Actualités
Rencontre avec la Gaîté Lyrique qui fait sa rentrée
La Gaîté Lyrique vient de rouvrir ses portes après six mois de fermeture. Ce lieu qui met en lumière les cultures post-Internet a du se régénérer pour s'adapter à de nouvelles normes sanitaires. Pour comprendre les enjeux de cette rentrée particulière, nous avons rencontré Jos Auzende et Benoît Rousseau, les directeur•ice•s artistiques de la Gaîté Lyrique.
Façade de la Gaîté Lyrique

En quels termes présenteriez-vous la Gaîté Lyrique à des profanes qui ne la connaîtraient pas encore ?

Jos Auzende : La Gaîté Lyrique met en avant les cultures populaires à l’ère post-Internet, celles qui révèlent un art de média, un art d’aujourd’hui dans lequel se reconnaître. Elle occupe un rôle de passeur de ces cultures. C’est un lieu de son époque, qui aime son époque.

Benoît Rousseau : C’est aussi un lieu qui est ouvert à tou.te.s, une safe place où chacun.e doit se sentir bien quelque soit son bagage culturel, son origine sociale ou son genre. 

Qu’est-ce qui fait de la Gaîté Lyrique un « lieu-média » ?

Jos Auzende : C'est un lieu qui est un espace de rencontres, de partages et d'échanges, et c'est un média parce qu’à la Gaîté Lyrique, depuis 2011, on sélectionne, on diffuse, on crée des projets, on débat des questions qui émergent au quotidien des transformations technologiques. 

On donne un espace à différentes communautés qui se déploient, en quête de nouvelles expérimentations collectives et citoyennes. La Gaîté Lyrique est un média dont le public est mis dans un rôle actif et participatif, il fait partie des contenus et des histoires délivrées, Nous sommes donc un lieu-média tourné vers le futur ; un futur dont la Gaîté Lyrique et ses artistes cherchent à enrichir les images et les imaginaires.

Paris Podcast Festival 2020

La Gaîté lyrique
3bis rue Papin, 75003 Paris

Du jeudi 15 octobre 2020 au dimanche 18 octobre 2020

gratuit
évènement terminé

Pourquoi la Gaité Lyrique est un lieu à part de la scène culturelle parisienne ?

Jos Auzende : La Gaîté Lyrique est issue d’une génération de lieux qui a contribué à réactualiser notre regard sur la culture et les lieux d’art, à expérimenter des approches conviviales et sensibles de faire et d’être ensemble ainsi qu’à raconter le monde d’aujourd’hui. C'est un monde qui se transforme rapidement sous nos yeux et qui nous prend parfois de court.

Notre matière ultra-contemporaine, urbaine et éphémère - les pratiques artistiques populaires post-Internet - nous positionne aussi particulièrement dans le paysage parisien. Parce que ces expressions sollicitent les sens et engagent le corps, les notion d’expériences collectives et de plaisir sont au cœur du projet de la Gaîté. Nous ne tournons pas non plus le dos au monde des idées, à la pensée et aux apports de la science avec la programmation du Laboratoire, l’observatoire critique des technologies qui s’attache à rendre lisibles les enjeux de société.

Benoît Rousseau : La Gaîté lyrique, c’est aussi ouvrir les portes de l’institution culturelle et donner des moyens à des pratiques artistiques à la marge, comme le nouveau cycle autour des danses urbaines Body Movin’ ou le festival des cultures Queer Loud & Proud, et c’est aussi légitimer des pratiques populaires souvent mal considérées, avec des concerts de rap ou encore des battles de Krump.

Actualité

"Faire Corps", douce expérience signée Adrien M & Claire B

Publié le lundi 17 février 2020

La Gaité Lyrique fête ses dix ans : l’âge de raison ? Quels moments forts ont marqué cette décennie ? 

Jos Auzende : L’âge d’une affirmation plutôt… Celle de considérer vraiment les pratiques populaires éphémères qui émergent, qui s’adaptent, qui se transforment avec le média web et les nouveaux supports technologiques. Ces pratiques sont des outils d’interprétation de l’époque digitale dans laquelle nous vivons. Elles agissent sur notre conception du monde. Nous affirmons également la nécessité de comprendre et de faire comprendre les technologies numériques dans leurs dimensions culturelles. Une culture que nous sommes en train de construire collectivement.

Benoît Rousseau : Et pour citer quelques évènements marquants de cette décennie : les 5 éditions du festival FAME, Loud & Proud qui a fait entrer les Queers à la Gaîté lyrique. Christine & The Queens qui a conçu sa première tournée ici, Phoenix qui a enregistré un album entier à la Gaîté et donné 5 concerts mémorables, ou encore Happy Show, l’exposition de Stefan Sagmeister et sa vision si singulière du bonheur.

Quel cap artistique pour la Gaité Lyrique en 2020/2021 et plus généralement pour cette deuxième décennie qui s’amorce ?

Jos Auzende : Cette saison anniversaire se dessine autour du motif de la régénération, un mot ouvert à l'interprétation mais qui résonne aujourd’hui tel un besoin fondamental dans ce moment de troubles. La régénération interroge tout à la fois nos relations humaines, notre vulnérabilité, l’expansion technologique, la notion de progrès permanent, la précarité des ressources ou la remise en cause de notre modèle de croissance économique. Comment faire de tous ces questionnements le moteur d’une régénération porteuse de richesses et de réjouissances ? La programmation proposera de réimaginer des manières de faire et d’être ensemble, de formuler des alternatives, de réorienter nos futurs, de reconstituer des équilibres et des repères, de réévaluer nos modes de perception, d'expérimenter d'autres points de vue et d’écouter d’autres voix. De quoi ouvrir en grand les perspectives des prochaines années.

Plein Ecran

De septembre à décembre, la Gaîté Lyrique propose Plein Écran, un programme gratuit en ligne qui partage les temps forts de la rentrée en livestream et podcast. Ce nouveau label invite à penser autrement les concerts et conférences pour réinventer les manières d’être et de faire ensemble. Plein Écran souhaite ainsi permettre au plus grand nombre d’accéder à de nouvelles expériences artistiques à vivre chez soi.

Au programme : une exploration des nouvelles pratiques de danses urbaines avec le cycle Body Movin’, les conférences et débats participatifs de la programmation Laboratoire.s pour observer et penser les rapports entre technologies et société, des expériences musicales électroniques, ou encore les rencontres de la Paris Electronic Week et de la 3ème édition du Paris Podcast Festival.

« Plein Écran est un banc d’essai de programmes dans des conditions exceptionnelles. Les pratiques populaires sont mises au défi des normes sanitaires actuellement en place qui bouleversent nos expériences culturelles : Comment être ensemble à l’heure de la distanciation? C’est un vrai défi. Notre proposition pour y répondre : de nouveaux formats pour une programmation en streaming afin de permettre à tous de vivre pleinement de nouvelles expériences. » Benoît Rousseau, directeur artistique.

La Gaîté lyrique
3bis rue Papin 75003 Paris
Voir le lieu