Elizabeth Carecchio
Spectacles
Nous pour un moment
Ateliers Berthier
Une vingtaine de personnages se croisent, de manière toujours plus rapide. Au gré de leurs rencontres et de leurs élans, d’une scène à l’autre, leur place change sur l’échiquier relationnel. Mais toutes ces relations sont vouées à s’interrompre, à n’exister que “pour un moment”.

d’Arne Lygre
mise en scène et scénographie Stéphane Braunschweig
création 2019
durée estimée 1h40
15 novembre — 14 décembre - Berthier 17e

avec Anne Cantineau, Virginie Colemyn, Cécile Coustillac, Glenn Marausse, Pierric Plathier, Chloé Réjon, Jean-Philippe Vidal

Un homme est allongé sur une table qui flotte dans l'eau, une femme se penche sur lui

Dans Nous pour un moment, se croisent une vingtaine de personnages, en six séquences toujours plus rapides. Arne Lygre – un des plus inventifs dramaturges d’aujourd’hui – ; les définit avant tout par leurs relations : face à l’autre ils sont tour à tour “amis”, “connaissances”, “inconnus” ou “ennemis”. Au gré de leurs rencontres et de leurs élans, d’une scène à l’autre, leur place change sur l’échiquier relationnel. Mais toutes ces relations sont vouées à s’interrompre, à n’exister que “pour un moment”. Sans doute, comme le note Stéphane Braunschweig, parce que l’autre est toujours perçu à la fois comme un besoin – échapper à la solitude – et comme une menace – perdre son autonomie; ou encore parce que ces personnages redoutent la menace qu’ils sont eux-mêmes pour l’autre, le danger de détruire l’autre. C’est la quatrième fois que le metteur en scène crée une pièce de Lygre. Depuis Je disparais (2011), il se passionne pour cette écriture à la fois simple et subtile, qui explore de façon souvent ludique l’instabilité contemporaine des relations et des identités. Stéphane Braunschweig déploie ce théâtre dans de grands espaces poétiques, afin de lui donner toute sa dimension existentielle. Avec sa façon si troublante d’avancer pas à pas dans l’inconnu, de faire naître la fiction sous nos yeux, d’inventer et de dissiper des rencontres, l’œuvre de Lygre semble épouser la précarité et l’incertitude de nos vies.

Une femme est allongé sur une chaise dans le noir, derrière, on voit un homme debout qui l'observe.

Informations
pratiques

Ateliers Berthier
1 rue André Suarès
75017 Paris

    Dates

    Du 15 novembre au 14 décembre 2019 :
    mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi de 20h à 22h
    et dimanche de 15h à 17h

    Fermetures:
    le dimanche 17 novembre 2019

    Prix

    Payant - - Plein tarif : Série 1 > 36€, Série 2 > 28€ - Moins de 28 ans, bénéficiaire du RSA, Demandeur d’emploi* : Série unique > 18€ - Public en situation de handicap* : Série unique > 22€ - Élève d'école de théâtre* : Série unique > 8€ - Pass 17* : Série unique > 22€ * justificatif indispensable lors du retrait des places

    Réservation conseillée

    S'y rendre

    • Porte de Clichy (ligne 13, sortie av. de Clichy), à 150m du théâtre.
    • PC3, 138, 173, 54, 74, N15 et N51
    • Porte de Clichy (RER C, sortie av. de Clichy), à 150m du théâtre.