Photograph by Ellen Page Wilson © Kiki Smith, courtesy Pace Gallery
Expositions
Exposition Kiki Smith
Monnaie de Paris
Le 11 Conti - Monnaie de Paris présente la première exposition personnelle de l’artiste américaine Kiki Smith (née en 1954, vit à New York) dans une institution française.

Exceptionnelle du fait de son ampleur, cette exposition inédite réunira près d’une centaine d’œuvres, des années 1990 à nos jours. Deux sculptures accueilleront les visiteurs au sein des cours extérieures de la Monnaie de Paris et l’exposition se déploiera sur deux niveaux, soit plus de 1000m2 – notamment au cœur des salons historiques côté Seine.

Le parcours conduira à travers les thématiques majeures du travail de l’artiste, parmi lesquelles le corps humain, les figures féminines et la symbiose avec la nature composent des motifs récurrents. Les œuvres présentées à la Monnaie de Paris refléteront la grande diversité de la pratique de Kiki Smith, qui explore de nombreux mediums : le bronze, le plâtre, le verre, la porcelaine, la tapisserie, le papier, ou encore la cire.

L’art de Kiki Smith se nourrit symboliquement des souvenirs de son enfance – des lectures des contes de Grimm et de Perrault au travail de modélisation effectué pour son père, le sculpteur Tony Smith. L’ensemble de son œuvre est marqué par sa fascination pour le corps humain, qu’elle représente d’abord de manière morcelée, la peau apparaissant comme une frontière fragile avec le monde.

Kiki Smith, Rapture, 2001

Dès le milieu des années 1980, Kiki Smith propose une manière inédite d’explorer le rôle social, culturel et politique des femmes. Son travail prend, par la suite, un tournant plus narratif. Dans une perspective féministe, elle s’empare notamment de grandes figures féminines bibliques pour en proposer de nouvelles représentations. Dans son corpus, celles-ci côtoient des héroïnes de contes, ou le personnage ambigu de la sorcière, à la croisée de l’univers fantastique et de la culture populaire.

À partir des années 2000, les grands mythes des origines attirent progressivement son attention, et la cosmogonie devient un chapitre à part entière de sa pratique. Parallèlement, femmes et animaux coexistent souvent de manière harmonieuse : leurs corps se relient parfois et des fusions opèrent, indépendamment de toute vraisemblance.

L’œuvre de Kiki Smith s’apparente ainsi à une traversée, une quête de l’union des corps avec la totalité des êtres vivants et du cosmos. D’éléments microscopiques aux organes, des organes au corps dans son ensemble, puis du corps aux systèmes cosmiques, l’artiste explore la relation entre les espèces et les échelles, cherchant l’harmonie qui nous unit avec la nature et l’univers.

Si la sculpture occupe une place centrale dans son travail, Kiki Smith réalise également de nombreux dessins, aux dimensions souvent importantes. L’artiste apprécie particulièrement l’art de la gravure et possède une collection personnelle de monnaies traditionnelles. L’exposition se prolongera au sein du parcours du musée du 11 Conti - Monnaie de Paris, avec une présentation de pièces issues des collections patrimoniales choisies par Kiki Smith. Le catalogue bilingue qui sera publié à l’occasion de cette exposition sera le premier ouvrage rétrospectif en français consacré à son travail.

Cette rétrospective s’inscrit au cœur de la programmation artistique dirigée par Camille Morineau, qui accorde une attention particulière aux artistes femmes, ainsi qu’aux pratiques sculpturales convoquant l’exploration de différents matériaux et échelles de taille, de la miniature au monumental.

VISITE GUIDÉE DE L’EXPOSITION

Historiens de l’art confirmés, des médiateurs vous donnent les clés pour comprendre l’art de notre époque à travers leurs analyses et connaissances.

