Actualités
Le Théâtre du Châtelet parade pour sa réouverture
Après deux ans et demi de travaux, le monument historique, propriété de la Ville de Paris, a fait peau neuve. A la fois technique et patrimoniale, la rénovation permettra de proposer au public des spectacles toujours plus ambitieux.
Théâtre du Châtelet

Les secrets d'une métamorphose

20 000 m2 de parois repeintes, 100 kilomètres de câbles remplacés, 300 000 heures travaillées sur le site, et donc 2 ans et demi de chantier... Depuis qu'il a tiré le rideau sur la comédie musicale "42nd Street" en janvier 2017, la vie du Théâtre du Châtelet n'a pas été de tout repos pour lui permettre de retrouver tout son lustre, et de pouvoir dès le 13 septembre accueillir "Parade", son spectacle de réouverture. Pour rester la prestigieuse institution du théâtre musical qu'il a toujours été depuis sa création en 1862 par l'architecte Gabriel Davioud, l'établissement avait besoin d'une petite cure de jouvence, qui lui permet de rouvrir plus attrayant que jamais. 

Féeries, opéras, pièces de théâtre, ballets, comédies musicales, symphonies, opérettes, vaudevilles, mystères, revues, projections cinématographiques, jazz, variétés… les spectacles joués depuis plus de 150 ans au Châtelet s'épanouiront dans un écrin qui a fait l'objet des plus grandes attentions: peintures et dorures restaurées, plafond vitre rétro-éclairé dans la Grande Salle, statues allégoriques restituées sur la balustrade de la terrasse Nijinski... Pour le public, le spectacle sera ainsi sur scène, mais aussi tout autour de lui. Des spectateurs qui pourront bénéficier des conditions d'accueil améliorées, avec un meilleur accès des personnes à mobilité réduite, de nouveaux sanitaires, des places supplémentaires, ainsi qu'une totale mise aux normes techniques et de sécurité.

Un spectacle festif et populaire de rentrée

Pour fêter cette réouverture comme il se doit, c'est donc "Parade" qui sera à l'honneur. A l'origine, le spectacle fut créé en mai 1917 (!) au Châtelet (déjà), et assemblait différentes formes d’art différentes avec les talents conjugués de Picasso, Satie, Cocteau... Ce court ballet d’une vingtaine de minutes mettait en scène trois troupes de cirque, chacune d’entre elles essayant de convaincre le public d’aller voir leur propre spectacle. 

Le 13 septembre, les festivités débuteront sur le Parvis de l’Hôtel de Ville où les passants pourront apprendre gratuitement des numéros de cirque (jonglage, fil de fer, acrobaties…) avec les professeurs de l’Académie Fratellini. Au son des tambours de dizaines de percussionnistes, les marionnettes géantes du Mozambique arriveront sur le Parvis pour un premier petit spectacle d’un quart d’heure. Rejointes par la Cocteau Machine, une immense bicyclette chevauchée par un Jean Cocteau mécanique animé, les marionnettes emmèneront ensuite la parade à travers les rues vers le Châtelet.

Dans le théâtre, chaque espace sera investi pour reconstituer le monde fou d’Erik Satie. Entre attractions de cirque (hypnotiseur, femme à barbe) et animations (salle à manger blanche, chambre à coucher, roulotte de cirque sur la terrasse…) vous découvrirez, toujours gratuitement, un monde étrange et facétieux, peuplé de clowns, d’acrobates, de musiciens et de comédiens. 

Le dernier temps fort aura lieu dans la salle du Théâtre (accès payant sur réservation), où vous retrouverez les trois troupes de cirque. Les marionnettes reviendront au son des tambours puis laisseront la place à la compagnie de Stéphane Ricordel accompagnée par le groupe ukrainien DakhaBrakha. Elle présentera en ombres chinoises un résumé des arts du cirque. Enfin, STREB Extreme Action présentera des numéros vertigineux avec ses performeurs pour finir en action painting, en composant un tableau avec des pots de peinture descendus des cintres... Retrouvez tous les horaires et modalités ici!