Le Paris des Parisiens
Daniel Russo, "Je suis un vrai parisien"
Comédien pour le théâtre, le cinéma, la télévision et même doubleur de talent. Daniel Russo nous a ouvert la porte de sa loge au Théâtre Edouard Vll où il joue actuellement une comédie: "La Récompense". Nous avons parlé de sa vie, du théâtre et de Paris. Il nous a même donné quelques-unes de ses bonnes adresses, suivez le guide!
Daniel Russo

 "J’aime encore Marseille mais je suis un vrai parisien", nous annonce tout sourire Daniel Russo. C'est tout petit que Daniel quitte la Cité phocéenne pour la capitale, "j’ai grandi dans le quartier de Belleville et puis ensuite Levallois-Perret". 

Daniel Russo

C'est dans l'ambiance cosy de sa loge, que nous avons rencontré Daniel Russo. Lorsque l'on frappe à la porte d'un tel artiste, on ne sait jamais comment on va être reçu. Mais Daniel est le genre d'homme qui vous prend dans ses bras pour vous dire bonjour, en 5 minutes, on a l'impression de faire partie de sa famille. Après 40 ans de carrière, l'acteur et l'homme désormais grand-père nous trace un genre de bilan. Depuis le début, sa vie a été une succession de rencontres heureuses. 

Première rencontre avec le cinéma

Déjà à Marseille, il aimait aller voir les tournages. Un jour, on lui dit que Galabru était sur le Vieux Port. Il s'y précipite mais reste muet devant cet homme qu'il admire tant. C'est Michel Galabru qui vient vers lui: "Mon Petit alors, tu ne me dis rien? " L'acteur lui sourit et lui serre la main. Il restera pour lui un exemple de gentillesse et de générosité, qu'il s'obstinera à suivre tout au long de sa carrière. Plus tard, ils deviendront amis et se souviendront avec émotion de cette première rencontre. "S'il n'avait pas été si gentil, peut-être qu'il m'aurait fait peur et peut-être qu'aujourd'hui je ne serais pas acteur."

L'aventure parisienne

A Paris, il intègre l'école Boulle pour devenir décorateur d'intérieur et travailler avec son père. Mais un terrible accident l'oblige à rééduquer sa mâchoire, il commence à prendre des cours de diction et se prend vite d'amour pour le théâtre. La rencontre avec Robert Lamoureux est également déterminante. Alors que Daniel est employé à décorer son appartement, ce dernier l'invite à son spectacle. Passionné, Daniel décide alors de faire du théâtre,  même s'il n'en dit rien à son père. "Ce qui est incroyable, c'est que j'ai pris des cours ici, au Théâtre Georges VII, c'est très émouvant d'y revenir 40 ans après!"

1
Mon premier Théâtre
Mon théâtre fétiche. C’est un peu comme une boucle. Il y a 40 ans je venais y prendre des cours. Aujourd'hui, j'y joue et je réalise que je vis un rêve de gamin. 

C'est entre émotion et rire, que Daniel Russo nous résume son parcours: Les musées parisiens qu'il connait sur le bout des doigts, les ateliers de l'école Boulle, sa passion pour les arts graphiques, l'école de la rue Blanche, les premiers cafés-théâtres et puis le Conservatoire national d'Art dramatique.

2
Mon école
Quand j'ai su que j'étais reçu, l'émotion était si forte que je ne me rappelle plus de la fin de cette journée où j'ai vu mon nom sur le tableau.
Conservatoire national d'Art Dramatique
2 bis Rue du Conservatoire
Paris 9E

    Il suffit de consulter sa fiche wikipédia pour découvrir l'incroyable carrière qui a découlé de tout cela. Près de cinquante films pour le cinéma, du théâtre, de la télévision et même du doublage. Pendant 40 ans, on peut dire que Daniel Russo n'a pas chômé. "Je travaille beaucoup parce qu’on m’appelle. Il faut dire qu'il y a des gens avec qui j’ai des atomes crochus" sourit-il. Bernard Murat, le metteur en scène de "La récompense", par exemple, cela faisait 35 ans que Daniel voulait travailler avec lui. 

