cop. Franck Lhomeau
Animations
Détective, fabrique de crimes ? Journée d'étude
Bibliothèque des littératures policières (BiLiPo)
Détective, le grand hebdomadaire des fait-divers - Journée d’étude : sous la présidence de Anne-Emmanuelle Demartini et Matthieu Letourneux

En 1928, Détective, lancé par Gallimard, grâce à l’aide des frères Kessel, prétend être le premier hebdomadaire de faits divers, à la fois journal et magazine : chaque jeudi, la petite fabrique de crimes alimente les kiosques de ses numéros sanglants pour des lecteurs venus chercher leur dose d’énigme et d’horreur. Ses photographies impressionnent, ses reportages passionnent, ses signatures prestigieuses (Carco, Mac Orlan, Kessel) attirent. Détective devient l’atelier où se forge une certaine vision de la France criminelle des années trente et où certaines affaires emblématiques (les soeurs Papin, la parricide Violette Nozière, Stavisky) sont exposées au public.                                                                                                                            Véritable succès de vente pour les éditions Gallimard mais aussi cible numéro 1 des critiques qui condamnent son immoralité et son manque de fiabilité, le journal ne laisse pas indifférent. Mais que connaît-on vraiment de son histoire? Comment expliquer une telle réussite ? 

9h45 Anne-Claude Ambroise-Rendu (Université de Versailles-Saint-Quentin) : Métamorphoses et constantes du récit fait diversier dans Détective des années trente.

10h15 Myriam Boucharenc (Université Paris-Ouest-Nanterre) : Noirceur de l'âme, lumière de la Une. Le fait divers aux feux de la publicité dans Détective des années 30.

11h15 Frédéric Chauvaud (université de Poitiers) : Les "Témoins muets" mis en spectacle. La preuve scientifique entre exhibition et culture matérielle.

11h45 Marc Renneville (CNRS UMR 8560) : Crimes et délires. Quand Détective enquête sur la folie criminelle.

14h00 Jean-Lucien Sanchez (UMS CNRS 3726) : Le bagne colonial de Guyane et son traitement par le magazine Détective.

14h30 Annik Dubied (Université de Neuchâtel) : Détective et le journalisme. Un positionnement atypique. (sous réserve)

15h00 Maxime Fabre (Paris-Sorbonne, Celsa-Gripic) : "Passeurs de sens" : étude comparée sur le visage médiatisé des Détective (1936) au visage représenté du Nouveau Détective (2014).

15h30 Nicolas Deliez, journaliste : Sur Le Nouveau Détective.

Sur réservation au 01 42 34 93 00 ou bilipo@paris.fr.

                                                                                                                      



Informations
pratiques

Bibliothèque des littératures policières (BiLiPo)
48 rue Cardinal Lemoine
75005 Paris

Dates

Le samedi 14 janvier 2017
de 9h30 à 17h

Prix

0 €

Sur réservation

S'y rendre

  • 10 Cardinal Lemoine 7,10 Jussieu

Par ici la compagnie !

Newsletter
Chaque semaine, recevez un bon plan et votre semaine en un clic !