre 2019

payant
évènement terminé