    La Récompense

    Voilà qui est fait avec "La Récompense", Daniel Russo remonte sur la scène de sa jeunesse au côté d'une joyeuse troupe, pour une comédie pleine de surprises. "Avec cette pièce j'ai rencontré le turbulent Abelanski (rire), on joue deux frères avec beaucoup de plaisir. J'ai retrouvé la formidable Anne Jacquemin et je découvre Alysson Paradis et Alice Dessuant qui débutent dans le métier. Très rapidement, j'ai eu l'impression de répéter en famille." 

    LA RÉCOMPENSE

    Théâtre Edouard VII-Sacha Guitry
    10 place Edouard VII, 75009 PARIS

    Du mardi 14 mars 2017 au samedi 15 juillet 2017

    payant
    évènement terminé

    Après le spectacle, Daniel et sa troupe vont dîner et bien qu'il soit sensible au décor, ce qu'il aime avant tout ce sont les lieux qui ont une âme. "Moi ce qui m’attire ce sont les gens. Je suis très sensible à l’amitié et à la manière dont on vous reçoit et le talent d’un homme qui conduit son restaurant."

    3
    Ma cantine
    J'y vais pour Monsieur Igor. Cet homme, c’est Paris. Son bagout, sa culture. J’aime aller le voir après le théâtre.
    Le Montegrosso
    6 Rue de l'Échelle
    Paris 1E
    Daniel Russo au Restaurant du Théâtre Edouard VII
    4
    Repère de comédiens
    Parce que j’ai plaisir à retrouver ces gens qui sont là et avec qui on peut parler, qui aiment la culture et qui sont l’âme du lieu.
    Le Grand Colbert
    2 Rue Vivienne
    Paris 2E

    Aujourd'hui Daniel Russo vit dans le 12è où il a ses habitudes mais il aimerait retourner dans le 9è, son quartier fétiche, à côté de ses filles. "Et puis, il y a souvent des manifs à Bastille, j'ai tout le temps peur d'arriver en retard au Théâtre!"

    Avec mon petit-fils, je suis complètement gaga.

    Daniel Russo

    En dehors du travail, Daniel Russo consacre de plus en plus de temps à son petit-fils. "Il faut que je le voie le plus possible. Je suis devenu fou furieux avec ça, je ne savais pas ce que c’était d’être grand-père. Je suis complètement gaga! Quand je lisais Victor Hugo "L’art d’être Grand-père", je ne m’imaginais pas que c’était aussi fou". Avec lui il redécouvre Paris. A seulement 8 ans, son petit-fils est déjà un artiste. Daniel met un point d'honneur à l'emmener au musée au gré de ses Lubies. "Il a eu sa période Égyptienne, et puis après il a eu sa période étoiles, il est fasciné par la galaxie", s'amuse Daniel qui lui a promis de l'emmener à la Géode quand il "n'aura plus théâtre". 

    5
    Voir l'Egypte
    Mon petit-fils voulait voir le Sphinx, les pyramides, alors nous sommes allés au Louvre évidemment!
    Le Louvre
    93 rue de rivoli
    Paris 1E

      La vie de grand-père à Paris, c'est aussi les parcs. "Quand j’ai un peu de temps entre les représentations, on se fait un petit goûter aux Tuileries ou au Luxembourg".

      6
      Des enfants qui rebondissent
      Avec mon petit-fils, je vais au jardin des Tuileries parce qu’il y a son ressort là! Il peut rester une demi-heure dessus, c’est un truc de fou. 
      Jardin des Tuileries
      113 rue de Rivoli
      Paris 1E

      Avec cet enfant, Daniel s'échappe du théâtre et s'offre des parenthèses enchantées. Mais c'est pour mieux y revenir chaque soir, gonflé à bloc par l'amour donné et reçu en retour. Daniel Russo est un sentimental, sans doute est-ce là le secret de sa réussite et de toutes les belles rencontres qui ont jalonnées son parcours. 

      Nous quittons la loge à pas de loups pour laisser l'artiste se préparer. "Vous savez, j’avais des oncles qui étaient clowns et quand j’avais 5 ans, au moment où j’entrais dans la roulotte, je ne parlais plus. On m‘avait dit le spectacle commence au maquillage."

      Newsletter
      Chaque semaine, recevez un bon plan et votre semaine en un clic !