Samedi à 11h30, dimanche à 11h30 et 15h

Durée : 1h30

Tarif : 16 € (plein tarif)

Réservation par internet ou sur place à la billetterie*

© Kiki Smith, courtesy Pace Gallery

MERCREDI 27 NOVEMBRE 2019

Frédérique Loutz conduit les visiteurs dans l’exposition Kiki Smith pour une visite inédite, en lien avec sa propre pratique, et offre aux visiteurs le regard d’une artiste sur une autre. Née en 1974 à Sarreguemines, pensionnaire de la villa Médicis à Rome en 2006-2007 et actuellement professeure à l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris, Frédérique Loutz a déjà présenté son travail dans de nombreuses expositions personnelles et collectives et compte certaines de ses œuvres dans les collections publiques.

À l’instar de celle de Kiki Smith, la pratique de Frédérique Loutz mêle différents médiums, tels que la gravure, la peinture, le collage, la sculpture et surtout le dessin, au cœur de son travail. Elle partage également avec l’artiste américaine un certain attachement aux références mythologiques et aux contes, ainsi qu’un vif intérêt pour le corps humain et son inscription dans le cosmos.

MERCREDI 15 JANVIER 2020, à 19h

Laissez-vous guider par Lucia Pesapane, commissaire de l’exposition Kiki Smith, à travers les salles de la Monnaie de Paris pour cette visite inédite durant laquelle elle partagera avec vous sa très fine connaissance de l’œuvre de l’artiste américaine.

Titulaire d'un Master recherche en art contemporain à l'Université de Milan, Lucia Pesapane commence son parcours de commissaire d'exposition au Magasin de Grenoble et à l'Institut d'art contemporain de Villeurbanne.

Elle rejoint le service des collections contemporaines au Centre Pompidou où elle a suivi la préparation des expositions elles@centrepompidou et Gerhard Richter. Après la retrospective Niki de Saint Phalle au Grand Palais, elle a co-organisé l'exposition Ceramix à la maison rouge. à la Monnaie de Paris elle s'est occupée des expositions suivantes: Women House, Grayson Perry et Kiki Smith.

MERCREDI 29 JANVIER 2020, à 19h

Projection du documentaire de Claudia Müller : Kiki Smith-Work!, 2016 (52’).

En partenariat avec l’association Tous les docs.

MERCREDI 5 FÉVRIER 2020, à 19h

Claude d’Anthenaise est conservateur en chef du Musée de la Chasse et de la Nature à Paris depuis 1998 où il a tenu le pari d’inviter l’art contemporain dans un lieu dédié à l’art cynégétique classique. Il y a récemment invité des artistes tels que Mircea Cantor, Angelika Markul, Théo Mercier, Laurie Karp et Sophie Calle.

Les origines rurales de Claude d’Anthenaise, sa connaissance remarquable du monde animal et de ses interactions complexes avec les humains viendront nourrir cette visite privilégiée au cœur de l’univers de l’artiste américaine, qui mêle les figures féminines aux animaux et à la nature.

Informations
pratiques

Monnaie de Paris
11 quai de Conti
75006 PARIS

Dates

Du 18 octobre 2019 au 9 février 2020 :
mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche de 11h à 19h

Prix

Payant - Billet d'entrée Exposition + Musée: Les billets sont valables pour une entrée unique dans l'EXPOSITION et au musée. Tarif Plein : 14€ Tarif Réduit : 10€ Le 1er mercredi du mois de 19h à 21h : gratuit pour les moins 26 ans Gratuit pour les moins de 18 ans. Détail des réductions et gratuités disponible sur le site monnaiedeparis.fr et sur place en billetterie.

Sur réservation

S'y rendre

  • 7 : Pont Neuf (240m) 10 : Mabillon (481m)
  • Ligne 27. Arrêt : Pont Neuf - quai des Orfèvres Lignes 58, 70, 87. Arrêt : Pont Neuf - quai des Grands Augustins
  • RER A et B: Châtelet RER B et C: Saint-Michel Notre-Dame

Par ici la compagnie !