Expositions
Stéphane Levallois expose chez Huberty & Breyne Gallery
Huberty & Breyne Gallery
Stéphane Levallois, artiste aux multiples facettes, travaillant tour à tour pour le cinéma, l’édition, le jeu vidéo ou encore la publicité, se définit comme créateur de mondes et de monstres. Il confère une touche unique à tous les univers qu’il aborde.

En 2017, Stéphane Levallois signait Les disparues d’Orsay (Futuropolis/Musée d’Orsay), un jeu de piste alerte et poétique au Musée d’Orsay. Cette année, Stéphane Levallois en fait à nouveau l’éblouissante démonstration avec Léonard 2 Vinci (Futuropolis/Musée du Louvre), une bande dessinée mêlant l’univers du maître florentin et la science-fiction. Un “Space Opera” comme se plaît l’auteur à le souligner.

En parallèle à l’exposition célébrant les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci au Musée du Louvre, Huberty & Breyne Gallery dévoile dans sa galerie parisienne une sélection des meilleures planches originales extraites de l’album Léonard 2 Vinci, ainsi que celles issues des Disparues d’Orsay. Ses oeuvres d’une grande délicatesse révèlent le talent de ce dessinateur virtuose, tout comme les dessins inédits réalisés spécialement pour cette exposition.

LÉONARD 2 VINCI

« L’idée était de tout faire à partir de Léonard, explique Stéphane Levallois. J’ai vécu Léonard, j’ai mangé comme Léonard et j’ai essayé de m’immerger dans son monde et aussi dans son temps, parce que c’était un temps plus lent que le nôtre. Il m’aura fallu deux ans de travail pour dessiner comme lui, imiter les traits du maître et plonger dans son univers. » Stéphane Levallois

Le 15 avril 14.061, près du Louvre, les derniers survivants de l’espèce humaine se sont réfugiés dans le vaisseau spatial Le Renaissance et se battent pour survivre face aux attaques extra-terrestres. Ils retrouvent l’ADN de Léonard de Vinci sur l’un des tableaux du maître dans les ruines du musée du Louvre et décident de le cloner. L’objectif ? que cette copie augmentée du génial inventeur imagine les armes qui leur permettront de vaincre les envahisseurs. Les planches originales exposées alternent entre noirs et blancs somptueux et couleurs inspirées des tableaux du maitre florentin. Un ensemble d’oeuvres originales qui révèle l’univers de Leonard de Vinci, son trait si particulier et ses inventions toujours plus troublantes cinq cents ans après sa mort.

LES DISPARUES D’ORSAY

« Lorsque mon éditeur m’a proposé ce projet pour célébrer les 30 ans du musée d’Orsay, je m’y suis rendu afin de me familiariser avec les oeuvres. J’ai été frappé par l’importance de la figure féminine dans les tableaux. Je me suis alors demandé ce que deviendrait le musée si ces femmes disparaissaient des oeuvres. ».

À quoi ressemblerait Orsay sans ses femmes ? La Naissance de Vénus de Cabanel, Les Danseuses de Degas, Les Vahinés de Gauguin… Égéries d’artistes, les muses d’Orsay ont disparu. Auraient-elles été enlevées par un malin satyre ? Quel fou, quel pervers et jouisseur dépressif aurait pu jeter un tel sort à ces modèles charmantes et charnues ? Virgile Gautrey, gardien du musée depuis 30 ans se met en quête du coupable. A bord d’un ancien train de la gare d’Orsay noyé par la crue de 1910, il navigue de compartiment en compartiment, traverse des dimensions parallèles et surtout côtoie les plus grandes figures littéraires et artistiques. Un voyage à rebrousse-temps. 

« Les Disparues d’Orsay, c’est la conjonction de deux mondes. Un monde d’aquarelles et d’encre de Chine, très classique, à la couleur directe, et puis un monde de tableaux où l’on tend vers l’impressionnisme et où l’on se retrouve avec des matières très épaisses. J’ai essayé d’être le plus proche possible du rendu pictural des oeuvres d’origine. » explique Stéphane Levallois.

STEPHANE LEVALLOIS

Artiste diplômé de l’École Supérieure d’Art Graphique Penninghen, Stéphane Levallois a été l’élève de l’affichiste polonais Roman Cieslewcz. Dès 2000, il publie Noé, sa première bande dessinée. Puis réalise en 2002 un court-métrage nommé Carcan, diffusé dans les salles sous le nom de Zéro 1. Depuis, cet artiste protéiforme ne cesse d’alterner les projets d’envergures entre le 7e art et le 9e art. Story boarder connu par le tout Hollywood pour ses créations, notamment pour les films de Ridley Scott, tels qu’Alien ou encore de Steven Spielberg, Stéphane Levallois se révèle être un génial auteur de Bande Dessinée.

Informations
pratiques

Huberty & Breyne Gallery
91, rue saint Honoré
75001 Paris

Dates

Du 14 décembre 2019 au 11 janvier 2020 :
mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche de 11h à 19h

Prix

0 €

S'y rendre

  • 1 : Louvre Rivoli (174m) 4 : Les Halles (272m)

Par ici la compagnie !