Actualités
Terminus jardin : après les trains, de grands parcs urbains
Paris est en travaux : partout, on construit de nouveaux immeubles, mais on aménage aussi de nouveaux jardins. D’anciennes gares ont fermé, et d’autres viennent d’ouvrir : la gare Rosa-Parks flambant neuve dessert les nouveaux quartiers du nord-est parisien. Promenade dans les jardins sur les traces des anciennes gares parisiennes...
La gare de marchandises de Reuilly en septembre 1985

Reuilly : de la gare au jardin

Cette photo date d'il y a un peu plus de trente ans. En 1985, le jardin de Reuilly—Paul-Pernin (l’un des plus grands du 12e) était encore un vaste échangeur ferroviaire : la gare de marchandises de Reuilly. La ligne Bastille-Vincennes qui passait par là est devenue la Coulée verte René-Dumont ; la gare de voyageurs est devenue la maison des associations du 12e avec son jardin partagé, le « petit jardin du monde ». Et la grande plaine où rouillaient de nobles wagons a été transformé en ce beau parc urbain.

Jardin de Reuilly—Paul-Pernin

La Coulée verte dessert le jardin de Reuilly et le surplombe : une leste passerelle enjambe avec élégance la grande pelouse où l’on vient, l’été, se dorer au soleil.

Jogging au jardin de Reuilly par temps gris

Et quand le temps est gris, que fait-on à Reuilly ? On court pour se réchauffer, par exemple !

Le petit train du jardin de Reuilly en hiver

Par tous les temps, qu'il vente ou qu'il pleuve, la valeur sûre, c’est le petit train de l’aire de jeux (le rédacteur de cet article a beaucoup joué avec, quand il était petit — ou plutôt, avec un train qui lui ressemble, parce qu'il a sûrement été remplacé depuis). Et c’est un joli clin d’œil aux vénérables trains qui ont circulé à cet endroit pendant un siècle.

Jardin de Reuilly -Paul Pernin
15 rue Albinoni 75012 PARIS
Montgallet, ligne 8
Voir le lieu

On peut accéder au jardin par en haut ou par en-bas, comme on préfère. L'entrée depuis la Coulée verte a un avantage : elle nous fait passer par la rue Jacques-Hillairet, qui porte le nom de ce grand historien de notre ville (car aucun détail n’est laissé au hasard !)

Les espaces verts parisiens et leur passé ferroviaire

Comme si le jardin de Reuilly avait donné des idées à tous les paysagistes, plusieurs espaces verts parisiens sont nés sur les emprises des nombreuses lignes de chemin de fer qui parcourent la ville :

Le parc de Bercy

La Maison du Lac du parc de Bercy, ancien poste des gardes de l'entrepôt

Le parc de Bercy, l’autre grand parc du 12e, aménagé dans les années 90 à emplacement des entrepôts de la halle aux vins (on y voit encore les rails du chemin de fer, qu’on a conservés en souvenir)…

Le jardin des Grands-Moulins-Abbé-Pierre

Le jardin des Grands-Moulins-Abbé-Pierre

Le jardin des Grands-Moulins—Abbé-Pierre (13e) a été aménagé dans l’ancienne zone industrielle de Tolbiac-Austerlitz. On voit encore, dans ses alentours, les bâtiments des Frigos, des  Grands Moulins et de la Halle aux farines. En revanche, ne vous laissez pas piéger par le nom du quartier : on l'appelle « quartier de la Gare » (d'où le nom de la station de métro Quai-de-la-Gare) en référence à la gare d'eau (le port) bien avant que la gare ferroviaire d'Austerlitz ne soit construite !

Les jardins d’Éole et Rosa-Luxemburg

Les jardins d’Éole

Les jardins d’Éole (19e) et les jardins Rosa-Luxemburg (18e) ont été aménagés de part et d’autre du faisceau ferroviaire de la gare de l’Est. Dans le premier, un beau théâtre de verdure peut accueillir des événements. Dans le second, on peut regarder passer els trains à l'abri sous la Halle Pajol.

Le parc Clichy-Batignolles—Martin-Luther-King

Le parc Clichy-Batignolles—Martin-Luther-King

Le parc Clichy-Batignolles—Martin-Luther-King (17e), derrière la gare Saint-Lazare, a ouvert il y a quelques années au niveau de la rue Cardinet. Puis il s'est agrandi jusqu'au boulevard Bessières pour devenir l'un des grands parcs parisiens : jusqu'où s'arrêtera-t-il ?

Le jardin Charles-Trenet

Le jardin Charles-Trenet

Le jardin Charles-Trenet (13e), c'est un « jar-din extra-or-dinaire » inauguré en 2015 à la place de l’ancienne gare de Rungis. Il paraît qu'on voit quelquefois un héron pêcher les poissons de la mare !

La Petite Ceinture

La Petite Ceinture du 15e

Enfin, quand on pense aux friches ferroviaires parisiennes, on a tout de suite en tête la Petite Ceinture. Depuis quelques années, différents tronçons de la ligne (qui fait tout le tour de Paris) ont été réaménagés en promenades : d'abord le sentier nature du 16e et la portion du 12e reliée au square Charles-Péguy (qui a pris la place de l'ancienne gare « Bel-Air » de la ligne Bastille-Vincennes — vous suivez toujours ?). puis le viaduc du 15e et, récemment, le tronçon du 13e à la Poterne-des-Peupliers. L'aventure n'est pas fini, car la réflexion sur l'ouverture au public de nouvelles étapes bat son plein (plus d'infos ici).

Et demain ? Si c’étaient les routes et les parkings qu’on transformait en jardins ?