Cet évènement fait partie des programmes Les Stations, Nuit Blanche 2019, Station Sud

©Pauline Bastard
Nuit Blanche
Pauline Bastard
Ecole Spéciale d'Architecture
Agones Projection

Née en 1982, Pauline Bastard vit et travaille à Paris. Travaillant en collaboration, souvent avec des scénaristes, anthropologues ou psychanalystes, l’artiste invente des situations et des univers qui mêlent réalité et fiction.

Agones (qui signifie « les jeux » en grec) fait partie d’un projet que Pauline Bastard réalise en ce moment à Athènes. Les films et les objets qui composent ce projet sont issus d’un processus de réinterprétation de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’Athènes 2004. Pour cela, Pauline Bastard a réuni une équipe avec laquelle elle a recréé le spectacle dans les infrastructures olympiques laissées à l’abandon depuis 14 ans. Des cariatides, des anges, Athéna, Éros… Les participants costumés préparent ensemble la représentation et travaillent leurs personnages, leurs attitudes.

Le projet nous amène dans différents espaces, dans lesquels l’étrange communauté de figures fantomatiques se questionne sur le récit du spectacle. Les participants semblent reconstituer un souvenir très lointain. La cérémonie elle-même s’inspirait de représentations de personnages antiques, de fresques, de statues. Les participants tentent ainsi de reproduire et d’identifier les protagonistes et les enjeux de l’événement passé.

Avec l'aimable participation de la Galerie Eva Hober

***

Born in 1982, Pauline Bastard lives and works in Paris. Working in collaboration, often with scriptwriters, anthropologists or psychoanalysts, the artist invents situations and universes that blend reality and fiction.

Agones (which means "the games" in Greek) is part of a project that Pauline Bastard is currently carrying out in Athens. The films and objects that make up this project are the result of a process of reinterpretation of the opening ceremony of the 2004 Athens Olympic Games. To do this, Pauline Bastard has put together a team with whom she has recreated the show in the Olympic infrastructure that has been abandoned for 14 years. Caryatids, angels, Athena, Eros... The costumed participants prepare the performance together and work on their characters, their attitudes.

The project takes us to different spaces, in which the strange community of ghostly figures question themselves about the story of the show. The participants seem to be recreating a very distant memory. The ceremony itself was inspired by representations of ancient characters, frescoes and statues. The participants thus try to reproduce and identify the protagonists and issues of the past event.

Informations
pratiques

Ecole Spéciale d'Architecture
254 Boulevard Raspail
75014 Paris

Dates

Le samedi 5 octobre 2019
de 19h à 1h

Prix

0 €

S'y rendre

  • 4, 6 : Raspail (156m) 4, 6 : Denfert Rochereau (406m)

Plus d'infos

Par ici la compagnie !