Cet évènement fait partie des programmes Nuit Blanche 2019, Station Est

@Liza Zhukova
Nuit Blanche
Iris WOUTERA / Mounir FATMI / Kolektif ALAMBIK / Marcel L’HE
Hotel de Ville de Vincennes
Nuit Blanche à Vincennes - Programme transdisciplinaire

Née en 1991, Iris Woutera vit et travaille à Amsterdam. Diplômée de la prestigieuse Gerrit Rietveld Academy, cette artiste néerlandaise conçoit des chorégraphies dans lesquels des sculptures flexibles sont animées par des danseurs.

Né en 1970, Mounir Fatmi vit et travaille entre Paris, Lille et Tanger. Le plasticien marocain travaille à partir de matériaux plus ou moins obsolètes comme la VHS ou des câbles d’antennes. Ses œuvres proposent un éclairage sur l’influence des technologies et des idéologies dans les images.

Pour cette Nuit Blanche placée sous le signe du mouvement, Iris Woutera propose un ballet sensuel, poétique et coloré. Des corps entrent en dialogue avec des cercles flottants, évoquant une fleur déployant ses pétales, la métamorphose d’une chenille en papillon ou le rituel d’accouplement du paon. Composés de textiles extensibles et de plastique, les cocons en spirale conçue par l’artiste abritent plusieurs danseurs. Leur chorégraphie est organique et intuitive et répond au matériau textile et à la musique onirique. Cherchant à être en harmonie avec leur environnement immédiat, les danseurs effectuent des mouvements qui se répètent à l’instar des formes dans la nature, le rythme du jour, de la nuit et des saisons. La communion entre l’humain et le monde végétal est totale. 

Projeté en avant-première, le film Human Factor de Mounir Fatmi s’intéresse au mouvement de l’Art décoratif pendant l’entre-deux guerres. Les artistes européens de ce courant se sont inspirés d’œuvres dites « primitives » venues notamment d’Afrique. En utilisant des images du film L’inhumaine de Marcel L’Herbier de 1923, considéré comme un manifeste de l’Art déco, Mounir Fatmi revient sur l’exposition coloniale qui s’est déroulé en 1931 à la porte Dorée et sur le site du bois de Vincennes. Des œuvres des colonies y étaient exposées auprès de celles d’artistes européens. La vidéo rappelle que des œuvres occidentales célébrées sont liées à une idéologie coloniale et ont émergé dans un contexte de domination et de racisme. L’art n’est en effet jamais déconnecté du politique mais toujours lié à une réalité, parfois très sombre… La projection est précédée d’un ciné-concert de L’inhumaine de Marcel L’Herbier. 

Un projet porté par la Ville de Vincennes https://www.vincennes.fr/

Avec le soutien de la Métropole du Grand Paris https://www.metropolegrandparis.fr/fr

***

Nuit Blanche artists will feature in the heart of Vincennes around the town hall, dressed for the occasion by Kolektif Alambik, known to "insinuate images."

Iris Woutera, Dutch dancer and performer reveals animated sculptures. The articulated shapes in flexible, coloured materials, are "Looming": a stunning and undulating performance that evokes an abstract and endless journey along the life cycle.

"The Human Factor" experimental video by Mounir Fatmi is inspired by the film “L’Inhumaine” (The Inhuman), a masterpiece by Marcel Lherbier.

The video looks at the relationship between decorative art and exoticism in the era of colonial power, and between architecture, language and machine.

Sélection

Nuit Blanche 2019: 10 œuvres à voir en famille

Publié le mardi 1 octobre 2019

Informations
pratiques

Hotel de Ville de Vincennes
place du général Leclerc
94300 Vincennes

Dates

Le samedi 5 octobre 2019
de 19h à 0h

Prix

0 €

S'y rendre

  • 1 : Bérault (331m) 1 : Château de Vincennes (336m)

Plus d'infos

Par ici la compagnie !